berogeitabi

Administrateur
  • Compteur de contenus

    5 511
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    233

berogeitabi a gagné pour la dernière fois le 11 octobre

berogeitabi a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

1 110 Excellent

À propos de berogeitabi

  • Rang
    Gascon

Profile Information

  • Je suis
    Ancien militaire
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Armée de terre
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Oui
  • Sexe
    Homme
  • Mes centres d'intérêts
    la course à pied du 10 kms au marathon, parfois des trails sur 20, 30 et une fois 55 kms. Et un 1er triathlon prochainement.
    Les voyages. Souvent deux par an.

Visiteurs récents du profil

5 362 visualisations du profil
  1. Le témoignage époustouflant d'un juge de DAECH

    Oui ce qui est stupéfiant c'est son sentiment de n'avoir rien fait de mal et son immoralité. Mais comment douter qu'il en soit ainsi venant des ses fous de Dieu?
  2. Fidélisation des militaires...

    Bonjour. on revient toujours au même problème. A savoir qu'il faut avoir un projet professionnel mais que ce projet doit être validé. Le valider, c'est recherche PERTiNENTE d'informations (et donc ne pas se contenter des médias et autres reseaux sociaux) , Tri PERTINENT de ces informations, rencontres avec des professionnels en place n'ayant pas un discours angélique mais réaliste (portes ouvertes...) et capacité à ne pas fantasmer les choses. Les échecs sont dus à un travail de validation de projet en amont qui n'est pas fait ou mal fait. On le constate ici régulièrement dans les commentaires de certains jeunes qui se prennent pour des rambos et n'ont qu'une vue parcellaire et erronée du métier. Cela dit, ce n'est malheureusement pas spécifiques aux armées car on retrouve cela dans beaucoup d'autres branches professionnelles. Le problème est vaste. C'est un siuci d'orientation, travail souvent mal fait (quelles en sont les causes?) dans les lieux où cela devrait être fait. S'y rajoute un mal inhérent à notre société, c'est la rapidité avec laquelle on veut faire les choses et donc les choix et la rapidité avec laquelle on abandonne devant les difficultés sans s'accrocher outre mesure quand on découvre qu'être FS (par exemple) ce n'est pas ce que l'on avait fantasmé.
  3. Bonjour Akkianite. J'apprécie votre réponse, empreinte de sérénité et de calme. il est toujours agréable d'échanger entre gens de bonne volonté. Bonne continuation sur le forum.
  4. Bonjour Akkianite. Ok, cette remarque date d'il y a déjà 9 mois, mais je ne l'avais pas vu à l'époque. Alors forcément je ne peux laisser cela sans réponse, même avec du retard. Je vous sais gré de me mettre en garde! Mais il me semble que vous ne me connaissez pas et ne connaissez donc aucune de mes sources d'information. J'ai cité des infos émanant de "valeurs actuelles" ou "l'opinion" parce que ces infos prêtaient à commentaires. J'aurai pu tout aussi bien citer une info issue de "l'huma", "Libé" ou autres. Je respecte en cela la charte du forum: "Citer la source, ne pas faire de politique". Car en citant tel ou tel, je ne fais pas de politique, je commente seulement une info donnée. Qu'elle émane d'un organe médiatique classé à droite, à l'extrême droite, à gauche ou à l'extrême gauche ne change rien au fond de l'affaire. Elle appelle juste à commentaire. D'autant qu'aucun de ces médias n'est interdit et qu'ils ont pignon sur rue dans un pays démocratique. Au passage il est bon de noter que si tel ou tel est classé sur un bord ou sur l'autre, la réputation qui lui est faite émane de ses opposants, opposants qui vraisemblablement se chargent avec efficacité, eux aussi, de manipuler les esprits et laver le cerveau des gens. Gens dont vous faites également partie, tout comme moi. "Valeurs actuelles" est donc classé à droite. Est ce mal? Parfois à l'extrême droite, c'est vrai. Vous remarquerez cependant que conscient de la frontière ténue entre ce journal et d'autres médias, je prends bien garde dans mes sources de ne pas citer "boulevard Voltaire" par exemple. Ceci justement afin d'éviter toutes polémiques. Quant à "l'opinion", ce journal libéral, pro business et pro européen (selon sa ligne éditoriale), me parait être assez éloigné du populisme. Et il se trouve que l'un de ces des journalistes, Mr Jean-Dominique Merchet, est l'un des mieux renseignés et des plus au fait de la chose militaire. Cela suffit à lui seul pour que ces articles soient ici cités. Sans rancune. PS: le vouvoiement reste à mes yeux une forme de respect. La vieille école sans doute.
  5. Voici ma présentation

    Bonjour et bienvenue.
  6. Présentation MipMatt

    Bonjour et bienvenue.
  7. Présentation

    Bonjour Vous voulez parler du 18ème RIPC (et non CP) . 18ème Régiment d'infanterie Parachutistes de Choc créé en avril 1951, dissous en juin 1956.
  8. Recherche infos

    Bonjour. En effet il faut se rapporter à l'héraldique de ce brevet. Et voici ce qu'il en est de la signification de chacune des composantes de ce brevet. Où l'on retrouve en effet à gauche les lauriers et à droite les feuilles de chêne. Extrait du site "hemaridron.com" Chaque composant de l'insigne a une signification héraldique Le parachute indique une spécificité acquise par le saut . Les ailes issues de l' insigne générique de l' Armée de l' Air (casquette , poitrine) rappellent l' origine des premiers parachutistes ainsi que la coopération avec un vecteur aérien , en principe l' avion . L' étoile est le signe des Commandos , des éclaireurs En outre elle est bien utile pour la symètrie de l' insigne et la jonction des suspentes . Les lauriers sont le symbole de la gloire Les feuilles de chéne sont le symbole du commandement et de la puissance . Lauriers et feuilles de chéne sont des symboles issus du fond des ages , ils apparaissent dans maints insignes tant FRANCAIS qu' ETRANGERS; Mais une autre signification nous donne ceci: - le parachute te porte - Les ailes du grand St Michel te supportent - L'étoile te guide - Les lauriers te rappellent la gloire des anciens - La couronne de chêne, c'est la force qui caractérise les paras - Mais la mort te guette, elle est représenté par la noir entre les suspentes. Je ne saurais que vous conseiller pour plus d'infos la lecture de ce document de classification des différents brevets parachutistes français, sur le site "fr.calameo.com" voici le lien: http://fr.calameo.com/read/00296407026a30828f4b8
  9. Nouveau membre

    Bonjour et bienvenue
  10. L'engagement du militaire

    Bonjour. Je vous signale que vous avez déterré un sujet datant de décembre 2015... ! Il est intéressant de regarder de quand datent les sujets auxquels vous répondez.
  11. Renseignements Détaillés

    Bonjour. Post uniquement réservé à la présentation. merci de poser vos questions dans la rubrique appropriée.
  12. A noter la galerie sur le toit pour compenser un volume de coffre réduit. Pas très pratique à mon goût. Voici la bête de son vrai nom VLTP-NP pour "véhicules légers tactiques polyvalents non protégés"! Ouf! Photos source: miliinfo.org et lopinion.fr
  13. Arte - Vietnam - Film et Documentaire.

    Oh Yeah!!! Et j'y serais! Il faut aussi écouter Gimme Shelter sorti en 1969 dans l'album let it bleed. La vidéo ici: Gimme Shelter. The Rolling Stones 1969 Et ressorti par certains sur les réseaux sociaux à l'occasion du conflit Afghan.
  14. Un monument historique volant, la "Grise"

    Superbe avion. Et dire que j'en avais un comme jouet en étant gamin! De la marque Dinky Toys comme celui ci. Que de souvenirs... (Au passage vendu sur Ebay 166 euros!!!!!!!)
  15. Arte - Vietnam - Film et Documentaire.

    En effet, on ne parlait pas à l'époque du syndrome de stress post traumatique. Nos parents, les miens, (peut être pas les vôtres Heidi qui êtes plus jeune, mais peut être vos grands parents), qui ont vécu 39/45, l'Indochine, l'Algérie pouvaient en témoigner. Mon père a été blessé en Indochine. Par éclats de grenade. Je ne l'ai jamais su et je ne l'ai appris qu'au mois d'août de cette année, quand j'ai pu récupérer son livret militaire retraçant tout son parcours. Mon seul souvenir de gamin quand il m'a parlé de l'Indochine, ça a été pour "m'engueuler" parce que j'écoutais une chanson de M.Le Forestier qui parlait de la mort, et où il m'a dit textuellement "tu ne sais pas ce que c'est que la mort, moi j'ai un copain qui a crevé devant moi, les tripes à l'air". Peut être a t'il été blessé ce même jour? Ensuite il est parti en claquant la porte, et est revenu 1/2 heure après pour s'excuser. Fin de l'histoire, il n'en a jamais plus parlé. On peut imaginer qu'il a sérieusement été marqué par cela. Et j'ai l'exemple d'amis dont les pères ont également vécu et enfoui au fond d'eux mêmes ces moments difficiles, car c'était le seul moyen pour eux de continuer à vivre. En cela ce film "Voyage au bout de l'enfer" (petite rectification. Oups! ) offre une réflexion sur cette situation que nombres de vétérans ont du assumer.