Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 07/10/2019 in all areas

  1. 6 points
    BONNES FÊTES DE NOËL A TOUTES ET A TOUS ! BON COURAGE POUR LES VOYAGEURS !
  2. 5 points
    Bonne année à tous, meilleurs vœux, et bon forum !
  3. 5 points
    Une bonne réveillon de la Saint-Sylvestre et une grande année 2020 à toutes et à tous du forum !
  4. 5 points
    Bon et joyeux Noël à toutes et tous, particulièrement pour celles et ceux qui sont loin de leur famille.
  5. 5 points
    Bonjour, Bonnes Fêtes de Noël à tous nos soldats, en France comme à l'étranger, sur base comme sur le terrain, près de leurs familles comme absents depuis des mois. Je leur (vous) souhaite de partager un moment de joie et de bonheur. Merci pour votre engagement, qui se perpétue même en ces jours heureux. Félicitations. Merci. Joyeux Noël (et profitez des rations) !
  6. 4 points
    Bonjour, J'ai été pris au PNM en classe de PCSI (et MPSI mais j'ai refusé), et je m'apprête à accepter, étant donné que je n'ai été pris nulle part ailleurs. Je tiens déjà à remercier toutes l'équipe du forum, ainsi que les membres récurrents avec qui j'ai eu le plaisir de discuter toutes ces années (bientôt 4 ans !) . Merci à vous. J'avais cependant quelques questions à la lecture du règlement du Prytanée, que je trouve très strict au demeurant, même en comptant le caractère militaire de l'établissement. Mais passons. Je les poserais toutes ici, ou les séparerais si les admins le demandent, selon ce que vous trouvez le plus pratique. Les voici donc : - L'emploi du temps type prévoit quinze minutes de TIG juste avant les cours. Est-ce que ce sont des travaux d'intérêts généraux ? Parce qu'à coups de quinze minutes, même tous les matins, je ne vois pas bien l'intérêt. - A propos des horaires, d'ailleurs, il me semble que 22 heures, ça fait un peu tôt pour des classes prépas. Quelqu'un qui y aurait été peut-il détailler. - Il est dit que les élèves sont automatiquement décomptés le Week-end, mais qu'ils peuvent se compter à leur propre initiative, alors qu'il me semblait avoir vu que l'internat fermait le week-end. Est-ce que je me trompe ? Parce que, si c'est le cas, il serait plus simple de compter tous les élèves et de décompter seulement ceux habitant chez une famille d'accueil. Voilà, j'en aurais peut-être d'autres suite à une éventuelle relecture du règlement, mais c'est tout pour le moment. L'armée, c'est un monde nouveau pour moi, et la prépa aussi, alors ça fait beaucoup d'inconnues pour un futur physicien (j'espère).
  7. 4 points
    Et oui, c'est le fondement même des Forces armées. Etre au service de la nation et donc de ceux qui dirigent la dite nation, quelles que soient les options politiques prises par ses dirigeants.
  8. 4 points
    Bonjour, Livre Mémoriel " Afghanistan " 90 portraits de nos militaires disparus. source … http://tego-leblog.fr/entraide-et-solidarite/afghanistan-un-livre-hommage/
  9. 4 points
    Bonne année, de la part de l'Etat-Major
  10. 4 points
    Bonjour ! J'aimerais partager avec vous un programme sportif d'entrainement pour se préparer au mieux aux épreuves rencontrées au CSO. J'ai trouvé ce PDF sur le site des Pompiers de Paris dans la catégorie recrutement. Ce PDF propose : une fiche FORCE ENDURANCE, une fiche FORCE VITESSE, une fiche PRÉPARATION AU LUC LÉGER et une dernière fiche PRÉPARATION A L'INCORPORATION. Ce qui m'a le plus intéressé, c'est la fiche de préparation au luc léger (mon point faible), ils vous donnent 16 séances détaillées pour améliorer votre endurance et votre performance au luc léger. Et ça donne aussi plusieurs possibilités de séances en fractionnées, fini le 30's/30's de base... Moi personnellement ça m'a beaucoup aidé à progresser au luc, j'ai gagné plusieurs palier avec leur méthode. Alors oui, beaucoup d'entre vous ne vont pas rentrer à la BSPP, mais vu qu'on passe tous les mêmes épreuves au CSO, ce PDF est très utile. De plus, c'est toujours bien d'avoir un programme à suivre qui est déja tout fait. Voilà je vous le met en PDF ici et aussi le lien de la page au cas où. Désolé si ce programme a déjà été partagé, j'ai bien fouillé mais je n'ai rien trouvé de similaire sur le forum. https://www.pompiersparis.fr/fr/s-engager/les-epreuves-de-selection/se-preparer-pour-reussir programme sportif de preparation aux epreuves de selection.docx
  11. 4 points
    Bonne et Douce Année à l'Equipe du forum et à Tous les Membres ! Bonne Année à Tous nos Militaires et leur Famille ! Bonne intégration à Tous et Toutes ! Du positif à celles et ceux qui passent les tests de sélections !
  12. 4 points
    bonne année !
  13. 4 points
    Bonne année tout le monde !
  14. 4 points
    Un très bonne année 2020. Que cette nouvelle année vous conserve en bonne santé et qu'elle réalise vos vœux les plus chers. Bonne réussite à tous nos jeunes membres du forum, bonne continuation aux autres.
  15. 4 points
    Je vous souhaite une excellente année 2020 !
  16. 4 points
    Une bien belle année 2020 à tous les membres du forum. Santé santé et santé... et que notre forum perdure.
  17. 4 points
    BONNES FÊTES DE RÉVEILLON
  18. 4 points
    Lamentable ! Le problème est surtout que les militaires ayant ralliés la France Libre ont été condamnés par Vichy et dans notre France très administrative un acte enregistré même des plus absurde reste. Lorsque j'étais "jeune" marin je fus chauffeur d'autorités pour une très grande cérémonie, la marche du premier sous marin nouvelle génération ( SNLE-NG ), parmi les hautes personnalités se trouvait Madame l'amiral Auboyneau ( feu l'amiral était commandant des Forces Navales Françaises Libres et surtout avait été commandant du contre torpilleur Le Triomphant ) se trouvait également un " ancien " que tout le monde appelait " commandant ". Par un pur hasard je me suis lié avec cette personne qui m'invita le lendemain ( 14 juillet ) à boire un verre au Cercle Naval ( lieu exclusivement réservé aux officiers). Le 14 juillet à l'issu du défilé ( auquel je ne participais pas ) je me rendis donc au Cercle Naval, en tenue de sortie de quartier maitre chef, je vois encore les yeux ébahi de la personne à l’accueil mais lorsque je lui que j'étais invité par le commandant .... elle me répondit, " ah oui, il vous attend au salon ". On me conduisit au salon où il m'attendait accompagné de son épouse, il m'offrit un Bourbon et quel ne fut pas stupeur lorsque je vis arriver tous les officiers de mon bord et qui vinrent le saluer et moi par la même occasion qui étais à sa table. Ensuite il m'invita à déjeuné, servi à table par un...maitre principal. Je suis resté en contact des années avec lui, jusqu'à son décès ( j'ai conservé tous ses courriers ). Eh bien cet officier supérieur, qui avait des faits de guerre avérés et reconnus dans les Forces Navales Francises Libres, hautement décoré, dont l'ordre du drapeau rouge qui lui avait été remis par Staline en personne ( il s'amuser à raconté le fait qu'il l'avait embrassé sur la bouche ), il avait été déclaré déserteur et condamné à mort par contumace par Vichy et de ce fait il n'avait pas la Légion d'honneur. Pour en revenir à Pierre Clostermann, quelques photos complémentaires d’après guerre :
  19. 4 points
    Bonne fête de Noël à toutes et à tous !
  20. 4 points
    En cette période de fête, propice à se retrouver en famille, dans la joie et le bonheur, je vous souhaite un très heureux Noël ! Bien sur je n’oublie pas nos camarades d'active et de réserve, qui loin de leur foyer et de leur famille, passeront les fêtes à nous protéger en OPEX, sur les terres lointaines, sur les mers et océans ou dans le ciel, plus prés de nous en OPINT sentinelle et Cuirasse. N'oublions pas les forces de l'ordre, les médecins, infirmiers/infirmières, aides soignantes... les pompiers...qui servent également notre Pays. Ils fêteront Noël, loin des leurs, mais en cohésion dans un esprit de fraternité. JOYEUX NOËL à tous !
  21. 4 points
    Merci à vous deux, J'adresse aussi mes voeux de joyeux noël à tous les membres du forum, et bien évidemment je n'aurai garde d'oublier ceux de nos frères d'armes qui sont en Opex loin leurs familles et de leurs enfants, ainsi qu'aux dites familles qui sont dans l'espoir, parfois dans la tristesse ou le deuil. bonnes fêtes à tous.
  22. 4 points
    Bonnes Fêtes à toute l'Equipe du Forum ainsi qu'a Toutes et Tous les membres et à vos familles ! Bonnes Fêtes à celles et ceux qui sont en Opex ou en Sentinelle et leur famille ! Pensées aux blessés, aux familles qui ont perdu un être cher. Jedi et Padawan ... Que La Force soit avec vous !
  23. 4 points
    Bonjour. Je vois qu'à 30 ans d'écart, rien n'a changé. Je n'ai à l'époque trouvé qu'un seul échappatoire, après X refus d'être reçu par mon chef de corps pour évoquer ma situation et essayer de trouver une solution. Mon épouse alitée et malade en amaigrissement dangereux pour sa santé, moi même à 500 kms de là, alors même que je partais régulièrement en manoeuvre et que je ne rentrais au domicile qu'un week end sur 3 ou 4, voire plus, j'ai fini par faire une demande de changement d'arme (qui a miraculeusement été acceptée) pour atterrir dans un bureau et pouvoir être chez moi chaque soir, même si pour cela j'avais deux heures de transport matin et autant le soir. Que n'ai je entendu! Que je crachais dans la soupe, que j'étais un lâcheur, que je bousillais ma carrière, que je n'étais pas un bon militaire, etc etc... J'ai fait le choix de ma famille au détriment de celui des intérêts de l'armée (hum, ça reste à vérifier! car l'arme et le régiment où j'étais ont bien continué de tourner sans moi qui n'était pas le sous/officier le plus indispensable. En existe t'il d'ailleurs?). Je l'ai payé dans mon avancement, et j'ai vécu une fin de carrière plutôt chaotique. Tant pis car j'ai fait ce qui me semble être le plus en phase avec mes valeurs. Des valeurs de soutien de ma famille avant la réussite professionnelle. Mais à la lecture de cette pétition, je découvre que subsiste encore des gens, des petits chefs, qui à leur niveau se permettent de remettre en cause des directives nationales et freinent des décisions qui tombent sous le sens. Un peu d'humanité et de respect de l'individu que diable! Je n'ai connu dans ma carrière que deux chefs de corps (c'est bien peu en 30 ans) qui prônaient ces valeurs AVANT le reste. Deux personnes qui ont osaient dire devant le régiment rassemblé que c'est la famille, le bien être en famille qui conditionnent tout. Et en particulier, l'ardeur au travail et qui, in fine, rend service à l'institution. Il faut un peu d'ouverture d'esprit pour comprendre cela. Je souhaite vraiment que cette maman et son conjoint puissent se retrouver ensemble au quotidien pour s'épauler et se soutenir mutuellement, car le combat qu'ils mènent ensemble pour vaincre la maladie ne se gagnera que comme ça. Et grâce à leur petite puce.
  24. 4 points
    En raison de la difficulté de certains à rédiger leur lettre de motivation. J'ai eu l'idée de créer ce nouveau sujet pour donner un schéma qui sera probablement utile aux candidats pour la réalisation de celle-ci. D'autres pourront également juger leur lettre sans avoir à la recopier entièrement dans un nouveau sujet. Je pense aussi à nos amis Admins qui passent des soirées entières à corriger des lettres de motivation ou à en expliquer le principe et le contenu. (Force à vous 💪) Peu importe la spécialité ou le régiment visé, la lettre de motivation est la même ! Ce seront les détails qui varieront. J'ai dégagé trois points essentiels pour la réalisation d'une bonne lettre de motivation que sont : la mise en page, la séparation en paragraphe du contenu, Et la rédaction du contenu. Je finirait par une liste de conseils et d'erreurs à ne pas commettre. 1 - La mise en page Pas besoin de s'éterniser sur ce point. La mise en page d'une lettre de motivation est exactement la même que n'importe quelle lettre destinée à l'administration ou rédigée dans un cadre professionnel. Ainsi, on aura : Tes coordonnées en haut, alignée à gauche (Nom, Prénoms, Adresse complète). Les coordonnées du destinataire plus bas, aligné à droite (Si tu ne connaît pas le grade, le nom ou l'adresse de la personne chargée de lire votre lettre, tu peux mettre : "A Madame, Monsieur chargé du recrutement"). Le but c'est que la personne qui se retrouve avec ta lettre entre les main puisse savoir instantanément qu'elle lui est destinée. L'objet de ta lettre à la ligne du dessous (en le centrant à gauche et en le soulignant de préférence car l'intérêt de ta lettre commence ici !) Par exemple : "objet : Candidature pour le poste de ******** au sein de *********". Le contenu, là où les choses vont se passer. On y revient dans la partie 2 😉. Ta plus belle signature ! A la fin du contenu à droite. Oui, la signature est un point souvent négligé dans une lettre de motivation. Et pourtant une lettre non signée ne signifie normalement rien. En plus de refléter ton sérieux, la signature donne une garantie que tu as effectivement travaillé sur ta lettre de motivation et que ce n'est pas un vulgaire copier-coller. De plus la signature permet de donner des détails sur la personnalité (au même titre que l'écriture). Une belle signature est souvent synonyme d'un bon niveau intellectuel, de quelqu'un qui prend soin de son image et de propre sur soi. Une mauvaise signature, brouillonne, renvoie souvent à quelqu'un peu sûr de lui, brouillon etc. Pour la petite anecdote, j'ai travaillé dans les ressources humaines pendant quatre ans et mon premier employeur m'avait demander de systématiquement refuser les candidats à la lettre non-signée. Donc faits l'effort ça ne coûte rien ! (Quitte à t'en créer une toute nouvelle et t'entraîner pendant toute une nuit 😅) Tu peux facilement trouver des modèles de lettre sur le net. Inspire-toi s'en. 2 - La séparation du contenu en paragraphes / Rédaction Il n'y a pas de règles fixes pour l’agencement d'une lettre de motivation, mais on connaît des modèles qui ont tendances à marcher ! Peut importe ton choix, il s'agira de garder une logique dans chaque paragraphe. Je te propose l'agencement suivant qui me paraît le plus simple : Formule de politesse de début "Madame, Monsieur." point barre ! Pas de "bonjour" (rien ne prouve que le lecteur ne la lira pas la nuit) pas de "cher" (sauf si tu es sur que la personne chargée du recrutement est ta grande-tante Lucie ou ton meilleur amis du collège Thibaut ce qui est fort peu probable 😅). "Madame, Monsieur." Rien de plus ! 1er Paragraphe - Raison de la candidature/Ma personne Le premier paragraphe est souvent celui de la présentation. Qui je suis, ma situation professionnelle, mon désir de m'orienter dans une nouvelle voie, où ais-je trouver l'annonce pour ce poste etc. Les possibilités sont nombreuses mais tu n'as pas besoin d'en dire trop ! Ta lettre est forcément accompagnée d'un CV qui est lu en premier et qui donnent des informations précises sur qui tu es vraiment. Va donc à l'essentiel ! 2em Paragraphe - Les valeurs que je partage avec l'armée/ Ce que je peux apporter à l'armée Ici, il s'agira de montrer que tu es fait pour ce que tu prétends vouloir devenir. Que tu t'es renseigné sur le rôle de l'armée et ses valeurs et quelles sont celles qui te tiennent le plus à cœur. Le but étant de montrer que tu ne t'engages pas parce que ta mère en à ras-le-bol de te voir glander devant ta console (même si c'est le cas 😶). Montre ta conviction ! Pas besoin de s'éterniser non plus. Sois succinct. Tu pourras prouver ta détermination lors des tests et surtout de l'entretient ! 3em Paragraphe - Plus centré sur moi C'est dans ce dernier paragraphe que tu pourras faire part de tes volontés et désirs. Pourquoi le poste souhaité ? Quels atouts pour ce poste ? Ce que l'armée peut apporter dans ta vie active. Toujours en gardant à l'esprit que plus c'est long moins ça donne envie de lire. Pas besoin de tout dire en détail. Encore une fois, va droit au but. Tu auras un entretient pour expliquer en profondeurs tes attentes. (Et un conseils, ne sois pas trop exigeant 😁) Formule de politesse de fin Un exemple vos mille mots : "Dans l'attente d'un réponse, je l'espère positive, veuillez recevoir mes plus respectueuses salutations". Evites les non-sens du style : "sincères salutations" "profondes salutations" des salutations ne peuvent pas être sincères ou profondes. On dira "sincère gratitude" ou "profonde considération" mais dans un contexte professionnel ça ne marche pas ! Je te rappel qu'il y a très peu de chance que le militaire lisant ta lettre soit ta grande-tante ou ton meilleur ami du collège ! 3 - Conseils / Erreurs à ne pas faire -- Beaucoup pense qu'il faut dire le maximum de chose et donner le maximum de détail dans une lettre de motivation. Certains vont jusqu'à décrire les antécédents familiaux pour justifier le fait qu'on doit les embaucher. Il n'en est rien ! Il faut toujours garder quatres choses à l'esprit lorsque tu rédiges ta lettre de motivation : La personne chargée de sélectionner les candidats n'a pas le temps de lire des pavés (surtout quand elle en a 50 à lire en une journée) L'aptitude a faire comprendre facilement et rapidement ses idées est une qualité. Toutes les informations te concernant se trouvent déjà dans le CV qui est très souvent lu avant la lettre. Tu pourras tout dire et soutenir le jour de ton entretien (garde quelques surprises 🥳) -- Faut-il écrire en manuscrit ou à la machine ? On s'en fout un peu... Tout ce que l'on veut c'est la lisibilité. Si tu as une écriture vulgaire, tremblante ou tellement belle qu'on ne peut plus distinguer la lettre -a du -e ou du -o (je parle des étudiants en médecine par exemple), je te conseille fortement la machine. En revanche une lettre bien lisible et écrite à la main donne des informations positives non négligeables sur ta personnalité tout comme la signature. A toi de voir si le jeu en vos la chandelle car si le recruteur n'arrive pas à te lire, tu perds des points ! -- Combien de lignes ? Je dirais que la lettre de motivation idéale se trouve entre 14 et 19 lignes (grand max.) en comptant les formules de politesse. Bien sûr tout dépend de la taille des caractères. Mais ça peut t'aider dans la rédaction et ne pas en dire trop ! -- Ne commence pas ta lettre par "Je", "J'écris cette lettre", "Je vous écrit cette lettre" etc. Ça prend de la place et c'est évident ! Personne ne dirait "Mon ami Thibaud vous écrit cette lettre". Préfère une formulation qui renvoie directement au contenu : "Suite à l'annonce..." "Dans le but de..." "Actuellement en..." -- Utilise une Police d'écriture classique, pas de fantaisie dans le milieu professionnel encore moins militaire ! N'écris pas trop petit (pour respecter les lignes) ou trop gros (pour faire un semblant de contenu) dans les deux cas ça agasse. -- N'exagère pas tes compétences. Surtout pour rentrer dans l'armée (tu seras vite griller) ! Si tu dis avoir courut le marathon de Paris en 3 heures et que tu fais pallier 4.5 au Luc Léger, tu t'imagines bien que certaines personnes seront agacées. Pareille si tu dis être archi dynamique, que tu t'intègres facilement dans des groupes mais que lors des test tu baisses la tête constamment quand on te parle ou restes constamment isolé. Le mensonge ira forcément en ta défaveur. -- Copier une lettre de motivation sur internet n'est d'aucune utilité ! Si tu n'es pas capable de mettre sur papier tes intentions et ta motivation, ce sera encore plus dure de le faire lors de l'entretien avec les psychologues ou les recruteurs (qui peuvent mettre pas mal de pression). Prends le temps de la rédiger pour mettre les choses au claire dans ta tête. J'étofferais le sujet au fur et à mesure que les idées me viendront. En attendant je souhaite bon courage à tout les candidats comme moi ! ✌️
  25. 4 points
    Bonjour @berogeitabi, je comprends totalement et étais déjà dans cet état d'esprit Je tiens à dire que je suis très reconnaissant envers ce forum pour toute les informations qu'il a pu m'apporter et aussi content d'avoir pu participer aux topics. Et pour ça merci d'être bénévole et de participer à son bon fonctionnement. Cependant quand il s'agit de faire connaissance avec de futurs camarades, une conversation en temps réel est drôlement plus efficace. C'est aussi plus intime que de discuter sur un forum consultable par n'importe qui sur le web. C'est pourquoi je propose de continuer à discuter sur le forum pour les informations pratiques et d'intérêt pour tous et par ailleurs d'utiliser les outils de conversation en temps réel pour ce qui est plus disons "privé". J'entends par là des informations ayant peu d'intérêt pour la communauté, par exemple les goûts musicaux ou sportifs de chacun. Cette approche vous convient-elle ? Amicalement, Ismael
  26. 3 points
    Bonjour à vous, je vais vous raconter le déroulement de mes 2 jours a Nancy au GRS. Arrivé lundi soir entre 20 et 21 , j'ai été accueilli par le filtrage a l'entrée ou CNI et convocation sont demandés (carte vitale si cadenas oublié) et repas pris avant l'arrivée Une sous officier nous a pris en charge , nous donne un masque et nous a envoyé au douche avant la monté dans la piaule et sous demande des médecin (je l'avais pris 30 mn avant chez moi car j'habite à côté mais c'est quand même obligatoire) . Nous étions 4 part chambres Après la douche extinction des feux 22h Le lendemain debout 5h30 , sortie 6h10 tous sur une a deux ligne , la sous officier nous fais sortir nos outils pour la journée pour voir si tout le monde a ce qu'il faut . Direction le déjeuner en ligne avec les distances sociale obligatoire. Début des questions médicales sur ordi oui on nous a donné un numéro (badge) a avoir en permanence ! Test urinaire, cardiaque , ouïe ,vision très poussé pour ma part car une soucis de vision du relief a parament. Puis salle d'attente pour la visite avec le médecin qui reprend absolument tout vos test ! Sortie de cela 13h Au test médicaux beaucoup on été inapte selon leurs spécificités Il ne faut pas avoir peur d'attendre car vous passer plus de temps d'attente qu'autre choses pas dérangeant selon moi. Le midi manger en 20mn puis test psychotechniques ! Ils sont ardues et rapide je n'ai pas réussi a aller jusqu'au bout a chaque fois ! L'anglais est plutôt compliqué également. Le soir retour en chambré douche repas et au lit on nous informe que l'ont devra être debout plus tôt car une deuxième vague de futurs militaire commençaient leurs sélections Debout 5h15 , on emmène nos drap a la blanchisserie par piles de 10 et on nous en donne des nouveaux pour les prochains. 6h20 déjeuner on nous dis attention le jus d'orange avant le Luc Léger vous aller vomir ... Certain ont vomis 😅 j'ai pas eu un bon palier au Luc Léger une crampes ma éliminé car j'étais a la traîne 😏 Traction puis squat ! Au vu de la situation l'armée de l'air m'avait programmé un entretien par vidéo conférence cette après-midi a 13h où il m'a posé des questions sur mon CV , les spécificités choisis , pourquoi l'armée de l'air et plein d'autres choses dont des conseils ! PS : des masques et du gels sont disponibles partout dans les locaux ! Le respect des règles sont primordiales. Pendant les épreuves médicales beaucoup sont éliminés totale ou partielle avec exams complémentaires ...vous donnerez donc votre badge et changerez votre billet de train . Une bonne expérience pour moi
  27. 3 points
    Les résultats sont tombés , je suis en liste principale , merci à vous !
  28. 3 points
    Salut! Je vais rentrer au PNM en MPSI à la rentrée prochaine! Pouvez-vous aussi m'inviter sur votre discord!😃 Je viens de me créer un compte pour l'occasion: MaximeB92#0395
  29. 3 points
    Bonjour, je vous expose mon expérience sur mon séjour lors de mes tests au CSO de Lyon en cette fin de janvier 2020. 1er jour : Arrivé au CSO. Arrivé devant le CSO à 18h pour une entrée à 19h (attention le premier soir vous ne serez pas nourrir sur place, arrivé au CSO en ayant déjà manger votre repas), nous sommes accueillis par une Adjudante qui donne tout de suite le ton ! N'arrivez pas en retard, après être rentrer dans l'enceinte militaire dans un sas de sécurité et que les portes se font refermées, deux candidats sont arrivés en retard et se sont vus refuser l'entrée, donc retour maison....Bref on nous dit de nous mettre par colonne de 10 et de répondre "Présent" quand on nous appelle pour se présenter CONVOCATION et PIÈCE D'IDENTITÉ en main. Attention vous êtes à présent surveillé et noté sur votre comportement, dans l'enceinte militaire, pas de casquette, de capuche, d'écouteurs, de bonnet ou de mains dans les poches, le mieux c'est d'avoir les mains dans le dos. Puis direction une salle pour une première vidéo d’information sur le déroulement de ces deux jours et demi de tests et pour remplir plusieurs papiers (médicales, information....) donc N'OUBLIEZ PAS DE PRENDRE UN STYLO NOIR pour tout le séjour (c'est marqué sur votre convocation de toute manière). Ensuite désignation des chefs de chambres (c'est juste être responsable de la clé de chambre) et distribution des places dans les chambres (6 personnels du même sexe bien sûr par chambre). Ensuite rassemblement et briefing devant le bâtiment zone vie, c'est au tour d'un Caporal-chef de 1er classe de nous encadrer pour la soirée, il nous explique à quelle heure on doit se lever (05h30), à quelle heure on se rassemble pour aller à l'ordinaire (Self) pour prendre le petit-déjeuner (05h55), à quelle heure on doit être tous dans nos chambres (21h30) et à quelle heure on doit éteindre les lumières et dormir (22h00). Alors là c'est très important, ayez TOUJOURS 5-10 MINUTES D'AVANCE SUR L'HEURE DE RDV QUE L'ON VOUS DONNE (par exemple si on vous dit rassemblement à 05h55 pour prendre le petit-déjeuner, soyez présent et en rang à 05h45 voir 05h50 maximum, c'est à vous d'attendre vos d'attendre vos chefs, jamais l'inverse, sinon bim mal vu). A l'armée si vous êtes à l'heure vous êtes déjà en retard, nous dit le Caporal-chef. Après ça on va tous dans nos chambre faire notre lit au carré et faire connaissances avec nos camarades de chambre. 2ième jour : Tests psychotechniques et Visite médicale. Lever à 05h15 pour moi pour prendre ma douche avant que tout le monde se réveiller et éviter la cohue dans les douches et hop rassemblement à 05h55 (05h45). Bon là je ne m'attarde pas sur le petit-déjeuner (assez bon). Ensuite rassemblement à 07h05 (06h55) et direction la salle pour passer les tests psychotechniques sur ordinateur. Alors pour le déroulement des tests : 1er test - vous commencez par un test de personnalité, non chronométré mais ne prenez pas tout votre temps non plus, pas besoin de réfléchir, normalement vous vous connaissez assez ! Donc là c'est un QCM avec par exemple cette intitulée "Je suis quelqu'un d’anxieux..." et vous répondez en choisissant si c'est totalement vrai, assez vrai, ni vrai ni faux, assez faux ou totalement faux..rien de compliqué. 2ième test - tests cognitifs, 6 pour être exact, vous aurez un test verbal (il s'agit de trouver l'intrus parmi une liste de mot ou trouver la définition d'un mot parmi plusieurs définitions), puis un test spatial (voici quelques exemples d'intitulés d'exercices "Quelles figures doit-on assembler pour former un carré ?" ; "Après la rotation, quelle figure obtient-on ?". Ensuite un test d'arithmétique (problèmes de mathématiques, pourcentages, calcul d'itinéraire, calcul de consommation d'essence, calcul de prix après réduction, calcul mental, ect....). On continue avec un test de codage, bon bah là c'est simple vous avez une liste de mot et chaque mot correspond à un code, par exemple AVION .... 7584 / Montgolfière .... 4721, la liste se compose de 12 mots et à chaque question on vous demande de relier le mot donné au bon code parmi 4 choix (c'est toujours un QCM), la liste reste affiché mais ce qui est compliqué ici c'est que vous avez 45 question mais seulement 3 minutes pour y répondre. Pour la suite, on aura un test de code, alors là c'est similairement la même chose que le test précédemment sauf qu'il s'intitule de la manière suivante :"Vous devez trouver l'intrus parmi les propositions suivantes : a) 4558369 / b) 4558369 / c) 4558869 / d) 4558369", l'intrus ici est le c) mais ça marche aussi avec des lettres GFFRIPFPS ou GFFPIPFPS, à chaque fois une lettre ou un nombre change. Pour finir, le dernier test est un test de cube, pour faire simple vous avez un cube donc trois faces avec sur chacune de ses faces un symbole, puis l'une ou plusieurs face vous bougez et afficher un nouveau symbole, et ça trois fois, et vous devez trouver ce qu'il va être affiché sur chaque face qui a subi une mutation. !!! Pour s’entraîner vous pouvez vous rendre sur le site "mon-qi.com", pour chaque test il y a des exercices de disponibles : Test verbal " https://www.mon-qi.com/test-verbal/test-verbal.php " ; Test spatial " https://www.mon-qi.com/test-logique/spatial/test.php " ; Test d'arithmétique " https://www.mon-qi.com/test-mathematique/test.php " ; Test de codage et de code " https://www.mon-qi.com/test-logique/code-operateur-tableau/test.php " ; Test de cube " https://www.mon-qi.com/test-logique/cube/test.php ". !!! 3ième test - test d'anglais, vous devez répondre à l'aide d'un QCM à 150 questions d'anglais. Attention ceux qui passe ce test sont les candidats possédants à minima le baccalauréat, même les candidats qui postulent pour être MdR passe le test. Voilà les tests sont terminés, direction, à 11h00, l'Ordinaire pour prendre le déjeuner. Puis on prend notre dossier médicale et toutes les pièces que l'on a apporté, petite liste pour passer la visite médicale : Carnet de santé, Certificat dentaire, Certificat d'ophtalmologiste si vous avez des lentilles, IRM / Radiographie si vous avez étés opérer ou si vous avez eu une fracture. Rien de bien compliqué dans la visite médicale, un ECG, une biométrie (taille/poids), un dépistage de drogues par test urinaire, un test auditif, un test pour la vue et pour finir une visite avec un médecin qui regarde la fiche de tous vos résultats aux précédents tests et votre carnet de santé puis il vous examine et vous dit si vous apte ou inapte (temporaire, définitif, inapte à certaines spécialités). Ensuite direction le foyer pour attendre que les autres finissent, petit conseil, ne vous posez pas devant la télé ou devant la machine à café mais allez plutôt dans la salle d'information où vous avez à votre disposition tout un tas de supports informatiques/fascicules sur l'Armée et ses régiments. Rassemblement quand tout le monde à fini de passer la visite médicale et direction une salle pour visionner une vidéo d'information sur l'AdT, les candidats de la Marine Nationale et de l'Armée de l'Air sont dispensés et attendes au foyer. Puis rassemblement à 17h55 pour aller manger. Ensuite, rassemblement à 19h00 pour une deuxième vidéo, toujours pour les candidats de l'AdT sur les composants de l'armée de Terre et les spécialités. Puis quartier libre, n'hésitez pas à aller vous informer en salle d'information pour peaufiner votre projet et travailler votre entretien de demain. 22h00, toutes les lumières sont éteintes et tout le monde dort. Attention si vous discutez ou n'éteignez pas la lumière de la chambre à 22h00, le personnel de garde de nuit viendra vous passer un bon coup de savon et vous serez mal vu. 3ième jour : tests sportifs et entretien : Réveil toujours 5h30, douche, rassemblement 05h55(45) pour prendre le petit-déjeuner, prochain rassemblement 07h15 en tenue de sport (adapté à la saison) avec vos draps et tête d'oreiller pilés. Revu des chambres et distribution de nouveaux draps propres à poser sur le lit pour les prochains candidats. Direction le gymnase pour les tests sportifs. Alors là dans l'ordre : -Le luc léger, donc bon tout le monde connait, pour vous entraîner, allez sur un terrain de handball, en largeur ça fait 20m, comme lors du test. Le luc léger s'arrête au palier 12 mais faite de votre mieux et attendez que le moniteur de sport vous arrête. Entraînez-vous en faisant des fractionnées et des courses de 50/60 minutes. -Ensuite les tractions. En pronation, mains écartés de la largeur des épaules, pas de mouvements type crossfit ou balancement des jambes pour aider, non ce sont des tractions strictes, déverrouillages des épaules et coudes au complet. Rien de bien sorcier, entraînez-vous avec la méthode Armstrong. -Puis les squats, à vide, donc sans charge et sans barre. Allez voir sur la chaîne Youtube "Recrutement armée de terre - Squats" pour voir le déroulement de l'épreuve mais en gros il s'agit de faire le maximum de squats en 1 minutes. -Alors normalement il y a un parcours d’obstacles pour finir mais lorsque j'ai passé les tests, c'était pile la semaine où ils ont retirés le parcours pour en mettre un nouveau donc c'était la semaine transition donc je ne l'ai pas passé, mais pareil, allez voir sur leur chaîne Youtube, ils sortirons une vidéo pour vous présentez le nouveau parcours. N'oubliez pas de prendre une bouteille d'eau pour vous hydrater. Quand tout le monde a fini directions les douches et faire son sac pour passer les entretiens. Alors en ce qui concerne l'entretien, il n'y a pas d'entretien type ni de questions types, je peux juste vous dire les questions qui sont posées le plus souvent : -Pourquoi vouloir s'engager ? / -Pourquoi l'armée de Terre ? / -3 avantages, 3 inconvénients à être militaire. / -Que veux dire CFIM ? / -Etes-vous anxieux dans la vie de tous les jours ? / -Que pense votre famille de votre démarche d'engagement ? / -Comment gérer vous le stress ? / -Dans quels régiments aimerez-vous vous engagez ? / -Où sont-ils situés ? / -Quelles sont les noms des opérations extérieures ? / -Quelles sont les opérations sur le territoire national ? ..... Juste un conseil pour l'entretien, travaillez bien votre projet professionnel, il faut savoir où se situe les régiments que vous choisissez, quelles sont les spécialités proposées au sien de ces régiments, quel CFIM est rattaché à chaque régiment choisi. Bref ayez un projet professionnel carré et préparé. Voilà après les entretiens, c'est fini, rassemblement une dernière fois et direction la sortie. Petit conseil sur ce que vous devez prendre pour le CSO : un cadenas à code, lunettes (lentilles si vous mettez les deux), lettre de convocation, stylo noir, papier pour travailler votre projet en salle d'info, bouteille d'eau, tongs pour aller dans les douches, nécessaire de toilette, de la monnaie pour rendre à manger ou à boire dans les distributeurs.... Si vous avez des questions n'hésitez pas, je me ferais plaisir à vos répondre. C'était une superbe expérience, j'attend mon rendez-vous avec mon conseiller CIRFA pour faire mes vœux.
  30. 3 points
    C'est tout l'avantage des forums ! Que les interrogations de certains rendus publique puissent aider tout un chacun ! 😁
  31. 3 points
    Bonjour, ne t'inquiète pas pour la psy j'ai tenu autant que toi environ. Je suis incorporé le 24 août à Maistrance Brest en Navit.
  32. 3 points
    Bonjour à tous, Ayant participé à la PMPFS d'avril 2019, je me permets de créer ce sujet afin d'informer les futurs candidats sur le déroulement d'une PMPFS. Je vais donc vous expliquer les épreuves imposées et les diverses activités que mes camarades et moi avons effectuées. Premièrement, la PMPFS se compose de deux parties ayant chacune une durée d'environ 6 jours : - La première semaine est destinée principalement à l'apprentissage (initiation) de certaines techniques/pratiques, aux informations sur les régiments FS, et bien évidemment à l'évaluation des candidats. - La seconde semaine est quant à elle destinée à l'instruction TAP dans le but de pouvoir effectuer, en fin de stage, un saut en OA (Ouverture automatique) si les conditions sont favorables ( vitesse du vent inférieure à 4m/s). Pour notre part le vent était à 8m/s donc voilà ne remuons pas le couteau dans la plaie . Lors de cette présentation je ne vous dirais évidemment pas tout... je vous donnerais les infos qui vous permettront de vous préparer mais je ne souhaite pas vous gâcher cette belle expérience en vous expliquant le déroulement précis de chaque journée. Premièrement comme il vous sera expliqué par votre CIRFA, lors de votre arrivée à la gare de Pau, un bus vous y attendra pour vous emmener au 4èmeRHFS. Vous serez emmené au "Frigo" et vous serez réparti dans des chambres de 8 (l'effectif théorique d'une PMPFS est de 40 candidats, nous étions 42 au début). Vous ferez ensuite connaissance avec vos instructeurs ( l'adjudant chef "Mac", 2 opérateurs du 13 et 2 opérateurs du 1er ). Je vous conseille vivement de venir bien rasé avec une coupe de cheveux réglementaire. Puisque de toute façon vous vous raserez tous les matins et vous risqueriez de passer par la case coiffeur. Pendant cette première semaine vous allez être initiés à différentes choses : - Découverte de la ration de combat. - Ordre serré, chant, pas cadencé, pas de gymnastique. -connaissances générales sur l'armée et les FS (grades, fonctionnement, missions....) - Le secourisme au combat (avec mise en situation, on fait boule de feu et on va chercher les copains les gars ) - Course d'orientation (cours théoriques et pratiques afin de vous préparer à l'évaluation) - Préparation des sacs pour un départ en mission - Une petite surprise de nuit - Une petite surprise de bon matin après la petite surprise de nuit. - Parcours naturel (super moment, de la boue, de l'eau froide et de l'entraide, tout ce qu'il faut) - Instruction au tir - Présentation des différents régiments et de la CCTFS par les cellules de recrutement. - Visite du musée des parachutistes - Initiation au TIOR ( Techniques d'intervention Opérationnelles Rapprochées ) Pendant cette première semaine vous allez également réaliser les tests suivants : - 4kms en baskets ( l'objectif étant de ne pas aller au-delà des 16 minutes) - Tests TAP ( 3m de montée de corde bras/jambes, 15 secondes de suspension à la barre fixe, quelques pompes/tractions/squats. la réussite à ces tests tout simples vous permettra d'être déterminé apte pour l’instruction TAP et le saut. Si échec, pas de saut). - Piste d'audace (ce parcours qui se fera au 1er RPIMa est chronométré et il permet de vérifier que les candidats ne sont pas claustrophobes ou acrophobe) - Du tir (20 tirs au coups par coups à l'arme de poing glock 17 et 20 tirs au coups par coups au fusil d'assault Famas sur une cible fixe à 15 mètres) - une course d'orientation en binôme. - une petit test écrit sur les initiations que vous avez eu précédemment. - Répétitions max de Pompes/Tractions/abdos (Rien a dire là-dessus arrachez-vous) Un classement sera affiché et mis à jour après chaque épreuve. N'oubliez pas que vous êtes également évalués sur votre comportement durant tout le stage (et vous êtes observé, entre autre, par des opérateurs du 13 donc soyez sages aha) et donnera lieu à une note comportementale. Comme précisé précédemment, la seconde semaine sera destinée à l'instruction TAP: Lors de cette semaine vous apprendrez à vous équiper, à être largué, les opérations de vérification sous voile, les conduites à tenir en cas de défaut technique ( rupture de suspente(s), double coupole...) ou autres soucis ( atterrissage dans un arbre etc...), les positions d’atterrissage, le déventage et comment plier son parachute. La veille du saut vous passerez sur un agrès de synthèse ou vous devrez appliquer tout ce que vous avez appris et qu'il vous faudra réussir pour monter dans l'avion. Pendant ces deux semaines, je vous conseille vivement de prendre soin de vos pieds ( hygiène, soins...) puisque avoir les pieds défoncés vous pénalisera énormément. petite pensée à mon camarade surnommé "pieds pourris" par les instructeurs. Préparez vous une trousse de secours complète avec beaucoup de pansements pour les ampoules, du désinfectant, et du talc pour déshumidifier vos pieds. De plus, apprenez à vous économiser et ne pas donner 1000% de vous lorsque ce n'est pas nécessaire.... les périostites tibiales et les tendinites arrivent rapidement attention. A la moindre blessure, n'hésitez pas à prévenir les instructeurs ils ne vous pénaliseront pas. Ensuite, kiffez bien cette expérience, vous allez rencontrer de super gars, bien rigoler et bien galérer aussi parfois (les TIG jusqu'à 3h du matin ça fait moins rire aha). Si vous avez des questions n'hésitez pas à me contacter ! Et n'oubliez pas la devise de la PMPFS -> "On ne lâche rien", 5 ont abandonné à la mienne c'est dommage, allez au bout car même si vous prenez conscience que ce n'est pas fait pour vous c'est une expérience très enrichissante. à plus, Tipiak
  33. 3 points
    Ce qui montre bien que le masque est fait pour protéger les autres bien plus que pour se protéger soi même. Erreur d'appréciation et de méconnaissance commise par beaucoup.
  34. 3 points
    Je dirai plus que pour un militaire " ordinaire " le but est de réaliser la mission, pour un officier le but est de gagner la bataille et pour les officiers " très " supérieurs et généraux leur but est de gagner la guerre. Tout cela pour que le politique puisse faire pression dans un sens ou dans l'autre, c'est ce que l'on appel la diplomatie, un domaine qui nous dépasse complètement, avec des codes particuliers... C'est pour cela que le militaire et le citoyen ne doit pas trop réfléchir sinon il en revient à cette question, " pourquoi la guerre ", pour ne pas rentrer en politique prenons le premier conflit mondial, des millions de morts durant quatre ans et tout cela pour quoi...pour des accords et des traités de frontières, un chamboulement des empires... Tous ces enjeux ne sont pas accessible et compréhensible pour la majorité des citoyens, pas parceque nous sommes idiot mais simplement que ce sont des " calculs " qui nous dépassent et dont nous ne saisissons pas et l'importance et les retombées futurs. Oui parceque nous avons toutes les cartes, le pourquoi, le comment et l'aboutissement.
  35. 3 points
    Pour moi très bonne analyse des différents conflits, je suis loin de votre expérience et expertise, il est effectivement regrettable que la politique fasse souvent des choix "politiques" mais il est pour moi important que nos jeunes soldats et futurs soldats ne perdent pas de vu que le plus importants pour eux, c'est la mission.....même si parfois les dirigeants transforment, les victoires militaires en défaites politiques.
  36. 3 points
    Une photo superbe liberé par le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines du Ministère de Culture du navire de recherche Pressure Drop et du mini sous-marin biplace Triton Limiting Factor dans le site du Minerve. Un autre article sur la plongée au Télégramme https://www.letelegramme.fr/soir/sous-marin-la-minerve-la-a-2-250-m-de-profondeur-j-ai-vu-la-tombe-de-mon-pere-04-02-2020-12495277.php
  37. 3 points
    Le groupe de recherche maritime Caladan Oceanic de Victor Vescovo a dirigé une plongée sur l'épave du sous-marin La Minerve de la Marine Nationale près de Toulon depuis le navire de recherche DSSV Pressure Drop, et le fils du commandant du sous-marin, Hervé Fauve, a mis une plaque commémorative sur le coque du navire coulé en 1968.
  38. 3 points
    Quelques éléments supplémentaires.
  39. 3 points
    Bonjour, Facile à dire une fois que la roue a tourné. Attention au vocabulaire souvent... tendancieux employé par les équipes d'Envoyé Spécial. Ils aiment beaucoup les formules spectaculaires pour pas grand chose d'après moi. Ça fait beaucoup de monde. Et ils doivent passer un sale quart d'heure (j'ai presque envie d'en rire). J'ai bien peur que l'on assiste à la plus grande vague de condamnations à mort depuis la révolution française. D'un côté, c'est dommage (je suis contre la peine de mort), de l'autre, ça ne me fait ni chaud ni froid.
  40. 3 points
    Dernières semaines de navigation du navire-école argentin ARA Libertad dans son 48ème voyage d'instruction. Le dernier port qui a touché est Recife, au Brésil, le 31 décembre 2019.
  41. 3 points
    TOUS MES MEILLEURS VŒUX A TOUTES ET A TOUS ! ET QUE 2020 SOIT POSITIVE POUR VOUS ET VOS PROCHES ! Pour toutes celles et ceux qui sont loin de leurs familles et de leurs proches, quelque soit leurs conditions, une pensée émue pour vous ainsi que pour qui nous ont quittés prématurément !
  42. 3 points
    Bon réveillon à vous tous.
  43. 3 points
    Bonsoir à tous, Je suis rentrée il y a quelques jours de ma PMT au 1er RHC à Phalsbourg, je me suis dit qu'un petit retex pourrait intéresser certains ! Alors : Le groupe + l'encadrement : J'ai eu la chance de tomber sur une section super, on était une trentaine (10 filles 20 gars environ), âgés de 16 à 30 ans. L'encadrement était top aussi : un lieutenant, des sergents et des brigadiers. Pour les filles qui se poseraient des questions : il n'y a eu aucun problème, pas une seule remarque déplacée ou sexiste, au contraire. Le régiment + les bâtiments/cadre de vie : Le 1er RHC est situé à Phalsbourg, pas très loin de Strasbourg. La base est assez grande, les pistes et les hangars occupent, évidemment, une place importante. J'étais dans une chambre de 6 (mais nous n'étions que 5), nickel, les sanitaires avaient été refaits récemment donc rien à redire sauf peut être l'eau froide qui a gêné certain(e)s mais à priori le problème va être réglé. Au même étage que nous il y avait des réservistes qui faisaient leur formation mais ils étaient dans l'autre moitié du couloir. Les repas pris à l'ordinaire étaient franchement bons, j'ai été agréablement surprise. Organisation : Le matin c'était réveil à 6h (mais on va pas se le cacher, tout le monde mettait le réveil à 5h50 minimum). On devait faire les lits en batterie + les TIG (la répartition des communs variait durant la semaine) puis rassemblement à 6h35 et départ pour l'ordinaire. Ensuite, les activités/visites/cours étaient répartis sur la journées, en rentrant on faisait les lits au carré et on se couchait vers 22h30. Activités : Les activités étaient très variées. On a eu différents "cours" par les chefs de groupes (grades, réserve, MDR, devoirs et obligations du militaires, etc.). On a démonté/remonté le FAMAS (pas encore équipés du HK416), on l'a manipulé et vu différentes "postures" (patrouille basse, haute, etc). On n'a pas pu utiliser le simulateur de tir qui était en maintenance cette semaine alors ils nous ont fait faire de l'airsoft, mais de façon cadrée et ayant pour but la mise en pratique de ce que nous avions vu précédemment. Du fait que nous étions dans un régiment d'hélico, nous en avons vu de près, nous sommes montés dans certains (au sol). Nous avons pu tester les simulateurs de vol et nous avons échangé avec pleins de gens qui faisaient des métiers très différents (pilotes, magasiniers, mécanos, etc.). Evidemment nous avons fait du sport : course d'orientation, parcours d'obstacles, méthode naturelle, etc. Enfin, nous avons fait quotidiennement de l'ordre serré pour nous y familiariser et pour nous entraîner en prévision de la cérémonie qui clôturait la semaine. Nous avons aussi passé une journée sur le terrain durant laquelle nous avons découvert et mis en pratique les déplacements tactiques + fait une marche avec un sac F2 et le FAMAS + mangé la ration de combat. Nous avons eu différents ateliers sur la journée : camouflage, observation aux jumelles, surveillance d'un secteur dangereux avec compte-rendu détaillé, etc. C'est lors de la méthode naturelle que le groupe s'est le plus soudé, c'était franchement beau à voir (nous un peu moins 🤣 : nous étions pleins de boue, mais quel souvenir !!). A noter : - j'ai un ami qui a fait sa PMT au 3eme RIMA et ils ont fait beaucoup plus de sport quotidiennement. Je pense que le fait d'être dans un régiment de l'ALAT a joué sur les activités et l'organisation de la semaine; - le lundi matin : visite médicale : on donne les certificats + test de grossesse pour les féminines. A savoir que s'il est positif vous ne pouvez pas rester. Pour être honnête, c'était la meilleure semaine de ma vie. En moins d'une semaine (6 jours exactement) s'est créée une forte cohésion au sein de notre section. On venait de toute la France mais on prévoit déjà de se revoir ! Je ne peux qu'encourager ceux qui sont hésitants car c'est une expérience formidable. Soit vous vous rendrez compte que l'armée n'est pas faite pour vous soit, comme moi, vous serez conforté(e) dans votre choix et vous n'aurez qu'un hâte : vous engagez. Dans notre section, on serait tous volontiers restés une semaine de plus ! Si vous avez des questions, n'hésitez pas !
  44. 3 points
    Nul besoin d’être maréchal ou général pour être un grand personnage de nos armées, adjudant chef Roger VANDENBERGHE. Roger Vandenberghe (26 octobre 1927 - 5 janvier 1952), surnommé Vanden, ou Le tigre noir C'est le sous-officier le plus décoré de l'armée de Terre française au XXe siècle, avec dix-huit citations et huit blessures, principalement gagnées pendant la guerre d'Indochine. Il mena un grand nombre d'opérations « coup de poing » de nuit derrière les lignes vietminh, à la tête de son commando de partisans vietnamiens surnommé « les tigres noirs ». Il faisait peur aux Viet-minhs à tel point que sa tête avait été mise à prix. Il fut trahi et assassiné par un de ses hommes (ancien du Viet-minh) à l'âge de 24 ans. Roger Vandenberghe naît le 26 octobre 1927 dans le 14e arrondissement de Paris. Son père invalide de guerre (gazé) d'origine belge, gravement atteint par la tuberculose. Sa mère, d'origine espagnole et de confession juive (ce qui lui vaudra par la suite la déportation à Dachau où elle décédera en 1943) il réussit à décrocher son certificat d'études en 1938. L'année suivante, leur père décède et la guerre éclate. Il veut s'engager dans la résistance, mais malgré sa forte carrure il est refusé car trop jeune. Enfin, le 14 juillet 1944, à l'âge de 16 ans, avec son frère, il rejoint le Corps franc Pommiès lequel, d'un point de vue opérationnel, dépend directement du B.C.R.A de Londres. Il s'illustre rapidement au sein de cette troupe qui est la première à rentrer en Alsace. Le 10 janvier 1945, à 17 ans, il est blessé par l'explosion d'une mine alors qu'il menait une reconnaissance pour laquelle il s'était porté volontaire. Cette action lui vaut d'être cité à l'ordre du régiment. À la fin de la guerre, Vanden, comme on le surnomme dès lors, décide de rester dans l'armée. Il est alors affecté le 12 février à la 2e compagnie du 49e régiment d'infanterie, formé des anciens du Corps franc Pommiès qui est stationné en Allemagne. Nommé caporal en 1946, il se porte volontaire avec son frère pour l'Indochine et rejoint le 2e bataillon de marche du Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient. Le 11 janvier 1947, Vanden embarque à Marseille. Un mois plus tard, il arrive à Tourane en Annam et tombe sous le charme de ce pays qu'il lui semble connaitre depuis toujours. Le 6 janvier 1948 son frère aîné Albert est tué à Ha Dong lors d'un assaut ; ce deuil qui le prive de toute famille de sang sera probablement la principale source de sa motivation dans ses futurs combats. Grièvement blessé en février 1949 alors qu'il est sergent et chef d'une section de partisans du 6e Régiment d'Infanterie Coloniale il est fait Chevalier de la légion d'honneur à 21 ans. Après huit mois de convalescence il revient en Indochine. De nombreux fait d'armes sont accomplis, entre autres en mai 1951, l'attaque de Ninh Binh pour récupérer le corps du lieutenant Bernard de Lattre de Tassigny tué lors de la chute de son poste dans cette région dite des calcaires. Plus tard, le Général de Lattre de Tassigny, commandant le Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient, décide la création de 8 commandos Nord-Vietnam, unités légères avec des supplétifs encadrés par des sous-officiers et officiers français. L'objectif est de porter des coups au viet-minh en employant les mêmes méthodes que lui. Le nombre de commando monte à 45, dont le n°24 commandé par l'adjudant-chef Vandenberghe avec deux fidèles adjoints, le sergent Puel, un Béarnais issu comme lui du 49e régiment d'infanterie et de Tran Dinh Vy, un ancien instituteur qui finira, plus tard, colonel de la Légion étrangère. Le commando no 24 dit commando "Vandenberghe" tout de noir vêtu qu'il nommera par la suite "Les Tigres Noirs", comprenait des partisans ainsi que des ralliés, peu nombreux au départ (environ 50) ; par la suite il en augmenta le nombre ce qui ne lui permit plus de suivre tout son monde et de s'assurer de la fiabilité de chacun, ce qui est toujours un problème dans ce genre de guerre. En se faisant passer pour prisonnier de ses propres hommes grimés en soldat du Viet-minh, il attaque un PC des indépendantistes qu'il investit après une pénétration de plusieurs kilomètres en territoire non contrôlé. Il aura avec lui des hommes qui égaleront son courage et reconnaîtront sa valeur de chef et d'éminent stratège qui a su assimiler les tactiques de ses adversaires. Il avait parfaitement compris et imité la méthode de la guerilla indépendantiste d'infiltration sur les arrières de l'adversaire, et avec une grande méticulosité il décuplait l'efficacité de ses coups de main. Parmi ses hommes se trouvaient le caporal Ehret, jeune Alsacien au grand sang froid; Hubert, un opérateur-radio métis; le sergent Gracelli, le sergent Puel (24 ans, médaille militaire et 6 citations, il sera tué en même temps que son chef) et le sergent vietnamien Tran Dinh Vy (qui plus tard, après un passage dans l'armée vietnamienne et la chute de Saïgon, finira comme colonel de la légion étrangère avec Légion d'honneur, médaille militaire et 20 citations tant françaises qu'américaines et vietnamiennes). Le 5 janvier 1952, le sous-lieutenant Nguien Tinh Khoï (ancien commandant de l'unité d'assaut du régiment 36 de la brigade 308 du Viêt-minh, capturé lors de la bataille du Day en 1951) le trahit et l'assassine pendant son sommeil à Nam Định, ainsi que le sergent Puel. Sa tombe porte le numéro 263 au cimetière de Nam Định. Décorations Chevalier de la Légion d'honneur (6 juillet 1949) Médaille militaire (27 juin 1948) Croix de guerre 1939-1945 (1 citation) Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs (17 citations dont 9 palmes) Médaille des blessés de guerre (8 étoiles) Citations5 Citation à l'ordre du régiment et attribution de la Croix de guerre 1939-1945 avec étoile de bronze (9 février 1945) Citation à l'ordre de la brigade et attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de bronze (8 juin 1947) Citation à l'ordre de la brigade et attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de bronze (10 juin 1948) Citation à l'ordre de la division et attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de d'argent (28 avril 1948) Médaille militaire, citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme (27 juin 1948) Citation à l'ordre du corps d'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de vermeil (12 octobre 1948) Citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme (31 janvier 1949) Citation à l'ordre de la brigade et attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de bronze (14 mars 1949) Citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme (25 mars 1949) Citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme (21 avril 1949) Chevalier de la Légion d'honneur, citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme (6 juillet 1949) Citation à l'ordre du corps d'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de vermeil (25 août 1950) Citation à l'ordre du corps d'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de vermeil (16 décembre 1950) Citation à l'ordre du corps d'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec étoile de vermeil (19 septembre 1951) Citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme (19 septembre 1951) Citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme (13 décembre 1951) Citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme (22 février 1952) Citation à l'ordre de l'armée et attribution de la Croix de guerre des TOE avec palme à titre posthume (10 avril 1952) Blessures Blessé par mine (4 février 1945) Blessé à la cuisse droite par éclats de grenade (23 octobre 1947) Blessé à la cuisse droite par balle (21 février 1948) Blessé à la cuisse gauche et au bras droit par explosion de mine (12 janvier 1949) Blessé au thorax par balle (18 février 1949) Blessé à la cuisse droite par balle (12 février 1951) Blessé aux deux jambes par balles (30 mai 1951) Blessé à la cuisse gauche par balle (16 septembre 1951) ( Source : Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Roger_Vandenberghe )
  45. 3 points
    Salut les gars, je viens d'avoir l'appel pour me confirmer que je suis pris à maistrance pour le 21 octobre !!! Spé DETEC 😁
  46. 3 points
    Je peux peut-être ajouté un petit détail quant au rapatriement de certains régiments noirs africains. A la fin de la 2ème guerre, quand il s'agissait de les renvoyer dans leur pays d'origine. Beaucoup ont été placé dans des camps militaires improvisés dans des fermes en friches des villages avoisinant la base navale de Lorient. Comme par exemple à Trévé ou Loudéac dans les côtes d'armor. Problème : avec raisons, les "noirs" refusèrent de partir, exigeant une revalorisation de leur service et le paiement intégral de leur solde en espèce et sur place. En gros il voulait toucher le même montant qu'un soldat français. Il estimait qu'une fois en Afrique, plus rien ne leur serait versé et ils n'auraient aucun moyen de récupérer leur dû. Ce fût un énorme problème pour les politiques et les autorités militaires étant donné que les caisses de l'Etat étaient vident ! Après 6 année de guerre intensive et l'occupation, ça se comprend... Je manque cependant d'informations quant à la résolution de la situation.
  47. 3 points
    Bonjour. Je vous rappelle que l’intérêt Du forum c’est d’échanger Sur le dit forum. Pourquoi? Simplement parce que votre conversation, votre échange peut servir à d’autres, qui vous lisent, sans forcément avoir envie de participer. De plus si vous allez discuter sur skype, messenger ou autres, le forum qui vous a permis de vous « rencontrer » perd sa raison d’être et de fonctionner. N’oubliez pas que ce forum n’existe que par vous, qui y participaient aujourd’hui, par quelques membres assidus et par une poignée de bénévoles qui le font fonctionner chaque jour. Alors nous ne pouvons vous interdire d’aller voir ailleurs (tant mieux d’ailleurs) mais n’oubliez pas que vous avez un rôle en tant que membres inscrits pour la survie de « forum militaire ». Bonne chance dans vos carrières futures. Berogeitabi-administrateur... et bénévole.
  48. 3 points
    Surtout connu à tord ou à raison comme un des "responsables" de la défaite de 40, Maxime WEYGAND. Maxime Weygand, né à Bruxelles le 21 janvier 1867 et mort à Paris le 28 janvier 1965 c'est sous le nom de Maxime de Nimal qu'il est reçu en 1885 à l’École militaire de Saint-Cyr comme élève à titre étranger (belge). Il fait partie de la promotion de l'Annam (1885-1887). il est classé vingtième de sa promotion lorsque sa formation s'achève en 1887. Il choisit la cavalerie et intègre, toujours à titre étranger, l'École de cavalerie de Saumur. Il la quitte le 31 août 1888, no 9 sur 78 élèves. Il est affecté avec le grade de sous-lieutenant au 4e régiment de dragons, à Chambéry, en Savoie, sous les ordres du capitaine Alain Pierre Touzet du Vigier. Peu de temps après, le 18 octobre 1888, Maxime de Nimal est reconnu comme son fils naturel par François-Joseph Weygand (1846-1915), issu d'une vieille famille alsacienne de Rhinau. Cet acte de reconnaissance dote le jeune homme du nom de Weygand et lui permet, selon son vœu, d'acquérir presque aussitôt la nationalité française (le décret de naturalisation intervient en effet le 3 décembre de la même année). Sa carrière militaire va se poursuivre dès lors à Chambéry, Saint-Étienne, Lunéville, Saumur, Niort et Nancy. Lieutenant en 1891, il est nommé capitaine en septembre 1896. Il choisit à cette époque de ne pas préparer l’École de guerre, en invoquant sa volonté de rester au contact de ses hommes. Au moment de l’affaire Dreyfus, il se signale comme antidreyfusard en participant, en 1898, à la souscription nationale ouverte par le journal antisémite, La Libre Parole, d'Édouard Drumont, au profit de la veuve de l'auteur du faux document, le colonel Henry, qui s'était suicidé lorsque fut révélée sa falsification du bordereau accusant Dreyfus. Cette entreprise vaut d'ailleurs à Weygand l'unique sanction qu'il ait jamais subie : quatre jours d'arrêt simple, infligés sur l'ordre du ministre de la Guerre, Charles de Freycinet, « pour avoir pris part à une souscription pouvant prendre un caractère politique ». Deux années plus tard, le 12 novembre 1900, alors qu'il est capitaine au 9e régiment de dragons à Vitry-le-François, De 1902 à 1907 et de 1910 à 1912, périodes pendant lesquelles il est promu chef d'escadrons (mai 1907) puis lieutenant-colonel (mai 1912), Maxime Weygand est instructeur à l'École de cavalerie de Saumur. En 1913, il est fait chevalier de la Légion d'honneur et entre au Centre des hautes études militaires, où le général Joffre le remarque. Au début de la Première Guerre mondiale, Weygand est lieutenant-colonel et commandant en second du 5e régiment de hussards, à Nancy, avec lequel il participe à la bataille de Morhange. Cependant, à la suite de la rapide réorganisation du commandement français voulue par le général Joffre pour éviter une probable débâcle, il est promu colonel le 21 septembre 1914 et nommé aussitôt chef d'état-major à la IXe armée. Promu général de brigade le 8 août 1916 il remplit les mêmes fonctions au groupe des armées du Nord puis au groupement du général Foch et est enfin adjoint au major-général de l'armée. Weygand doit malgré tout se résoudre à suivre Foch dans sa disgrâce provisoire pendant les premiers mois de 1917 En mai 1917, après l'échec du général Nivelle, Pétain, nouveau commandant en chef, rappelle Foch en tant que chef d'État-Major général. Weygand devient l'un des sous-chefs d'État-Major et est promu général de division (à titre temporaire). Weygand est ainsi un rare exemple dans l'histoire de l'armée française de l'ascension aux plus hauts degrés de la hiérarchie d'un officier n'ayant pas commandé en chef au front, ce qui sera souligné par le général de Gaulle dans ses Mémoires de guerre. En 1920, Weygand est fait général de corps d'armée et général d'armée en 1923. Il succède en Syrie et au Liban au général Gouraud, au titre de haut-commissaire de France. En 1924, il entre au Conseil supérieur de la guerre. En 1925, il dirige le Centre des hautes études militaires. Weygand est promu chef d'État-Major général de l'armée en 1930. Il est vice-président du Conseil supérieur de la guerre, et à ce titre, dénonce le danger hitlérien et condamne le désarmement. Il se retire du Conseil supérieur de la guerre le 21 janvier 1935, laissant place au général Gamelin, mais est maintenu en activité sans limite d'âge. En 1938, il exprime un optimisme de façade sur la capacité de l'armée française à vaincre en cas de conflit Le 11 juin 1931, en même temps que le romancier Pierre Benoit, il est élu à l’Académie française à l'unanimité des votants pour succéder au maréchal Joffre au 35e fauteuil. Sur sa demande, Weygand est rappelé au service actif par le président Édouard Daladier en août 1939 pour diriger les forces françaises au Moyen-Orient. Il est nommé chef du Théâtre d'opérations de la Méditerranée orientale En mai 1940, la situation militaire en France est si compromise que le commandant suprême, le général Maurice Gamelin, jugé trop passif, est écarté. Weygand, alors en Syrie, est alors appelé le 17 mai par Paul Reynaud pour le remplacer. Le 25 mai, un conseil de guerre se déroule à l’Élysée, réunissant le président de la République Albert Lebrun, le président du Conseil Paul Reynaud, Philippe Pétain, César Campinchi, ministre de la Marine, et Weygand. C'est à cette réunion que l'hypothèse d'un armistice est évoquée pour la première fois, par le président Lebrun. Paul Reynaud rejette cette idée et se montre partisan d'une poursuite de la guerre aux côtés des Britanniques. À cette réunion, Weygand ne se pose pas encore ouvertement en partisan de l'armistice, bien qu'il le juge inéluctable : comme le maréchal Pétain, il estime qu'il faut attendre l'issue de la future bataille de la Somme et de l'Aisne pour demander l'armistice, et ne l'exiger qu'une fois l'honneur de l'armée sauf. Aussi bien Winston Churchill que le général de Gaulle décriront dans leurs mémoires un Weygand défaitiste, anglophobe et antirépublicain. Churchill remarque que le seul membre du Gouvernement français à ne pas sombrer dans le pessimisme total est Charles de Gaulle, dont Weygand a signé fin mai la promotion au grade de général (à titre temporaire). Comme Churchill, de Gaulle raisonne en termes planétaires et ne limite pas ce conflit, qu'il conçoit mondial, à un simple enjeu franco-allemand. Weygand croit, au contraire, n'assister qu'à un nouvel épisode d'un cycle historique commencé en 1870, et, comme le maréchal Pétain, il s'en tient à une vision purement hexagonale, étrangère par ailleurs à la nature du nazisme et au danger de voir la France asservie durablement dans le cadre d'une Europe hitlérienne. Lors des Conseils des ministres qui se déroulent du 12 au 16 juin, Weygand est le premier à exiger un armistice avec l'Allemagne, et il en défend avec virulence la nécessité, pour des raisons militaires et civiles. Avec la déroute des armées françaises, accompagnée de l'exode des populations belge et française, Weygand craint que le désordre ne se répande dans la totalité du pays. Pour lui, la classe politique est responsable d'une défaite. Le 15 juin, à Bordeaux, Paul Reynaud, appuyé par Georges Mandel évoque une possibilité de poursuivre la lutte aux côtés du Royaume-Uni : l'armée capitulerait en métropole pendant que Gouvernement et Parlement gagneraient l'Afrique du Nord. Weygand refuse violemment cette solution qu'il juge contraire à l'honneur militaire. Après-guerre le président Lebrun dira de lui : « Ah ! Quel malheur quand, dans l'extrême péril, ce sont les généraux qui se refusent à combattre ! ». Le 19 juin, Weygand ordonne au général de Gaulle de revenir de Londres, ignorant l'invitation à poursuivre le combat que ce dernier lui adresse. Peu après, Weygand rétrograde de Gaulle du rang de général provisoire à celui de colonel, puis convoque successivement deux tribunaux militaires, le premier n'ayant prononcé qu'une peine symbolique. Le second condamnera à mort le chef de la France Libre le 2 août 1940. Weygand occupe le poste de ministre de la Défense nationale dans le Gouvernement de Vichy, pendant trois mois (juin 1940 à septembre 1940). il est nommé Délégué général en Afrique française. En particulier, il fait appliquer les lois raciales décidées par le gouvernement de Vichy, notamment celles qui excluent les Juifs de la fonction publique, de presque toutes les activités privées et de l'université, et qui placent leurs biens sous séquestre. Mais il va plus loin que Vichy, en excluant, sans aucune loi, les enfants juifs des écoles et lycées Le 20 novembre 1942, après l’invasion alliée de l'Afrique du Nord et l'occupation totale de la métropole, Weygand est fait prisonnier par les Allemands et placé en résidence surveillée dans le Tyrol autrichien, au château d'Itter (dépendant administrativement du camp de concentration de Dachau mais sans comparaison des conditions de détention). Sa détention va durer trente mois. La dernière année, il partage sa captivité avec Paul Reynaud, Édouard Daladier et Maurice Gamelin, avec qui les rapports sont tendus, ainsi qu'avec Albert Lebrun, le colonel François de La Rocque et Jean Borotra. En mai 1945, les prisonniers sont libérés par les Américains et Weygand est reçu avec tous les honneurs dus à son rang au QG de la VIIe armée américaine à Augsbourg où il est l'hôte du général Patch. Ayant reçu un télégramme de Paris lui enjoignant de s'assurer de la personne de Weygand et de le garder sous surveillance américaine jusqu'à nouvel ordre, Patch, indigné, fait conduire avec égard le général au QG de la Ire armée française à Lindau. À leur arrivée, le général de Lattre reçoit l'ordre de de Gaulle d'arrêter les personnalités ayant eu des fonctions auprès du gouvernement de Vichy, ordre qui concerne Weygand et Jean Borotra, ministre de Pétain. De Lattre exécute avec répugnance cet ordre et arrête son « vieux chef », non sans lui avoir fait rendre les honneurs militaires et mis sa voiture personnelle à disposition. Renvoyé en France, Weygand est d’abord interné comme prévenu de collaboration au Val-de-Grâce, puis finalement libéré en mai 1946 et dégagé de toute responsabilité en 1948, en bénéficiant d'un non-lieu sur tous les chefs d'accusation par la Haute Cour de Justice. En 1951, il refuse d'être inscrit dans la proposition de loi concernant la promotion de généraux au maréchalat, son nom ayant été proposé par le député Guy Jarrosson, auteur du projet de loi, au côté des généraux Jean de Lattre de Tassigny et Alphonse Juin. À ce sujet, il déclara : « un bâton de maréchal se gagne sur le Rhin, non sur la Garonne ! » À sa mort en 1965, il est le doyen d'âge et d'élection de l'Académie française. Désavouant son ministre, le général de Gaulle refuse qu'une cérémonie solennelle se tienne aux Invalides. Une foule immense afflue à ses obsèques en l'église Saint-Philippe-du-Roule (8e arrondissement de Paris), le 2 février, conduite par les trois épouses et veuves des maréchaux Juin, Leclerc et de Lattre de Tassigny, en présence d'une quarantaine de généraux, dont le gouverneur militaire de Paris, — mais aucun des quatre chefs d'état-major généraux L’année suivante, cependant, ce refus des Invalides fut réparé. Le ministre des Armées autorisa l’accès à l’église Saint-Louis des Invalides pour une messe de requiem, célébrée le 22 janvier 1966, et présidée par Mgr. Brot, évêque auxiliaire de Paris. Décorations françaises Grand-croix de la Légion d'honneur Médaille militaire Croix de Guerre 1914-18 Croix de Guerre T.O.E. Décorations étrangères Belgique : commandeur de l'ordre de la Couronne, croix de guerre 1914-1918. États-Unis : Distinguished Service Medal. Maroc : grand-croix de l'ordre du Ouissam alaouite chérifien. Pologne : commandeur de l'ordre de la Virtuti Militari Pologne : Croix d'argent Virtuti Militari Pologne : Croix de la Valeu Royaume-Uni : compagnon de l'ordre du Bain, Chevalier commandeur de l'ordre de Saint-Michel et Saint-George. Lettonie : ordre de Lāčplēšis (2e Classe) ( Source : Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Maxime_Weygand )
  49. 3 points
    Bonjour à tous, Retex de mon passage au CSO (j'en reviens il y a quelques heures). POINTS IMPORTANTS L'ordre des tests est variable en fonction des CSO et des sessions. A savoir j'ai 19 ans et comme projet les Forces Spéciales de l'AT. A noter aussi que ma session a été mélangé avec des candidat de la terre, de l'air et de la marine, la plupart des tests se font tous ensembles. C'est au niveau des entretiens qu'il y aura quelques différences entre vous. On est évalué constamment par notre encadrent (note de comportement), alors partez du principe d'avoir une bonne attitude sans arrêt. Attention à l'utilisation du téléphone ! Sonnerie bim mal vu. Vous êtes sur votre tél à un moment inapproprié bim mal vu. Perso je laisse en chambre pendant tous les tests. Pour tous les regroupements , bien se tenir, écouter attentivement, beaucoup de détails sont donnés, ne pas couper la parole. Conseil: Se taire, exemple: le caporal-chef dit "olala il fait chaud", j'ai une nana qui a répondu: " Oh oui on en peut plus de la chaleur". Bah ça faut éviter ça fait neuneu ! Rentre chez toi si tu peux pas supporter 35°C bim mal vu. Conseil: Toujours arriver 5 minutes avant l'heure du rassemblement. Ici vous êtes à l'armée et pas la SCNF, ici quand vous êtes à l'heure vous êtes en retard. Plusieurs ont été en retard, bim mal vu. Être habillé sans arrêt comme il faut !!! Si on vous dit visite médicale ou tests physiques, c'est tenue de sport. Le reste du temps vous êtes impérativement dans une tenue correcte (pantalon ou jean, tee-shirt ça passe très bien). Y en a beaucoup qu'on était tenté par le shirt (oui y a canicule les gars), résultat c'est retour en chambre pour se changer bim mal vu. Premier jour Pour moi le RDV est donné pour 10h, j'arrive dés 9h par peur des embouteillages, on est déjà plusieurs devant la caserne. Prévoyez d'arriver à l'avance, déjà un ou 2 sont arrivé à 10h03 et c'est mal vu. On nous fait patienter dans une salle d'attente jusqu'à l'arrivée des derniers. Regroupement devant le bâtiment du DEI pour tous les candidats. Organisation de la journée, présentation de notre encadrant (pour moi un caporal-chef très gentil). 10h15 Attribution des chambres pour poser les affaires et go directement en salle d'information pour expliquer comment vont se dérouler les 3 jours. On nous explique les règles de fonctionnement du DEI, on sort pas, on fait pas les cons, etc... Quelques paperasses, rien de méchant. 11h55 L'heure du repas arrive très vite donc rassemblement entre toutes les sessions. On nous distribue des badges numérotés pour tout notre séjour pour pouvoir manger au mess. Repas avec système à points qui vous sera expliqué. Ne pas s'attendre à du 3 étoiles. BIEN PENSER A BOIRE en prévision de la médicale. On sort de table quand on veut pour se préparer en tenue de sport pour la visite médicale. Première douche pour moi. Conseil: Prendre une douche (en ces temps de chaleur faut être propre pour la visite) 12h55 Rassemblement pour la visite médicale. On est emmené dans une salle d'attente, on nous explique comment ça se passe, on nous donne notre dossier médicale que les différents intervenants vont remplir. La visite médicale est très importante ! Ne pas la prendre à la légère ! A l'issu, 2 ont été immédiatement renvoyés chez eux pour inaptitude temporaire. RDV dans 1 mois. C'est rageant je peux vous le dire. Conseil: Prendre TOUT son dossier médicale, radio de tous type, liste des antécédents, questionnaire médicale remplit sans mensonge (si y a une coquille, ils le trouveront maintenant ou plus tard en régiment et là ça fera mal), lentilles, lunettes de tous type. Bref toute la partie médicale de votre vie. Conseil: Prenez rendez-vous chez le dentiste avant la sélection et demandez-lui un papier qui dit que vous êtes aptes pour aller dans l'armée et en opex. Une carie c'est inapte temporaire. C'est rageant. Test d'urologie + mensurations. On vous donne un gobelet, vous faites ce que vous avez à faire. Terminé. Taille, poids et c'est fini. Le test d'urologie a posé problème pour moi. Pas assez hydrater donc taux de protéines trop élevé même après 2 tests d'urologie. Test EGC. Rien de sorcier, vous vous allongez, pose d'électrodes sur le torse. Terminé. Attention aux éventuel velus, les électrodes arrachées ça fait pas plaisir. Test auditif. Dans une cabine, vous avez un casque, on vous envoie des sons à différentes fréquences, vous appuyez sur le bouton quand y a le bruit. Faut être concentré. Test vision. Vous regardez des lignes de lettre avec un cache-oeil comme chez l'ophtalmo tranquille. Puis y a les test de daltonisme et les pacman (vers quelle direction est tournée la bouche du pacman. Médecin généraliste. Bon bah là c'est simple, on passer tout en revue. Ne rien cacher ! Donc stéthoscope sur la poitrine, alignement du dos et de la colonne, jambes arquées, pieds plats, dents, oreilles, bilan de la visite médicale voir si ça colle au projet. Pour moi je peux continuer les autres tests (sport, psycho) par contre je reste inapte temporaire à cause de l'urologie donc j'ai une autre analyse d'urologie à faire sur 24h chez moi (rdv chez le médecin traitant, la suite quand je l'aurai effectué) à transmettre dans le mois qu'y suit pour lever l'inaptitude. A cause de ça je n'ai pas les valeurs de mon sigycop mais la généraliste me dit qu'il n'y pas de problèmes pour mon projet donc j'en déduis que je suis apte Troupe Aéroportées et Forces Spéciales médicalement parlant. Go en chambre pour se changer (retour du jean tee-shirt), on attend en salle d'attente que les copains passent un par un chez le généraliste (j'étais le tout premier à passer). En attendant vous faîtes ce que vous voulez dans la salle mais votre encadrant est là donc faites pas les cons. Plutôt que d'être sur ton portable prends un magazine sur l'armée pour t'informer, ça passe toujours mieux bim bien vu. Tu vois les potes arriver un par un et malheureusement voir repartir chez eux ceux qui sont inaptes temporaires ou définitifs. Rassemblement pour l'heure du repas et la distribution des draps puis quartiers libres. Deuxième douche de la journée. 18h25 Rassemblement (donc 18h20 vous êtes prêts devant le bâtiment, sinon bim mal vu) pour le repas et consignes pour le lendemain. Tests sportifs avancés à 8h à cause de la canicule (initialement prévus à 13h). Soulagement total pour tout le monde. Ça veut dire commencer dés le repas du soir à pas manger n'importe comment. Quartiers libres. Perso je révise ce que j'ai préparé pour mon entretien de motivation et je me repose assez tôt pour être en forme. 22h20 Tout le monde dans la chambre, appel et extinction des feux par l'adjudant-chef. A partir de là plus de bruits on dort. Dans la chambre d'à côté un petit malin a été sur son portable jusqu'à 1h du mat, résultat il a fait chié tout le monde et était fatigué le lendemain (c'était son 3ème passage au DEI et vu les quelques perles qu'il nous a offerte je pense qu'il va être bon pour un 4ème passage). Deuxième jour 6h30 Réveil officiel par le personnel de permanence (adjudant-chef ou caporal-chef peu importe). Oui le rassemblement arrive vite donc pour ceux qui veulent se lever avant c'est sans bruit pour pas gêner les autres. Jusque là que du bon sens. 6h55 Rassemblement pour le petit-déj’, revue des candidats en tenue de sport. Là pareil, le jus d'orange du mess n'est pas d'une qualité extraordinaire donc évitez d'en boire à 45 minutes d'aller voir notre meilleur ami le luc léger. Pareil pour ceux qui auraient sport l'aprem, le couscous + beignet c'est pas fou. 7h55 Rassemblement pour aller en sport. On nous explique globalement comment ça va se passer puis on commence à s'installer pour le luc léger. Explications: "Si vous vous retrouvez à attendre derrière la ligne 2 secondes, vous êtes débiles". Luc léger: Au bout de 2 aller-retours le moniteur sportif: "Bon les débiles se sont reconnus ?". C'est pas une course, mais faut tenir la longueur. Conseil: C'est simple, donnez-tout ce que vous avez. Oui y a quelques beaux militaires qui se baladent autour du luc léger. Ce sont les observateurs qui feront les entretiens même si on vous le dit pas. Donc plus ils voient que vous êtes en train de mourir mieux c'est. Ne s'arrêter de vous-mêmes sous aucun prétexte !!! Vous avez le droit de mourir mais vous continuez jusqu'à ce qu'il vous dise d'arrêter bim bien vu (combatif). Conseil: Entraînez-vous avec l'appli s'engager.fr c'est le test identique, plus vous vous entrainez plus vous êtes synchro avec la bande son. Conseil: Dernier conseil qui a bien marché pour moi: Dés que ça commence à piquer un petit peu les jambes (pour moi environ pallier 8), il faut essayer d'allonger les foulées (si vous avez des questions pour la raison, go commentaire) puis des petits pas à l'approche des lignes. Ça m'a permis d'arracher un pallier en plus de d'habitude. Je m'en sors ici avec un pallier 11 je suis content on passe à la suite. Parcours de motricité: Bon je vais pas rappeler ce que c'est y a déjà plein de sujets dessus. Le temps de repos après le luc léger est très acceptable (j'étais dernier à finir le luc léger et j'ai pu récupérer largement assez). 1 tour d'échauffement gratuit chacun (sauf le lancer de balles) Conseil: Être très attentif aux consignes et lors de l'exécution du parcours. J'ai vu un mec perdre des points parce qu'au premier tour il a oublié de lancer les balles... C'est pas sorcier si on est concentrés. Je m'en sors avec 20/20. Là je ramasse les balles de celui qui passe juste après moi au parcours (ça fait un petit temps de repos). Les fameuses tractions (hommes) et suspension (femmes). Conseil: Faire les tractions correctement (haut du corps déverrouillé, pour d'autres infos y a plein de sujets). J'ai un pote qui a fait 9 mais qui a comptabilisé que 4 vraies tractions. C'est dommage. Le mieux c'est de pas en laisser une en route. Conseil: Pas de secrets s'entrainer.. Trop de gars sont arrivés et en ont fait 0... Pas bon... Je m'en sors avec 12 tractions. Bilan de mes tests sportifs (c'est large pour tous régiments en temps que militaire du rang et sous-officier et apte pour les FS), je suis rassuré. On attend dans le sas du gymnase que les copains terminent. Pareil, ici on fait pas les cons. Pourquoi parce que le moniteur sportif arrive à tout moment et voit Miss " Oh oui on en peut plus de la chaleur " au téléphone dehors bim mal vu. Le moniteur sportif nous regarde: " Vous voyez comment on nique une carrière dés le début ? ". J'espère pour elle qu'elle a pu rattraper le coup mais bon faites gaffe y a suffisamment de temps libre pour ça. 10h00 Rassemblement pour le bilan du sport. Go en chambre. Première douche de la journée. 11h55 Rassemblement pour le déjeuner. Là c'est le moment du couscous + beignet les gars ! Deuxième douche de la journée. 12h55 Rassemblement pour les fameux tests psycho. Salle climatisée, on sent de la joie chez Miss " Oh oui on en peut plus de la chaleur ". Au programme: test de personnalité (non chronométré) test logique avec des formes (j'ai rien trouvé sur internet) test dans l'espace test de maths (bien lire l'intitulé des problèmes lors de l'épreuve http://www.mon-qi.com/test-mathematique/test.php test de français http://www.mon-qi.com/test-verbal/intrus/test.php test de gestion du stress: vous pensez à une situation stressante et vous répondez à des questions de personnalité (non chronométré) test d'anglais: assez difficile il faut 50/150 pour réussir. Pour moi c'est 73/150. Pour les candidats de la terre, ce test n'a aucun impact c'est juste un plus 16h00 Séance d'information avec un adjudant-chef pour voir en quoi constitue réellement le métier de militaire (pour la terre uniquement). 16h45 Rassemblement puis quartier libre. 18h00 Séance d'information avec deux sous-off et un 1er classe du 54é RA pour un témoignage sur les opex et Sentinelle (pour la terre uniquement), occasion de poser pleins de questions. 18h35 Rassemblement repas. Calamar semoule beignet tarte au citron meringuée, j'adore le mess. Quartier libre. Troisième douche de la journée. Préparation de l'entretien du lendemain (mon projet, mes motivations, ma personnalité,...) Rasage pour l'entretien Quatrième douche de la journée 22h20 Extinction des feux, blablabla Troisième jour 6h30 Réveil, blablabla Conseil: Préparer le sac la veille parce qu'on a peu de temps. 6h55 Rassemblement petit-déj, y avait pu de miel pops j'étais dégoûté... 7h45 Revue des chambres, on rend les draps, prend nos affaire et tout le monde en salle d'attente pour les entretiens sauf pour moi (premier sur la liste) 8h00 Bon bah là c'est l'entretien donc faut être naturel et honnête sur soi-même, il pose des question de connaissance puis de personnalité: EVAT ? Projet professionnel ? Plan de secours ? 3 avantages 3 inconvénients ? Risques ? Éloignement ? Motivations ? Valeur de l'armée ? Attente ? Perception de la vie de soldat ? Ce qui vous énerve ? Ce qui vous inquiète ? Quel est votre cursus ? Entrainement pour les sélections ? Pourquoi organisé ? Pourquoi consciencieux ? Viens ensuite le bilan de vos évals voir si ça colle donc là tu pries et tu écoutes: Médicalement y a pas de soucis. Le sport est bon. Mon profil psychologique colle avec l'armée de terre, et test cognitifs très bons. Profil de soldat assurément. Profil Forces Spéciales, pourquoi pas, on verra ce que diront les cellules de recrutement des différents régiments. Note de comportement de l'encadrant (sur une échelle de 1 à 3) 1 c'est bien et 3 c'est pas bien, je m'en sors avec 1 donc ça fait plaisir. Mes respects mon adjudant-chef, je sors, je croise mon caporal-chef encadrant, on discute 5 minutes sur comment ça s'est passé et sur l'avenir, il m'encourage dans mon parcours, je le remercie pour ses conseils, au revoir et direction la gare. Ce qui est pas mal à l'issu c'est d'appeler le conseiller en CIRFA pour dire comment ça s'est passé, ça montre qu'on est motivé ! Je garde un très bon souvenir de mes sélections, c'est une ambiance vraiment sympa, j'ai fais des belles connaissances avec qui je vais garder contact donc un expérience au top ! On verra par la suite ce que ça donne ! Voilà j'espère avoir pu être le plus précis possible et si vous avez des questions n'hésitez-pas !
  50. 3 points
    60 ans après. Les vietnamiens et la bataille de Dien Bien Phu. Momument aux morts, à la mémoire des soldats de l'armée française http://www.lemonde.fr/international/portfolio/2014/05/06/dien-bien-phu-60-ans-apres_4412162_3210.html?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter#xtor=RSS-3208
  • Newsletter

    Want to keep up to date with all our latest news and information?

    Sign Up
×
×
  • Create New...