Jump to content
×
×
  • Create New...

Capitaine

Membre+
  • Content Count

    853
  • Joined

  • Days Won

    18

Capitaine last won the day on May 3

Capitaine had the most liked content!

Community Reputation

175 Excellent

5 Followers

Profile Information

  • Lieu
    Bourgogne-Franche-Comté
  • I am
    Civil
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Aucune
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme
  • Mes centres d'intérêts
    Tout !

Recent Profile Visitors

5,680 profile views
  1. Le cousin germain de ma copine a réussi le concours l'an dernier... Donc oui, c'est faisable. (même si je me rends bien compte que pour toi, la lointaine connaissance de quelqu'un que tu ne connais que par l'intermédiaire d'un forum, ça ne veut plus dire grand-chose...)
  2. Patiente un peu avant de déprimer... au moins jusqu'au premier DS. Au fait, c'est toujours "objectif Polytechnique" ? Déjà que j'ai du mal en info, si en plus tu rajoutes ce genre de trucs...
  3. Félicitations ! Tu vas enfin avoir des réponses à tes questions sur la prépa avec lesquelles tu nous harcèles depuis un moment... (oui, le mot "harcèles" est ici au second degré) Bonne chance en tout cas !
  4. Bonjour, visiblement, il s'agirait de l'ordre du "Nichan Iftikhar" ("ordre de la fierté"), un ordre tunisien calqué sur la Légion d'Honneur française et décerné de 1837 à 1957. Le général de division propriétaire du placard ci-dessus avait les insignes de commandeur.
  5. Bonjour, voir le sujet suivant : http://www.forum-militaire.fr/topic/10091-grades-des-élèves-de-saint-cyr/?tab=comments#comment-97061 vers la fin.
  6. C'est un plaisir de discuter avec quelqu'un d'aussi cultivé sur ce sujet que personnellement je trouve tout-à-fait passionnant. J'ai une question à propos de votre message précédent : est-ce que cette stratégie de "relocalisation" des populations a été effectivement appliquée en Algérie ? Je sais que le général Beaufre a fait des efforts dans ce sens avant d'être appelé pour commandé l'opération Mousquetaire à Suez, mais je ne crois pas que ses successeurs aient approfondi. Par contre, pendant la guerre civile syrienne, le régime d'Al-Hassad s'y est essayé, ce qui a eu pour conséquences d
  7. Alessandri ne fut pas tout à fait le seul, il me semble : en 1951, l'opération aéroportée sur Hoah Binh, planifiée par Salan et De Lattre, visait aussi à empêcher Giap de s'approvisionner en riz. Les positions de Na San et Dien Bien Phu furent aussi choisies, respectivement par Salan en 1952 et par Cogny en 1954, parce qu'elles permettaient de perturber les échanges de riz entre les différentes armées Viet-Minh. Giap a d'ailleurs reconnu plus tard que de ce point de vue-là uniquement, Dien Bien Phu était la position idéale - malgré sa situation au fond d'une cuvette.
  8. C'est le commandant des forces spéciales, non ?
  9. Concernant les commandeurs à la fois de l'ONM et de la LH, le général Ract-Madoux, alors CEMAT, ne portait que la LH en sautoir : Si j'ai bien compris votre question, effectivement, on "coupe" en deux : voici à nouveau les médailles de Bigeard (la croix de guerre TOE est en double) :
  10. Bonjour, je complète ce sujet avec une de mes découvertes récentes : https://archive.org/ Il s'agit d'un site qui permet de consulter des (très) vieux livres. Idéal pour passer le temps en plein confinement (enfin sauf pour ceux qui doivent réviser pour leurs concours jusqu'à fin juin... )
  11. Bonne année tout le monde !
  12. Et que dire des généraux tués dans un accident d'avion, comme Leclerc en 1947 et Cogny en 1968... On comprend mieux pourquoi Staline préférait voyager en train !
  13. Bonjour, il y aussi la voie de l'EMIA pour devenir officier : il faut d'abord s'engager en tant que militaire du rang puis, au bout de trois ans, passer un concours pour être officier, avant 29 ans. Niveau âge, ça risque de faire un peu juste, mais l'avantage c'est que la "frustration" d'être militaire du rang ne durerait pas très longtemps. D'autant plus qu'avec un bac+5, les épreuves de l'EMIA devraient vous être largement accessibles.
  14. Pour l'anecdote, le général Gouraud a donné son nom à la corniche Gouraud (prépa aux écoles d'officiers) du lycée Stanislas, à Paris. Elle existe encore aujourd'hui et a eu pour élèves Guynemer, l'amiral d'Argenlieu et de Gaulle.
  15. Merci pour toutes ces biographies Bouchon-Gras, mais ne devrait-on pas plutôt mettre le général Challe dans un sujet sur les grands personnages de l'Armée de l'Air ?