Oxious

Membre+
  • Compteur de contenus

    6
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de Oxious

Profile Information

  • Lieu
    Cherbourg
  • Je suis
    Candidat(e)
  • Je suis réserviste
    Non
  • Composante
    Gendarmerie nationale
  • Mon conjoint est militaire
    Non
  • Je suis parent de militaire
    Non
  • Sexe
    Homme
  1. Intégration de l'école

    Bonjour, Non, aucune dérogation. L'école, c'est la même chose pour tous. Donc tous logés à l'école, dans aucun cas à l 'extérieur.
  2. Épreuve de français

    Bonjour, Je ne sais pas à quel point la dysphasie t'a affecté et t'affecte encore, mais je peux déjà t'éclairer sur ce que le concours SOG demande sur les épreuves. Les épreuves d'admissibilité sont à l'écrit et comportent : Une composition de culture générale. Un sujet très court (une phrase, le plus souvent), pas de document. Le but est de montrer que tu sais développer une réflexion et l'exprimer par écrit, ainsi que tes qualités d'expression écrite. Le truc classique, c'est le plan dialectique (intro/thèse/antithèse) et une conclusion qui synthétise le tout et ouvre sur un sujet complémentaire à celui discuté. Des tests d'aptitude. Là, c'est les traditionnels "tests psychotechniques", qui sont devenus une série de matrices de Raven (tu trouveras facilement de quoi t'exercer sur le net ou dans des livres de préparation). On met à l'épreuve ton observation et ta logique. Une langue étrangère. Au choix : Anglais, Allemand, Arabe littéral, Espagnol, Italien ou Portugais. C'est un QCM, où il faut tour à tour compléter des phrases à trou, traduire un mot ou une phrase au plus proche de son sens (parfois avec un contexte). Des inventaires de personnalité. Des séries de questions sur toi, où il faut répondre honnêtement, en QCM. Pas le plus facile, mais on s'en sort. Ils serviront à dresser un premier profil psychologique. Après tout ça, si tu fais partie de ceux qui sont sélectionnés pour la suite, au auras le droit à l'épreuve physique et aux oraux. Les oraux consistent en un entretien avec un(e) psychologue, afin d'établir si ton profil correspond à ce qui peut-être attendu d'un gendarme. Simple, tu parles de toi, et il sera rendu un avis pour le dossier : favorable, défavorable ou mitigé. L'autre oral est un entretien avec deux gendarmes, officiers ou sous-off. Un sujet tiré au sort, 10 minutes pour le préparer, puis en piste pour 20 minutes. Au programme : restitution de ce que tu as sur le sujet tiré, et des questions sur toi, ce que tu sais du métier... ça peut aller dans tous les sens. Il est clair que selon où tu en es avec l'expression orale et écrite, ça peut devenir le calvaire. Cela dit, ce n'est pas non plus insurmontable. Mais il faut aussi prendre en compte que le stress fait perdre leurs moyens aux gens non-dysphasiques, alors c'est forcément plus compliqué quand on a ce souci en plus. À toi de voir, sachant que tu peux te présenter au concours 3 fois (en externe). Le premier essai pourrait servir de jauge, pour te donner une idée de la faisabilité de la chose pour toi. À lire ce que tu as pu nous dire, je ne pense pas que ça soit un gros frein, si ce n'est peut-être que ça pourrait te demander une plus grosse préparation, et encore... En tous cas, c'est une question très intéressante.
  3. Intégrer la Gendarmerie

    Bonjour, Le bon point de départ serait de savoir ce que tu veux faire en Gendarmerie. Veux-tu devenir officier ? Si oui, veux-tu l'être dès le départ, ou le devenir au cours de ta carrière, en montant les échelons de la hiérarchie un par un ? Si tu envisages de tenter le concours d'entrée à l'École des Officiers de la Gendarmerie Nationale, il faut avoir un diplôme de niveau bac+5 et avoir moins de 27 ans. Le concours est à préparer sérieusement, car il n'y a que très peu de places chaque année. Tu peux aussi envisager de démarrer Sous-officier. Le concours ESOG présente deux sessions par an, offrant beaucoup plus de places que celui d'officier. Mais il faut aussi le préparer sérieusement. Il faut avoir au moins le bac, et au maximum 35 ans au 1er janvier de l'année du concours. Il y a aussi la possibilité de devenir réserviste, GAV ou APJA, et de là le concours t'est accessible en interne ou en externe. Il y a aussi le CSTAGN (corps de soutien technique et administratif de la gendarmerie nationale), lui aussi sur concours. Si tu as des questions sur le concours de sous-officier, je l'ai passé à la session d'octobre, je peux donc te renseigner
  4. SIGYCOP yeux sous officier

    Bonjour, Alors, j'ai eu un peu le même problème que toi, et ça demande un peu de recherches pour savoir de quoi il retourne. Mais le plus difficile n'est pas de trouver les critères, encore faut-il les comprendre correctement (car ce qui est trouvable sur le net n'est pas super clair), et ça m'a demandé l'aide d'autres personnes pour ce faire. Inscrit à la session d'octobre du concours externe, je n'ai eu de précisions sur le sujet que cette semaine, c'est dire si c'est nébuleux... Donc, si je peux aider, c'est avec plaisir. Ici, le tableau qui circule sur le net: https://www.sos112.fr/forum/gendarmerie-nationale/acuite-visuelle-minimum-pour-etre-gendarme-(active-reserve)/?action=dlattach;attach=5775;image Pour pouvoir intégrer l'ESOG, il faut être au pire Y4. Sache donc déjà que les valeurs données dans le tableau sont pour chaque œil (ce n'est pas super clair à la lecture). Aussi, ton acuité ne doit pas être en-deçà de 1/20 sans correction. Avec correction c'est plus difficile de savoir l'info, mais le mieux est d'avoir des lunettes/lentilles récentes, pour avoir la meilleure correction possible. La correction maximale tolérée pour être Y4 est de -8 dioptries pour une myopie ou de +8 dioptries pour une hypermétropie. C'est le premier chiffre donné sur l'ordonnance que délivre ton ophtalmo. Sache que si jamais ta vue ne remplis pas les critères, tu peux être déclaré "inapte temporaire". Il faut pour cela qu'une intervention chirurgicale de correction de la vision soit envisagée, attendre 1 an minimum que la vision se soit stabilisé (photosensibilité, cicatrisation suite à l'opération), et une nouvelle visite médicale devra confirmer que ta vue est améliorée. J'ai eu pas mal d'appréhensions jusqu'à récemment sur ce sujet, parce que j'ai une myopie moyenne, mais je ne savais pas à quoi m'en tenir. Ces éclaircissements m'ont rassuré, j'espère que ça sera le cas pour toi
  5. Une taupe à la gendarmerie

    Bonsoir ! Non, je ne parle pas d'agent-double, mais de myopie, haha ! Puisque je me suis inscrit au concours SOG, je m'intéresse à tout ce qui s'y rapporte, et mes questions portent sur la visite médicale. Dans le SIGYCOP, le Y est pour les yeux donc. Il se trouve que je suis myope (vous aviez compris, hein), et je m'interroge. Lors de ma dernière visite ophtalmo (datant de 2015), ma vision s'était stabilisée, suffisamment pour ne pas avoir à changer de lunettes. Une première depuis que je porte des verres correcteurs ! Mais j'ai des doutes quant à mon Y. Je pense que je me situerais en Y4 voire pire, mais peut-être pouvez-vous m'éclairer ? Voilà ce que disait ma dernière ordonnance : Œil droit : -3.50 (-0.75) 170° Œil gauche : -2.50 (-0.75) 0° Je suis donc myope et astigmate. Avec -3.50 et -2.50 en dioptries, je dois me situer à moins de 1/10è à l'œil droit et 1/10ème à l'œil gauche... bref, c'est pas terrible, je crois. Avez-vous un avis là-dessus ? D'avance merci
  6. Bonjour à tous !

    Bonjour, comme dit dans le titre ! Je viens de m'inscrire - comme vous vous en doutez... - et je me plie donc aux usages du forum. Moi, c'est donc Julien. J'ai 33 ans, et je suis de Cherbourg. Civil, je suis cuisinier depuis près de 15 ans, mais en questionnement depuis quelques temps, et ça s'accentue depuis quelques temps (avec l'arrivée de ma fille, l'an dernier). Du coup, je pense à la reconversion, et tenter d'entrer dans la Gendarmerie Nationale fait partie des possibilités. En fait, je me suis même inscrit au concours SOG pour le mois d'octobre. Donc je viens ici histoire de prendre un peu de tous les bons conseils que je pourrai obtenir pour réussir le concours.