Jump to content

berogeitabi

Administrateur
  • Content Count

    6,910
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    330

berogeitabi last won the day on July 17

berogeitabi had the most liked content!

Community Reputation

1,487 Excellent

About berogeitabi

  • Rank
    Gascon

Profile Information

  • I am
    Ancien militaire
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Armée de terre
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Oui
  • Sexe
    Homme
  • Mes centres d'intérêts
    la course à pied, semi et marathon (même si j'ai maintenant arrêté le marathon). et un 1er triathlon distance olympique en juillet 2017.
    Les voyages. Souvent deux par an.

Recent Profile Visitors

8,675 profile views
  1. Nous venons d'apprendre le décès de 3 de nos soldats en Guyane dans le cadre de l'opération Harpie, contre l'orpaillage clandestin. (source: bfmtv.com) Il s'agit du sergent-chef Edgar ROELLINGER 27 ans, du caporal-chef Cédric GUYOT 31 ans et du caporal-Chef Mickaël VANDEVILLE 30ans, tous trois affectés au 19ème régiment du Génie de Besançon. Sergent-chef Edgar ROELLINGER Le jeune toulonnais était affecté au 19ème régiment du génie de Besançon depuis 2012 et occupait le poste de chef de groupe du génie combat, "fonction dans laquelle il démontre immédiatement d'indéniables qualités et s'impose rapidement comme l'un des meilleurs de son unité", précise le ministère des Armées dans un communiqué. Son travail avait déjà été salué après sa participation à l'opération Barkhane au Mali de septembre 2014 à janvier 2015. Le jeune homme s'était alors vu attribuer la médaille d'or de la défense nationale avec étoile de bronze pour récompenser son "courage et son sang-froid". Le ministère des Armées décrit ce militaire célibataire comme un sous-officier "charismatique" et "hors-paire" qui "dévoile au quotidien un indéniable potentiel". Caporal-chef Cédric GUYOT Ce Marseillais a commencé sa carrière en prenant part à l'opération Trident au Kosovo en 2008 en qualité de sapeur mineur. Quelques mois plus tard, il est nommé caporal et "démontre qu'il est un chef d'équipe dynamique et motivé". Grâce à ses qualités professionnelles, il est promu caporal-chef en 2012 et s'engage dans l'opération Pamir en Afghanistan. Il se spécialise finalement dans le domaine des fouilles opérationnelles spécialisées (FOS) et rejoint en tant que chef d'équipe FOS l'opération Harpie en Guyane en 2019. Caporal-Chef MICKAËL VANDEVILLE Le caporal-chef de 1ère classe est né le 23 décembre 1988 à Villiers-le-Bel et est entrée dans l'opération Harpie en 2009 en tant que conducteur véhicule lourd du génie. Il passe ensuite par des missions en Nouvelle-Calédonie puis en Afghanistan et se voit attribuer la médaille d'or de la défense nationale avec étoile de bronze. Il rejoint de nouveau la Guyane en 2012, en qualité de chef d'équipe et "démontre sa grande polyvalence en occupant en parallèle les fonctions de conducteur d'engin". Le militaire célibataire passe ensuite par le Mali, La Réunion, Djibouti et retourne une nouvelle fois en Guyane en 2016 pour rejoindre le FOS où il occupe le poste d'équipier. Le ministère le décrit comme un soldat de "grande valeur". L'équipe et les membres du forum-militaire.fr s'associent pour exprimer leurs sincères condoléances aux familles et aux proches.
  2. Bonjour Jason et bienvenue.
  3. Bonjour, Bonjour, au revoir, merci sont des règles de politesse. Une autre consiste à respecter la charte du forum et en conséquence à aller se présenter dans la rubrique "présentation" avant de poster ses questions. Y'a plus qu'à, n'est ce pas?
  4. Bonjour manu77 et bienvenue sur le forum. Merci pour votre présentation.
  5. Bonjour et bienvenue sur le forum.
  6. Bonjour. merci de sacrifier à la tradition du forum, comme demandé dans la charte et qui consiste à passer par la case "Présentation". Ensuite et ensuite seulement vous pouvez poser vos questions dans la ou les rubriques appropriées.
  7. Bonjour. Vous ne pouvez pas poser vos questions dans cette rubrique qui est réservée à votre présentation aux autres membres du forum. De plus, nous sommes un forum Français, qui permet d'obtenir des informations pour l'engagement dans l'armée française. Donc, vous concernant.... ?
  8. Bonjour Nicolas. Bienvenue. Merci d'aller poser votre question dans la rubrique appropriée.
  9. Bonjour. Même cinquante ans après, ces recherches sont importantes pour les familles. N'en déplaise à certains grincheux.
  10. Bonjour. A l'attention de Raf4el. Merci de passer par la case présentation comme demandé dans la charte du forum.
  11. Bonjour. L'accompagnement le plus adapté est celui qui passe par un professionnel de la reconversion, connaissant sur le bout des doigts les textes liés à la reconversion des militaires, étant en veille permanente sur l'évolution de ces textes et SURTOUT un militaire en 2ème partie de carrière ayant une forte expérience du monde militaire en régiment, et en Etat Major. Ces expériences lui permettant de mieux comprendre et résoudre les difficultés des militaires en reconversion. Une personne sachant faire preuve de pédagogie, et d'empathie. Connaissant parfaitement les rouages et le fonctionnement de l'entreprise, des institutions, des centres de formation. Connaissant aussi parfaitement le fonctionnement de la formation professionnelle, de Pôle Emploi, et ayant des contacts et un réseau de connaissances dans toutes ces structures. Donc quelqu'un d'impliqué dans la vie de la cité.
  12. Bonjour et bienvenue. Ayant déjà eu par le passé des personnes sollicitant le forum pour y effectuer un sondage, nous pouvons en conclure que cela ne fonctionne pas tellement bien. A l'image de mon camarade Bouchon-Gras, je pense que vous obtiendrez plus de grains à moudre avec un fil de discussion informel. Il sera sans doute plus ardu pour vous d'en extraire des conclusions.
  13. Bonjour. Cet état de fait est récurrent. Dans mon second métier, après l'armée, plutôt orienté vers le social, il nous fallait convoquer 30 jeunes pour avoir entre 5 et 10 présents. Et ce quelle que soit l'action menée. Qu'elle ait pour but, la santé, la citoyenneté, la connaissance des institutions, l'accès à l'emploi.... etc etc. Pour beaucoup, nos jeunes vivent dans un monde d'instant présent, d'immédiateté. Que leur importe le futur au delà du week end prochain, que leur importe le passé pourtant formateur et éducateur pour comprendre le présent dans lequel ils vivent. Pour comprendre leur fonctionnement, il faut chercher ce que nous appelions le bénéfice secondaire. Venir à la rencontre prévue de longue date pour être récompensé est le bénéfice principal. Mais quelque peu éloigné dans le temps. Si il est plus interessant de rester coucher pour dormir parce qu'il y a eu bringue la veille, la facilité et l'immédiateté commande de rester coucher. C'est le bénéfice secondaire et son caractère simple, facile et immédiat a prévalu sur l'effort demandé pour accomplir le second. Voilà notre monde comme il fonctionne. Oui. Bien qu'il faille rester prudent sur ce constat, car bien des jeunes se détachent de plus en plus du monde télévisé. Il faut aussi mettre en parallèle le fait qu'ils sont énormément sollicités dans un monde de communication à outrance, et qu'ils sont amenés à faire des choix. Malheureusement, ce sont souvent des choix de facilité, conduisant à l'utilisation forcenée des réseaux dits sociaux, et du numérique. Il est bien plus ardu de se lever et d'aller participer à une action citoyenne quelle qu'elle soit que de rester au lit smartphone en main. C'est sans doute un des objectifs du SNU. Mais comme vous l'avez constaté plus haut, il est fort probable que 12 jours passés ensemble, aussi prenants soient ils, seront loin d'être suffisant pour faire changer les choses.Certains, à la marge, prendront conscience de cette nécessité de vie collective, aidante et solidaire. Mais cet aspect des choses ne se retrouve bien souvent que dans la difficulté. Or malgré le monde troublé qui est le nôtre, les difficultés ne sont pas suffisamment fortes et longues pour que la solidarité et la participation citoyenne s'installent durablement. On est forcé de constater, et je ne sors pas des sentiers battus en disant cela, que notre monde est individualiste, numérique, virtuel et qu'il en sera maintenant ainsi de plus en plus et en permanence. Avec sans doute des réminiscences de solidarité à l'occasion d'évènement dramatiques touchant la société dans son ensemble, sans distinction d'origines ou de milieu. Cette solidarité citoyenne s'exerce aujourd'hui au sein de groupes de personnes, rassemblés autour d'un projet commun. Que ce soit le club de sport, l'association d'anciens combattants, le conseil municipal, les resto du coeur, d'autres associations caritatives etc etc... Mais tous ces groupes ne sont pas en situation de s'agréger les uns avec les autres, chacun exerçant sa solidarité citoyenne de son côté, avec les moyens du bord.... et des bénévoles dont on ne parle jamais, mais qui dans notre monde permettent partout en France de faire tourner la boutique. Je me suis éloigné dans mes propos du constat de base relatif à l'esprit patriotique, mais il n'empêche que c'est quand même de cela dont il s'agit quand tous les bénévoles oeuvrent silencieusement dans leur coin, sans autre récompense que la satisfaction du devoir accompli dans tous les domaines au profit de leur concitoyens.
×
×
  • Create New...

Important Information