Jump to content

NullPointerException

Membre+
  • Posts

    26
  • Joined

  • Last visited

Everything posted by NullPointerException

  1. J'ai eu des infos du CRPOC aujourd'hui. Une modification administrative dont je ne mesure pas toute la portée (ils deviennent un "organisme inter-armées" ? je ne sais pas exactement ce que ça désigne ni ce qu'ils étaient avant) leur a fait prendre un retard de plusieurs mois dans le traitement de l'ensemble des candidatures (modification des procédures de recrutement, apparemment ?). Patience et détermination.
  2. Oui ça me plait bien, je vais changer ma signature :-P
  3. Je n'ai eu qu'un test urinaire... Pas facile d'ailleurs, il faut pisser sur ordre de manière synchronisée avec les autres candidats, c'est pas simple J'imagine que s'ils ont un doute ils peuvent décider d'aller plus loin, mais bon ! À l'entretien le médecin pose également des questions sur la consommation de stupéfiants (elle avait été assez déplaisante sur ce point d'ailleurs : "Vous ne consommez pas de stupéfiants, je suppose que vous avez passé l'âge ?").
  4. Bonjour, Merci de votre réponse. J'avais bien vu l'existence de la PMIPDN, mais mon document mentionne PMIDM. C'est peut-être juste une typo alors, je suppose que c'est une ligne qu'elle a saisie elle-même.
  5. Bonjour, Une question de curiosité... J'ai passé il y a quelque mois mon aptitude médicale pour être réserviste opérationnel. Comme à l'époque je ne savais même pas encore dans quelle armée j'allais, le médecin principal a essayé d'être le plus large possible dans la liste des aptitudes et inaptitudes. Dans la liste, avec "aptitude générale au service", "spécialité ESR", OM, OPEX (et inaptitude au parachutisme militaire, pouf pouf), il y a également une aptitude "PMIDM". Qu'est-ce que ça signifie ? Je poste ici parce que j'imagine que c'est une préparation militaire ? Merci d'avance
  6. Je reprends/adapte ici le contenu et les liens des articles Wikipédia sur la réserve citoyenne et la réserve opérationnelle de cyberdéfense. À enrichir au fur et à mesure ! LA RESERVE CITOYENNE DE CYBERDEFENSE contact et recrutement : rcc@defense.gouv.fr La réserve citoyenne de cyberdéfense (RCC) est une réserve militaire créée en 2012 par le ministère de la Défense français et qui est composée de civils bénévoles. Elle est rattachée au nouveau commandement opérationnel de cyberdéfense (COCYBER) depuis sa création au 1er janvier 2017. Organisation Le réseau de la RCC est organisé en plusieurs groupes de travail à Paris : Groupe "élus et journalistes" ; Groupe "jeunes" ; Groupe "évolution de l'engagement citoyen" ; Groupe "think tanks et réflexion stratégique" ; Groupe "PME/PMI". À ceci s'ajoutent sept groupes régionaux. LA RESERVE OPERATIONNELLE DE CYBERDEFENSE contact et recrutement : rcd@defense.gouv.fr La réserve opérationnelle de cyberdéfense (RCD) est une réserve militaire française, créée en mai 2016 par le ministère de la Défense, à la suite de la RCC. Elle est rattachée au COCYBER. Sa mise en place a été prescrite par le Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013. Composition La RCD est composée : de réservistes citoyens à vocation opérationnelle (pouvant être basculés dans la réserve opérationnelle de leur armée de rattachement en cas de crise) ; de réservistes opérationnels de l'Armée de terre, de l'Armée de l'air et de la Marine nationale ; de militaires d'active. Une partie des réservistes opérationnels sont recrutés comme "spécialistes", c'est-à-dire sans formation militaire spécifique, pour des missions correspondant à leurs qualifications professionnelles civiles. Le commandement de cyberdéfense prévoit à terme (pour 2019) des effectifs de 4000 réservistes citoyens et de 400 réservistes opérationnels, associés à 40 militaires d'active ou agents du ministère. Le recrutement vise principalement les étudiants en informatique et les professionnels du secteur. Missions L'objectif de la RCD est de disposer d'une réserve mobilisable en cas d'attaque informatique de grande envergure. La mission principale de la RCD sera alors la restauration des capacités opérationnelles des systèmes impactés (réinstallation, reconfiguration et durcissement des systèmes informatiques). Dans l'hypothèse d'une telle crise, la RCD pourra être déployée sur trois fronts : Sous l'autorité du commandement de cyberdéfense, pour intervenir sur lres systèmes dépendant du ministère des Armées ; Sous l'autorité du ministère de l'Intérieur, pour intervenir sur les systèmes relevant de son périmètre ; Sous l'autorité de l'Agence Nationale pour la Sécurité des Systèmes d'Information (service du Premier Ministre), pour intervenir sur les systèmes relevant d'autres ministères ou sur les systèmes des opérateurs d'importance vitale (OIV), administrations ou entreprises. Dans ce cas, la RCD invervient en complément ou en support des prestataires qualifiés par l'ANSSI pour intervenir auprès des OIV, en particulier les prestataires de réponse aux incidents de sécurité (PRIS). Certains réservistes seront habilités pour intervenir sur des réseaux et systèmes classifiés. Les interventions de la RCD incluent notamment : L'appui à la planification et à la conduite de la chaîne opérationnelle de cyberdéfense, sur le territoire national ; La fourniture d'un complément ponctuel d'expertise ; Le déploiement de groupes d'intervention rapide sur le territoire national ; L'analyse de l'incident, des conséquences et la propositions de mesures de remédiation ; Le déploiement d'équipes de reconstruction de réseaux. Liens Ministère des Armées, La réserve de cyberdéfense (RCD) ; Laurent Lagneau, Le réseau de la Réserve Citoyenne Cyberdéfense dévoilé ; L'article L4221-3 du Code de la défense, définissant les réservistes spécialistes ; Gouvernement de la République française, Les réserves de cyberdéfense ; Stop-Jihadisme (site gouvernemental), Découvrir les missions des réserves de cyberdéfense.
  7. PS : pour une question distincte, mieux vaut lancer un nouveau sujet ;-) Bonne chance pour le recrutement.
  8. Bonjour, À ma connaissance, rcd@defense.gouv.fr est toujours la bonne adresse pour contacter la réserve cyber et se manifester pour une candidature (mais je ne connais pas cyber.contact@, alors peut-être que c'est une nouvelle adresse et ce que je dis est sans doute à prendre avec précautions). Derrière cette adresse c'est le CRPOC, le Centre de Réserve et de Préparation Opérationnelle de Cyberdéfense. Le fait que tu n'aies pas de réponse ou des réponses tardives, je dirais que ça ne me surprends pas, il n'y a pas beaucoup de monde derrière cette adresse, énormément de monde leur écrit et ils ont parfois du mal à suivre. Une petite relance courtoise peut être une bonne idée. Perso, j'ai mis environ trois mois pour retirer mon dossier de candidature, à partir du moment où je me suis manifesté pour la première fois (et encore, j'avais le mail direct de la responsable RH). Et maintenant, quatre mois après le dépôt de candidature, j'essaie de prendre mon mal en patience en attendant une réponse :) Contacter le CIRFA ou pas ? Si tu souhaites candidater dans la réserve citoyenne (collaborateur bénévole, pas de réel statut de militaire) ou bien en tant que spécialiste cyberdéfense (i.e. sans formation militaire spécifique, recruté uniquement pour appliquer directement tes compétences en informatique), le CIRFA ne pourra rien pour toi, il faut passer directement par le CRPOC (rcd@). Par contre, si tu souhaites entrer comme réserviste opérationnel "généraliste" dans une des armées (avec préparation militaire et tout et tout) et te faire affecter ensuite à la réserve cyber, il faut que tu passes par un CIRFA (le CRPOC ne gère que le recrutement des spécialistes, sauf erreur de ma part). Je pense que ce choix de parcours est plus long et plus difficile administrativement parlant... Déjà à cause du fait que généralement en CIRFA ils sauront sans doute difficilement t'informer sur la possibilité d'être affecté à la réserve cyber. J'espère que ça répond en partie à tes interrogations, sachant que pour l'instant j'ai juste vaguement le pied dans la porte mais que je ne suis pas encore entré...
  9. Côté carnet de santé il faut surtout pouvoir justifier de l'état de tes vaccinations (il faut être à jour sur les vaccinations obligatoires en France). Sinon ils voudront voir tous les résultats d'examens médicaux récents, y compris les radios. Enfin, en ce qui me concerne ils m'ont demandé de venir en ayant déjà rempli le "questionnaire médico-biographique initial". questionnaire_medico_bio.pdf
  10. Je pense qu'il y a aussi beaucou de "sur mesure" en ce qui concerne les spécialistes, et que dans certains cas ça dépend un peu de qui on connaît :) Je partagerai les infos qui me paraissent utiles...
  11. OK, merci pour ces précisions. Je pense que les infos que j'ai relèvent plus du téléphone arabe via ma responsable RH et du retour d'expérience des collègues candidatant dans la Marine (qui se voient parfois attribuer un grade bien inférieur à leurs collègues au dossier équivalent recrutés dans l'Armée de Terre). Je pense que je vais attendre un peu que tout ça s'éclaircisse pour moi... mais vu la lenteur de la procédure de recrutement, on a le temps de se poser beaucoup de questions sans avoir encore accès aux personnes capables d'y répondre ! Je vais prendre mon mal en patience :)
  12. Bonjour, merci de ta réponse, En tout cas je le demanderai, c'est certain, je verrai bien ce qu'on me répondra... mais ça n'est pas prévu par défaut. Ceci dit je ne sais pas si la Marine recrute beaucoup d'officiers spécialistes ? Leur politique d'attribution du grade (plafonné à aspirant), si elle est tout-à-fait respectable, n'est peut-être pas super top attractive pour un futur candidat. En théorie oui, et je pense que si je le réclame très fort on m'en donnera un, mais pour l'instant ça n'est pas prévu de donner une dotation vestimentaire aux officiers spécialistes cyberdéfense de l'Armée de Terre. La Marine, par contre, donne un uniforme même aux réservistes citoyens (interdit dans l'Armée de Terre je crois). Toujours de ce que j'ai compris, c'est conditionné à une préparation militaire (ce qui me paraît tout-à-fait raisonnable) et il n'en est pas prévu pour nous (par défaut). Ah, grande question aussi, l'avancement :) Au moment de donner ma candidature, on m'a fait signer un papier disant que j'avais été informé ne pouvoir prétendre ni à l'honorariat ni à l'avancement dans le grade, du fait de mon recrutement au titre de l'article L4221-3 (spécialiste). J'ai bien cherché mais je n'ai pas trouvé de fondement solide à ça dans les textes à ma disposition, à part, pour l'honorariat, une circulaire de l'Armée de Terre disant que les officiers spécialistes n'avaient "pas vocation" à l'honorariat (ce que je peux trouver logique hein, le grade est donné en fonction des diplômes et qualifications civiles - de toute manière je ne m'engage pas dans l'espoir de pouvoir conserver un grade une fois parti). Ceci dit, pour revenir à l'avancement, je suppose que lorsqu'on est officier, pour prétendre à un avancement il faut faire état des brevets, diplômes et autres qualifications exigés. Et si on n'a pas accès aux formations, la question est réglée ! C'est peut-être la signification de ce papier que j'ai signé et c'est un peu une des raisons de ma question. Eh bien j'espère être recruté comme officier cyberdéfense, et ça sera possiblement pour faire, entre autres, pas du combat certes, mais de l'encadrement, de la formation, de la conception de formations, de l'évaluation... C'est en partie là que sont mes compétences et qualifications. Est-ce que l'on ne trouve pas des missions similaires chez des officiers en EM ? En tout cas ça ne me semble pas complètement absurde de me dire que cette expérience pourrait aussi être utile en-dehors du strict cadre de la préparation opérationnelle à la cyberdéfense pour laquelle je souhaite être recruté aujourd'hui. Encore une fois, merci de ta réponse.
  13. Bonjour, La réserve citoyenne de cyberdéfense (RCC) a maintenant (depuis mai 2016) une petite soeur, la réserve de cyberdéfense à vocation opérationnelle (RCD), avec à la fois des réservistes citoyens et opérationnels (et des missions un peu différentes, du coup). Si ce salon se pérennise et s'étoffe (probable avec le plan de recrutement envisagé), ça pourrait être bien de le renommer en "Réserves de Cyberdéfense" (par exemple). Bonne journée Les réserves de cyberdéfense sur le site du gouvernement ; La cyberdéfense (focus sur la RCD) sur le site de la Défense.
  14. Bonjour, Si tout se passe bien, je devrais dans les prochains mois être recruté comme officier spécialiste (cyberdéfense) dans la réserve opérationnelle de l'Armée de Terre. Les textes disent que ce type de recrutement se fait "sans formation militaire spécifique". Y a-t-il néanmoins possibilité pour un officier spécialiste de suivre une préparation militaire, et/ou la formation initiale des officiers de réserve ? Ou bien est-ce que le mode de recrutement initial va impacter toute la "carrière" (de réserviste) dans l'armée, en interdisant de prendre des responsabilités en-dehors de sa spécialité (ou de monter en grade éventuellement, ou même de porter un uniforme) ? Je comprends bien qu'on est recruté en fonction des besoins de l'armée et que cette dernière ne va pas être follement enthousiaste de financer des formations pour un officier dont elle estime qu'un job en EM (par exemple) n'est pas la fonction première. Néanmoins, à titre personnel, quitte à être recruté comme officier, j'aimerais faire tout ce qui est en mon possible pour pouvoir être un officier à part entière et avoir l'opportunité d'être utile à d'autres tâches dans l'organisation, en fonction de mon profil, de mon expérience et de mes compétences (i.e. j'irai clairement pas réclamer à être formé dans la voie commandement). Elément qui pourra orienter une éventuelle réponse, j'ai passé (de peu) la limite d'âge annoncée des 35 ans... Merci d'avance pour vos réponses.
  15. Sauf erreur de ma part, il est possible de signer un ESR en ayant dépassé la limite d'âge (de recrutement, pas de maintien) si l'on est recruté comme spécialiste (au titre de l'art. L4221-3 du Code de la Défense). Effectivement, il faut que ça corresponde à un besoin particulier...
×
×
  • Create New...