Jump to content
Search In
  • More options...
Find results that contain...
Find results in...

Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 03/04/2020 in Posts

  1. 3 points
    Oui, bien des constats sont à faire. en tous points, en matière sanitaire, hospitalière, en prévision virales de crises internationales, etc. Nous savions que des virus (et insectes) transitaient par voies ariennes, maritime (peste noire), par déplacements des humains, Que la Chine est une source inépuisable d'anti-hygiène (rapportés par ceux qui ont visités, en particulier sur les marchés animaliers) et le Congo avec un autre type de virus gravissime. C'est la première fois en plusieurs siestes qu'une économie Nationale et des économies Internationales travaillent aux ralenties. En "guerre", c'est tout le contraire qui se produit. Il est vrai que nos amis d'outre Rhin anticipent bien les problèmes en particulier sur les dépistages. Mais attention, il y a un décalage de 15 jours en retard sur nos notre propre épidémie. Néanmoins l'Allemagne (à Fribourg, ex-ville de garnison Française) ont pris en charge 20 malades Français et la Suisse 10. L’hôpital de campagne Militaire dans l'Est; 30 lits. Deux porte-hélicoptères sont das l'Océan Indien et aux Antilles pour assistance. Un TGV de Strasbourg vers le Mans, Nantes, la Roche-Guyon et Angers à été activités pour soulager les Hôpitaux du grand-Est complétement saturés. La région Parisienne voit les cas se multiplier, etc.etc. Ci-dessous, "Attestation de déplacement dérogatoire" au format "pdf" pour celles et ceux qui n'auraient pas pu trouver. Un exemplaire par jour de sortie, daté, heure noté et signé. attestation-deplacement-fr-1.pdf
  2. 2 points
    Oui Heïdi, l'armée prête main forte un peu partout sur le territoire : Aujourd’hui à #Lorient, des fusiliers marins de l’école des fusiliers marins engagés dans l’opération « Résilience » ont procédé à une mission de récupération d’Équipements de protection individuelle (EPI) à la sous-préfecture de Lorient. Ainsi, environ 200 flacons de 200ml de gel hydroalcoolique, 3500 sur-chaussures, plus de 10 000 masques et 11 000 paires de gants, mais également des manchettes, charlottes et blousses, ont pu être acheminés vers la base des fusiliers marins et commando (base #FUSCO) par deux véhicules militaires. Le matériel restera stocké sur la base jusqu’à nouvel ordre. ( Source : Marine Nationale ) Depuis le vendredi 27 mars, une équipe de l’atelier bourrellerie du détachement de Neuvy-Pailloux de la 12e base de soutien du matériel (#12BSMAT) a mis ses savoir-faire au service d’un collectif de fabrication de masques lavables de Châteauroux baptisé « Masques solidaire 36 », initié par Nicolas Salzard au sein de son entreprise de rénovation « Berry sellerie » spécialisé dans la selle de moto. Ces masques lavables sont destinés à équiper les professions qui peinent à s’en procurer comme les postiers, les chauffeurs de taxis, les personnels des EHPAD, les ambulanciers, les employés de magasins. Séduite par l’initiative de Nicolas Salzard, la 12e BSMAT a proposé d’assurer la découpe des tissus dans son atelier de Neuvy-Pailloux. Sur les six agents employés habituellement, trois sont désormais dédiés à la découpe des tissus apportés par Masques solidaire 36. Les équipements mis en œuvre par ces trois personnes aux compétences techniques reconnues vont ainsi permettre de découper près de 5000 patrons de masque. Les tissus découpés par la 12e BSMAT sont ensuite envoyés à une équipe de 80 couturières pour les travaux de finition avant d’être distribués. Ces couturières sont des bénévoles qui vont réaliser l’assemblage final des masques dans plusieurs petits ateliers autour de la 12e BSMAT et de Neuvy-Pailloux. Coronavirus : des militaires en renfort attendus devant les hôpitaux de La Rochelle et de Poitiers. Ce mercredi, plus de 200 militaires seront déployés en renfort des forces de police sur les principales villes de la Nouvelle-Aquitaine. C'est la mise en oeuvre du dispositif "Résilience" souhaitée par Emmanuel Macron il y a quelques jours. https://www.francebleu.fr/infos/sante-sciences/coronavirus-des-militaires-en-renfort-attendus-devant-les-hopitaux-de-la-rochelle-et-poitiers-1585669546?fbclid=IwAR3KPH3sO0Zc3jeUg68BYpfOMXV4rnrdkGNYyUVFledljy2KeP3DTzNrZDY - Le Bataillon de Marins Pompiers de Marseille est doté d’un laboratoire performant pour la recherche des pathogènes biologiques dans l’environnement, du personnel capable d’agir sous menace biologique et d’un pôle médical spécialisé dans la lutte #NRBC. On dispose désormais d’une capacité d’analyse dans l’environnement via des instruments portables permettant de détecter des traces d'agents pathogènes, autrement dit notre équipe NRBC peut détecter rapidement des traces de #Covid19 dans des installations.
  3. 2 points
    Bonjour, C'est pour une raison de sécurité, rien ne dois montrer que tu es militaire. Comme tu le sais en lors de l'attentas de 2012 se sont des militaires qui ont été volontairement ciblés.
  4. 2 points
    Bonjour. Qui m'a déjà permis. Concours exigeants (au pluriel en plus de corriger l'orthographe) le corps des officiers de marine (sans s) Où est le verbe dans cette phrase? A moins que le second "et" ne soit plutôt est (du verbe être) . Ce que je crois. Une virgule à mettre après naval encadrement (au singulier) indispensables (au pluriel). Mettre plutôt "Avec" un autre point de vue J'avoue ne pas comprendre en quoi 10 ans de conservatoire ont pu vous permettre d'acquérir autonomie, sens du service et capacité d'encadrement... Mais j'avoue ne pas être au courant de la vie en conservatoire, alors.... . Il reste qu'à mon avis cet argument n'a pas d'intérêt ici. En tout cas si entretien il y a par la suite et que vous laissez cet argument dans votre LM, attendez vous à être questionné dessus et pour le coup à argumenter sérieusement pour nous dire en quoi cela vous a aidé dans l'acquisition des items mentionnés ci dessus.
  5. 2 points
    Oui, la réalité est là, l’hôpital publique est passé avec les gouvernements de ses dernières dizaines d'années avec l'appui du publique, un hôpital à fric, de la rentabilité, de la rentabilité voila le maitre mot de nos ministres de la santé. Aujourd'hui, les gens applaudissent les soignants ! ( dans l'entre fait je souligne qu'un hôpital ce sont des médecins, chirurgiens, professeurs, des infirmières, des aides soignantes mais aussi des agents de salubrité, des agents logistique, du personnel administratif et des agents technique... ) Mais ces soignants vénérés aujourd'hui, ce sont des fonctionnaires hospitalier, c'est soit disant nantis, que le gouvernement cherche à tout pris à éteindre. Je pense que l’après Covid-19 sera source à des remises en question, notamment sur l’hôpital publique.
  6. 2 points
    Bonsoir, Je tiens à partager cet interview de Mr Didier Sicard, professeur émérite à Sorbonne Université et spécialiste des maladies infectieuses. J'ai trouvé ces commentaires empreints de bon sens, aussi bien lorsqu'il s'exprime sur la nécessité d'enquêter sur l'origine de l'épidémie que lorsqu'il parle de l'hôpital public et de la façon dont il a été maltraité depuis des années. C'est véritablement un interview des plus interessants. Deux extraits pour illustrer ces propos: Source:franceculture.fr "C’est exactement comme le travail qui reste à faire sur les chauves-souris. Elles sont elles-mêmes porteuses d’une trentaine de coronavirus ! Il faut que l’on mène des travaux sur ces animaux. Evidemment, ce n’est pas très facile : aller dans des grottes, bien protégé, prendre des vipères, des pangolins, des fourmis, regarder les virus qu’ils hébergent, ce sont des travaux ingrats et souvent méprisés par les laboratoires. Les chercheurs disent : 'Nous préférons travailler dans le laboratoire de biologie moléculaire avec nos cagoules de cosmonautes. Aller dans la jungle, ramener des moustiques, c’est dangereux." "Je peux vous donner un exemple pour lequel je me bats depuis deux ans. Je ne donnerai pas le nom de l’hôpital mais je connais une femme chirurgien spécialiste des grands brûlés. A l’hôpital, son service a fermé et elle n’avait plus de poste. Elle souhaitait néanmoins continuer à travailler avec des enfants victimes de brûlures. Or son service d’enfants brûlés a été transformé en un service de chirurgie plastique de la fesse et du sein. Parce que cela rapporte beaucoup d’argent. Mais elle me dit toujours que s’il y avait un incendie dans une école avec quarante ou cinquante enfants brûlés, on n’aurait plus la capacité de les accueillir parce qu’on considère que la brûlure n’est pas assez rentable et qu’il vaut mieux s’intéresser à la chirurgie des stars." Voici l'interview: Interview du Professeur Didier Sicard
  7. 2 points
    500 000 test par jour en Allemagne ? Non, par semaine, mais c'est un nombre remarquable qui explique la taux de létalité très baisse.
  8. 2 points
    Reportage très bien illustré de Pierre Challier: Dans les soutes de Barkhane, avec un reagrd particulier sur la 11 BP et le 1 RTP. https://pierrechallier.atavist.com/dans-les-soutes-de-barkhane?fbclid=IwAR05ZJsF879QBQBCdylzgLZ_FCVMVGwmYfpmDUPP4Y3dpQZHS8K-o-2MZvU
  9. 2 points
    Bonjour, Jeudi 26 mars 2020 france3 à 21h05 diffuse le film " Tu Ne Tueras Point " sur Desmond Doss dont nous avons parlé ici. Attention le film est plus que brutal !
  10. 2 points
    Les armées françaises devraient toucher en dotation le nouveau couteau multi-usage, appelé CAC https://webcache.googleusercontent.com/search?q=cache:LbnNIgBjkFkJ:https://tb-outdoor.com/en/blog/soutenir-magazine-du-commissariat-des-armees-b11.html+&cd=1&hl=fr&ct=clnk&gl=fr&client=firefox-b-d J'en ai un en main, il change du "Tatoo" car sa lame est bien plus solide et fait plus couteau de combat , pliant certes, mais loin du couteau de l'ensemble Tatoo, pour le couvert c'est une cuiller à dents, autrement appelée "georgette" dans l'Ariège, qui a fait son apparition.
  11. 1 point
    Comme pour les anciens combattants de 14-18, nous assistons aux disparitions de nos combattants de 39-45, je vous invite si vous avez l'occasion d'en rencontrer d'écouter leurs témoignages d'une page d'histoire qui n'est pas si loin. ( Source : Ligne de Défense du 22 décembre 2019 ) http://lesresistances.france3.fr/documentaire-nv/pierre-ziegler
  12. 1 point
    Bonjour, je suis actuellement à l'école de Maistrance, je peut te passer quelques cours avec plaisir !!
  13. 1 point
    Face à l'avancée du virus chinois Covid-19 les États autour du monde lancent ses opérations militaires pour mitiger l'impact de la pandémie. En France se lance l'opération "Résilience". En Espagne, il y a quelques jours a commencé l'opération Balmis.
  14. 1 point
    L'Espagne vient de franchir les 102.000 malades du Covid-19 dans son territoire. Pendant ce temps, la Chine nous "informe" de à peine 80.000 malades dans son territoire... le meilleur poisson d'avril. Population Espagne: 47.000.000 Population Chine: 1.395.000.000
  15. 1 point
    Le lycée de Grenoble/St Ismier n'est pas la seule "passerelle" pour entrer à l'école de l'air, tous les lycées de la Défense offrent cet accès par le biais du concours d'entrée à l'école de l'air. Donc ne pas limiter son inscription à ce seul lycée.
  16. 1 point
    Oui car elle fut fortement critiquée, car qui dit stock, dit argent engagé et je me rappel bien des reproches, peu allèrent se faire vacciner. J'ai connu une période où il ne fallait pas " bloquer " une chambre, qui disait chambre, disait rentrer d'argent. Puis nous somme passé à la mode de l'ambulatoire, les patient arrivent le matin, subissent leurs intervention et rentre chez eux le soir, le gain est là de fermer des chambres, pourquoi certains vont ils s'étonner. Par ce que qui dit des chambres de moins, dit moins de personnel ( infirmières/aides soignantes... ) or ces dernières années le combat est la charge salariale, ces là que l'état fait des économies. C'est bien pour ça que je pense que certaines choses seront revue après cette pandémie et heureusement, il faut toujours tirer des leçons des choses qui nous arrivent. Nous avons la chance d'avoir encore une entreprise principale sur notre territoire qui produit ces appareils. Là aussi je pense que l'on va comprendre l’intérêt d'avoir une autonomie. Oui, je le crains.
  17. 1 point
    Le projet veut tripler le parc actuel de 5.000 lits équipés, le but est de produire 10.000 respirateurs en 50 jours. 10.000 respirateurs en 50 jours : quatre industriels répondent à l'appel Valeo, PSA, Schneider Electric vont prêter assistance à Air Liquide, premier producteur de respirateurs en France, pour augmenter significativement la production de ces appareils essentiels dans le traitement des cas graves de coronavirus. https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/chimie-pharmacie/10-000-respirateurs-en-50-jours-quatre-industriels-repondent-a-l-appel-843924.html
  18. 1 point
    Bonjour, C'est vrai qu'il y a un côté " hypnotique " ! En matière d'apnée, je connaissais Guillaume Nery mais pas Julie Gautier. Urban Art
  19. 1 point
    J'ai deux jeunes camarades qui ont fait cette très belle PMS. Service de recrutement de la marine Fort Neuf de Vincennes Cours des Maréchaux 75012 Paris Objet : candidature Préparation Militaire Supérieur État major cycle 2020 /2021 Madame, Monsieur, Je suis actuellement en formation d'ingénieur à l’Université Technologique de Compiègne après une CPGE au Lycée Naval de Brest. J’ai depuis longtemps une très forte motivation pour la mer ainsi que pour l’institution militaire, et mon ambition serait d’intégrer le corps des officiers de marines après mon diplôme d'ingénieur. En effet, mon objectif est de servir mon pays en tant qu’officier de la Marine nationale, ou encore de le servir au travers du soutien de la flotte, en tant que réserviste opérationnel .La PMS serait ainsi une formidable occasion pour moi de confirmer ma vocation pour le service de la patrie avec une expérience militaire et maritime valorisante et riche humainement . Ayant mûri un projet d'officier depuis quelques années , les enjeux de la défense mais aussi le cadre militaire et plus particulièrement maritime et une grande source de motivation pour moi.Avec 11 ans de scoutismes et 10 de musiques en conservatoire ainsi que mon année au lycée naval j’ai pu acquérir l’autonomie , le sens du service et les capacités d’encadrements indispensable aux officiers de marine de réserve de la marine nationale. La PMS me permettra ainsi de rentrer dans la réserve opérationnelle de la marine pour servir le pays qui m’a déjà permit de préparer des concours exigent dans un milieu militaire. De plus cela me permettra de découvrir la marine depuis un autre point de vue.Ainsi je m’engage à faire tout mon possible et à fournir les efforts pour réussir cette PMS. Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes meilleures respectueuses salutations.
  20. 1 point
    Merci à toi c'est très clair , je vais surveiller mes adhérents et faire ce qu'il faut avec délicatesse , bon courage et bon confinement , Salut
  21. 1 point
    Bonjour, Dans le même style il y a aussi " Pierre et Le Loup " de Serge Prokofief. Ou encore " Picolo Saxo et Cie " pour faire découvrir un orchestre.
  22. 1 point
    Bonjour, Documentaire qui évoque le SPT = Stress Post-Traumatique réalisé par Nicolas Mingasson ( qui a fait des photos/livre sur l'Afghanistan ). Le film se déroule au Mercantour dans le Centre de Ressource des blessés de l'Armée de Terre qui y accueille les combattants hommes/femmes. Samedi 28 Mars 2020 à 21h sur LCP-Public Sénat
  23. 1 point
    pour suivre la surcharge des services de réanimations https://www.esrifrance.fr/coronavirus-ressources.aspx à noter aussi les évacuations par TGV qui sont une prouesse technique et humaine .
  24. 1 point
    Bonsoir Sophien, D'abord merci pour le dossier d'incorporation ! Alors j'ai passé les tests en février, et d'après mon conseiller CIRFA, j'ai eu de bons résultats aux tests et normalement la commission acceptera mon dossier pour l'incorporation en septembre. Donc je n'ai pas encore de réponse, mais je pars du principe que c'est positif. Et tant qu'à faire j'aimerais prendre de l'avance … J'ai mis deux choix pour la spécialité : mécanicien naval ou mécanicien de maintenance aéronautique. Je croise les doigts pour que ça marche !
  25. 1 point
    L'entreprise Decathlon a partagé gratuitement les plans de son masque de snorkelling afin de les modifier pour aider les patients à respirer. Il a suffit d'imprimer en 3D des valves qui ont été adaptées au masque. A noter que des études cherchent aussi à modifier ce masque pour en équiper, pourquoi pas, les soignants. l'avantage étant qu'il protège en même temps les yeux et les voies respiratoires. Decathlon assure qu'il n'y aurait pas dans l'immédiat de rupture de stocks de ce masque.
  26. 1 point
    nous on est à 9000 par jour ( soit 63000 par semaine quand meme ! chiffre de l'AFP) et les sources concordes pour 500 000 par semaine en Allemagne
  27. 1 point
    Bonjour, je complète ce sujet avec une de mes découvertes récentes : https://archive.org/ Il s'agit d'un site qui permet de consulter des (très) vieux livres. Idéal pour passer le temps en plein confinement (enfin sauf pour ceux qui doivent réviser pour leurs concours jusqu'à fin juin... )
  28. 1 point
    Merci à tous pour vos messages. je compte bien retenter ma chance début d’année 2021, car pour l’instant j’ai donné ma parole à mon employeur de finir l’année avec lui, surtout avec la situation actuelle ça va pas être simple pour les petites entreprises, et ça va me laisser encore plus de temps pour être au top à mon passage au CSO. Je vous donnerai des nouvelles de toutes mes démarches.
  29. 1 point
    Sur ARTE, le concert de Bob Marley à Dortmund le 13 juin 1980, quasiment son dernier concert six mois avant son décès d'un cancer à l'âge de 36 ans. Bob Marley. Uprising live. et disponible sur Arte.tv jusqu'au 18/06/2020 Capture vidéo.
  30. 1 point
    Cette règle est valable dans toutes les armées et les différentes armes. Donc un fantassin peut obtenir la DefNat échelon bronze, agrafe " infanterie " puis après changement se retrouver dans la Marine, obtenir l'échelon argent avec l'agrafe " bâtiment de combat ", dans le cas il portera la DefNat argent avec les agrafes " infanterie " et " bâtiment de combat " et après concours terminer sa carrière en Gendarmerie et obtenir l'échelon or, agrafe " gendarmerie départementale " et bien il portera la DefNat or avec les agrafes : " infanterie", " bâtiment de combat " et " gendarmerie départementale ". Parc ontre si il obtient une citation sans crois mais avec DefNat or avec étoile, il portera : La DefNat Or avec étoile et la DefNat or avec les agrafes : " infanterie", " bâtiment de combat " et " gendarmerie départementale ". D'ailleurs je t'invite à lire ce sujet : http://www.forum-militaire.fr/topic/9998-médaille-de-la-défense-nationale/
  31. 1 point
  32. 1 point
    Dans la limite de trois. Pour ce qui est de l'accumulation, pour la plus pars des décorations à échelon, l'échelon supérieur obtenu, se porte en lieu et place de l'échelon possédé avant. C'est valable pour la DefNat, la Jeunesse et sport mais aussi la médaille du travail, les ordres ministériels ou les ordres nationaux. Avec deux DefNat... Dans un premier temps, il est possible de faire un petit rappel gentil à la personne, faisant mine qu'elle même ne savait pas... Voir avec son responsable d'association si il en a une. Ensuite saisir le maitre de cérémonie. Le tout avec tact et fairplay pour ne froisser personne.
  33. 1 point
    Concernant la DefNat, effectivement, l'Argent "annule" la Bronze, mais les agrafes sont "reportées" sur celle d'argent. Je soupçonne l'intéressé de vouloir étoffer son "placard".
  34. 1 point
    Le Tonnerre est arrivé ce matin en Corse : A son bord des des équipes médicale civile et militaire, des marins pompiers de Marseille et des militaires spécialisés en NRBC, le 2e régiment de Dragon de Fontevrault (49).
  35. 1 point
    Premières photos des installations de l’hôpital de campagne. ( Source ; Hôpital de campagne de Mulhouse )
  36. 1 point
    Bonjour, Merci de votre réponse dont l'érudition m'impressionne ! Je ne connaissais pas ces chevrons nommés brisques. Cet officier de réserve de 1917 était dans le civil un dirigeant humaniste et unanimement respecté. Cordialement et encore merci de vos réponses expertes !
  37. 1 point
    Bonjour Heïdi, N'oublions pas que pour faire tourner un hôpital, qu'il soit civil ou militaire, il faut derrière la logistique, l’administratif et le technique, services souvent oubliés ( je ne dis pas ça, parceque j'en fait parti, mais comme pour les forces militaire, le combattant n'est rien sans tout ceux qui sont derrière ) Bien sur je soutiens et admire mes collègues au contact de cette s......perie de virus. La France ce réveille et s’aperçoit que l’hôpital, notre hôpital ne doit pas être gérè comme aux État Unis, où seul le bénéfice compte au détriment du malade. Oui l’hôpital coute cher mais en France on soigne tout le monde. Et le personnel, fonctionnaire pour la plus part et si dénigré d'habitude, est là, sans compter son temps, mettant de coté leurs familles pour lutter contre ce fléau. Le Président a ( enfin ) mis dans la boucle le Service de Santé qui fort de son expérience est une aide de premier plan C'est une guerre, menons là tous à notre niveau, avec nos moyens et nos possibilités, appliquons scrupuleusement les consignes que l'on nous donne ! Bien sur, car sans eux ça serai la fin de tout, beaucoup de gens bossent encore, ne serait ce pour que l'on puisse avoir les produits de première nécessité, là aussi la logistique est importante et souvent oubliée. Ce que l'on appelle des " petites mains " ces fourmis sans qui nous la France serait totalement bloquée et morte. Bravo à tous !
  38. 1 point
    Félicitations à lui et merci d'avoir donné de ses nouvelles.
  39. 1 point
    Bonjour Monsieur, suite à notre correspondance je voulais vous informer que mon fils est « képi Blanc ». A priori, il n’a pas eu de souci particulier par rapport à mes inquiétudes. Je vous remercie Cordialement
  40. 1 point
    Bonjour, L'Improbable cohabitation entre les soldats américains et russes. source … https://information.tv5monde.com/info/en-syrie-l-improbable-cohabitation-entre-soldats-russes-et-americains-350605
  41. 1 point
    Héros de la bataille de Verdun, le lieutenant colonel Émile DRIANT. Émile Driant (Neufchâtel-sur-Aisne, 11 septembre 1855 – Beaumont-en-Verdunois, 22 février 1916) Gendre du général Boulanger. « Jules Verne militaire » sous le pseudonyme de Danrit ou capitaine Danrit, député de Nancy, il reprend le service au début de la Première Guerre mondiale. Il meurt à Verdun à la tête des 56e et 59e bataillons de chasseurs, en février 1916. Émile Driant naît le 11 septembre 1855, à Neufchâtel-sur-Aisne, où son père est juge de paix. Élève au lycée de Reims, il obtient le premier prix d'histoire au Concours général. Contrairement au souhait de son père de le voir lui succéder, Émile désire être soldat, marqué par la défaite de 1871 et le passage des troupes prussiennes. Après avoir obtenu une licence ès-lettres et en droit, il intègre Saint-Cyr à vingt ans, en 1875. Sorti quatrième deux ans plus tard, il entame une carrière militaire des plus méritantes : « petit, mais solide, santé à toute épreuve, très actif et toujours prêt ; monte fort bien à cheval et a un goût très prononcé pour l'équitation, très intelligent a devant lui le plus bel avenir » écrira un de ses supérieurs. À sa sortie, le sous-lieutenant Driant choisit l’infanterie. En mai 1884, il devient en Afrique officier d’ordonnance du général Georges Boulanger, qui commandait la division d’occupation en Tunisie. Il reste au service du général pendant plusieurs années et le suit aux mêmes fonctions lorsque Boulanger devient ministre de la Guerre en 1886. Le 29 octobre 1887, il épouse à Paris Marcelle Boulanger, une des filles du général Boulanger, alors que celui-ci venait juste d’être mis assez brutalement à la retraite au mois de mars précédent. Driant regagne alors la Tunisie en tant que Capitaine au 4e Zouaves en garnison à Tunis. Il ne prendra jamais part aux activités politiques du courant Boulangiste. Fin 1892, il prend toutefois huit jours d’arrêts pour avoir défendu la mémoire de son beau-père dans Le Figaro après la chute et le suicide de celui-ci. Nommé chef de bataillon depuis 1896, le commandant Driant est nommé en juillet 1899 chef de corps du 1er bataillon de chasseurs à pied en garnison à Troyes. Il exerce son commandement avec mérite relatent ses subordonnés et la presse locale, et fait du premier bataillon, un bataillon d’élite bientôt connu dans toute l’armée française sous le nom de « Bataillon Driant ». Promis aux plus hauts postes de la hiérarchie militaire, trois affaires successives lui en enlèvent tout espoir. L’affaire des fiches, en 1904, provoque un scandale. De 1900 à 1904, un système de hiérarchie parallèle illustre la lutte entre le socialisme et la franc-maçonnerie d'un côté et le catholicisme au sein de l’armée. Le ministère avait fait établir pour chaque officier une fiche de renseignements politiques et confessionnels indépendante des notes attribuées par les supérieurs hiérarchiques, bloquant l'avancement des officiers de confession catholique. Émile Driant crée 2 ligues après l’affaire des fiches : la ligue antimaçonnique, ne comprenant que des hommes, et la ligue de Jeanne d'Arc, réservée aux femmes. Ces deux ligues fusionnent en 1906 avec l'Union française antimaçonnique, dirigée par Paul Copin-Albancelli. La nouvelle entité prend alors le nom de Ligue française anti-maçonnique. Mais elle éclate en 1909 et Copin-Albancelli fonde la Ligue de défense nationale contre la franc-maçonnerie. Certes le général André, ministre de la Guerre, démissionne, mais Driant manifeste haut et fort devant ses officiers son indignation. Il fait aussitôt l’objet d’un rappel à l’ordre de la part du ministre qui, par ailleurs, l’écarte du tableau d’avancement pour l’année suivante. Émile Driant, dit capitaine Danrit, quitte l’armée à 50 ans, le 31 décembre 1905. Bien noté mais ayant publiquement pris position sur son institution car défenseur intransigeant de l’armée, ennemi de toute concession faite à l’Allemagne, il se lance sans tarder en politique. Il est élu aux élections législatives de 1910 dans la troisième circonscription de Nancy, sous l’étiquette de l’Action libérale. Il renouvelle son mandat quatre ans plus tard. Il consacre ces législatures aux questions militaires comme membre actif de la commission de l’Armée. Ami de Paul Déroulède et de Maurice Barrès, il devient rapidement un des principaux intervenants contre la gauche dans les débats parlementaires portant sur l’armée et la défense. Assidu aux séances de la Chambre des députés, mêlant le catholicisme social d'Albert de Mun aux idées de Vogüé et de Lavisse, il intervient pour faire voter les crédits militaires et soutient Barthou lors du vote de la « loi de Salut » qui porte à trois ans le service national. Il s'insurge contre le déclassement des places fortes frontalières – il parvient à sauver celle de Lille en 1912 – et s'intéresse avant guerre à la toute récente aéronautique militaire. Driant s'oppose aux thèses de Briand et de Jaurès, s'appuyant sur des exemples tirés des événements de Russie. L'armée doit jouer un rôle essentiel, avant tout comme instrument d'éducation des classes populaires et le cas échéant comme instrument contre-révolutionnaire. C'est le concept de l'armée-école et de l'apostolat social, qui s'inscrit alors dans la mouvance des Dragomirov, Art Roë et Lyautey. Il s'intéresse ainsi aux luttes sociales, dans la mesure où elles peuvent compromettre la Défense nationale. Il soutient le syndicalisme indépendant, dit « jaune », fondé par Pierre Biétry avec l'appui de l'industriel Gaston Japy. Ceux-ci prônent l'association entre le capital-travail et le capital-argent. Les textes de Driant défendent le principe de la liberté par la propriété individuelle, au moyen de la participation progressive des ouvriers au capital des entreprises. Parmi les principaux votes du député Driant, durant la législature 1910-1914, figurent des résolutions telles que la journée de dix heures, les retraites, les libertés syndicales, et diverses mesures d'aide sociale. Député à l’entrée de la guerre, il a 59 ans. Son mandat de député et son âge l’écartent facilement de toute obligation militaire. Cet anglophobe (La Guerre Fatale) demande pourtant à reprendre du service contre l'Allemagne et obtient, le 14 août 1914, le commandement des 56e et 59e bataillons de chasseurs à pied. C’est à l’automne 1915 qu’il prend en charge le secteur du bois des Caures, devant Verdun. Fin 1915, sans préjuger encore d’une attaque sur Verdun qu’on n’imagine pas, Driant alarme les élus, et même le président de la République, sur la très grande insuffisance des moyens de défense de la zone. Le 1er décembre, il en fait état auprès de la Commission de l’Armée de la Chambre. Gallieni, ministre de la Guerre écrit, le 16 suivant, à Joffre, qui prend mal la chose et ne trouve pas autre chose que d’offrir sa démission. Bataille de Verdun : bois des Caures Depuis son PC au cœur du bois des Caures, à la tête de deux bataillons de chasseurs, il mourra, comme une majorité de ses hommes, dans les premières heures de ce qui deviendra la « bataille des 300 jours ». À partir de janvier, de nombreux indices annoncent pourtant une offensive prochaine. Le 20 février 1916, à la veille du déclenchement de la bataille de Verdun, le lieutenant-colonel Driant adresse ce dernier courrier à sa femme : « je ne t'écris que quelques lignes hâtives, car je monte là-haut, encourager tout mon monde, voir les derniers préparatifs ; l'ordre du général Bapst que je t'envoie, la visite de Joffre, hier, prouvent que l'heure est proche et au fond, j'éprouve une satisfaction à voir que je ne me suis pas trompé en annonçant il y a un mois ce qui arrive, par l'ordre du bataillon que je t'ai envoyé. À la grâce de Dieu ! Vois-tu, je ferai de mon mieux et je me sens très calme. J'ai toujours eu une telle chance que j'y crois encore pour cette fois. Leur assaut peut avoir lieu cette nuit comme il peut encore reculer de plusieurs jours. Mais il est certain. Notre bois aura ses premières tranchées prises dès les premières minutes, car ils y emploieront flammes et gaz. Nous le savons, par un prisonnier de ce matin. Mes pauvres bataillons si épargnés jusqu'ici ! Enfin, eux aussi ont eu de la chance jusqu'à présent… Qui sait ! Mais comme on se sent peu de chose à ces heures là. » Le 21 février 1916, à 7 h 15, la Ve armée allemande déclenche un orage d’acier d’une puissance inouïe. Les positions de la côte de Brabant, des bois d’Haumont, des Caures, de Ville et de l’Herbevois. Le tir laboure la première et en même temps la deuxième ligne. Des obus à gaz explosent dans les ravins séparant le bois d’Haumont de Vacherauville. Les chasseurs de Driant attendent l’assaut. Au bois des Caures, c’est le 59e Bataillon de Chasseurs qui est en ligne. La première ligne est complètement désorganisée. De nombreux chasseurs périssent ensevelis par le bombardement. À la ferme de Mormont, le 56e B.C.P. se prépare à appuyer le 59e. Vers 16 h, le feu se reporte sur l’arrière, signe de l’assaut imminent. Les régiments du 18e Corps surgissent devant le bois des Caures et les bois voisins. Au bois d’Haumont, il ne reste rien des deux bataillons en ligne. L’ennemi occupe le terrain sans difficulté. Or au bois des Caures, les chasseurs de Driant sont toujours là et accueillent les Allemands. Trois compagnies sur quatre finissent par céder. Driant fait monter en ligne le 56e B.C.P.. Ses chasseurs contre-attaquent à la nuit tombée et reprennent presque toutes les tranchées perdues. Mais il faut tenir, et Driant réclame des renforts qui arrivent sous les obus allemands. Toute la nuit du 21 au 22 février, les renforts affluent sous la neige et les obus. En pleine nuit, l’artillerie allemande redouble de violence. Au matin, elle suspend son tir et l’infanterie attaque à nouveau. Lancée en masse, elle submerge les chasseurs. Le 59e B.C.P. disparaît presque sur place. Le lieutenant-colonel Driant, un fusil à la main, se tient sur la ligne de repli avec les survivants de ses bataillons alors que l’ennemi enveloppe ses positions. Vers 16 h, il décide le repli vers le sud-ouest, en direction de Beaumont. Les chasseurs partent en quatre colonnes. Une seule parviendra à peu près intacte. Driant part dans les derniers, accompagné des sergents Coisne et Hacquin, sautant de trous d’obus en trou d’obus. Driant s’arrête pour faire un pansement provisoire à l’un de ses hommes, blessé au fond d’un entonnoir. Alors qu’il repart et qu’il va sauter dans un nouveau trou d’obus, une balle de mitrailleuse le frappe à la tempe. « Oh, là, là, mon Dieu » entendent les deux sergents. Driant est donc mort sur le territoire de Beaumont en Verdunois. Le bois des Caures a été pris par les Allemands avec deux divisions contre les deux bataillons de chasseurs. Il ne reste pas le tiers des effectifs de ces unités, mais leur sacrifice est sans prix pour l’armée française : le 56e et le 59e bataillons de chasseurs ont suffisamment ralenti l’ennemi, dès son premier assaut, pour permettre aux troupes envoyées en renfort de contenir peu à peu la poussée allemande et de protéger Verdun. Le lieutenant-colonel Driant et la plupart de ses hommes sont inhumés dans le Bois de Caures, par les Allemands à proximité des lieux de leur trépas. Ses effets sont retournés à sa veuve via la Suisse. En octobre 1922, le corps de Driant est exhumé. Un mausolée, décidé par d'anciens combattants dont Castelnau y est érigé. Sur le monument, on peut lire « Ils sont tombés, silencieux sous le choc, comme une muraille. » Chaque année, une cérémonie y est célébrée le 21 février, en souvenir du colonel Driant et de ses chasseurs tombés pour la défense de Verdun. Après la Grande Guerre, le lieutenant-colonel Driant est élevé au rang de gloire nationale au même titre que les maréchaux Joffre, Gallieni, Pétain et Foch… En octobre 1922, le corps de Driant est exhumé. Un mausolée, décidé par d'anciens combattants dont Castelnau y est érigé. Chaque année, une cérémonie y est célébrée le 21 février, en souvenir du colonel Driant et de ses chasseurs tombés pour la défense de Verdun. La résistance héroïque de ses chasseurs et sa mort sont aussi l’illustration d’une bataille, celle de Verdun, où les hommes furent opposés aux canons (163 000 français tués, 143 000 du côté allemand), 80 % des pertes furent causées par des obus. Cette bataille accrédite l’idée que la guerre a été gagnée par les simples soldats, en dehors du commandement et parfois contre celui-ci… Le lieutenant-colonel Driant, officier dévoué à son pays, illustre, par la fidélité à ses principes, par la défense de la grandeur de la France dans sa carrière d’écrivain ou d’officier, par l’influence des idées du début du XXe siècle sur ses écrits et ses pensées, un homme français de son temps, attaché à la défense de son pays, honnête et courageux « qui ne fut jamais pris en contradiction entre ses idéaux et ses actes ». Décorations françaises : Ordre de la Légion d'honneur : chevalier (5/07/1893) ; officier (20/11/1914) ; Driant a obtenu la Croix de guerre 1914-1918, qu'il a contribué à créer ; Officier d'Académie (1er/01/1889). Décorations étrangères : Commandeur du Nichan Iftikhar (04/12/1884) ; Commandeur de l'Ordre de Saint-Stanislas (Russie impériale) ; Chevalier de l'Ordre du Dragon d'Annam (1886) ; Chevalier de l'Ordre de la Couronne d'Italie (1886) ; Chevalier de l'ordre de Simon Bolivar du Venezuela ; Officier de l'Ordre de Saint-Alexandre ; Ordre royal du Cambodge : chevalier (01/01/1887), officier (14/07/1887). ( Source : Wikipédia https://fr.wikipedia.org/wiki/Émile_Driant )
  42. 1 point
    Mince et désolé. Merci de me l'avoir dit. Je viens de le remettre, j’espère cette fois que c'est bon.
  43. 1 point
    Bonsoir, Je serai tenter de dire que plusieurs éléments rentent en compte, Feras tu une carrière, si oui, seras tu apte médicalement... mais sinon pourquoi pas, après avec l'age et les galons de multiples responsabilité apparaissent, différentes et tout aussi prenantes. Pas d'idée de la solde exacte mais solde de base d'un marin, auquel on rajoute les primes de plongée qui peuvent varier suivant si c'est de jour ou de nuit ( les plongées dans la Manche, sont considéré comme étant de nuit ) peut être une prime de risque, prime à la mer lorsqu'il navigue. Les plongeurs démineurs sont affectés en GPD ( Groupement de Plongeurs Démineurs ( il y en a trois ; GPD Manche, GPD Atlantique et GPD Méditerrané ) ils sont en charge de tout le littoral se regroupant à leurs zones ( Manche du Mont st Michel à Dunkerque, Atlantique du Mont st Michel à Biarritz et Méditerrané, toute la cote plus la Corse ). Ensuite il y a des missions sur les chasseurs de mines qui peuvent aller jusqu'au Golf Persique. Sans oublier les campagne aux Dom Tom ( Guadeloupe, Martinique, Nouvelle Calédonie, la Réunion... ).
  44. 1 point
    Ton dossier scolaire est étudié, mais l'entretien et les évaluation psychologique sont déterminant, ensuite vient la motivation qui est très important. Il est préférable de recruter quelqu'un qui est moyen mais qui a du potentiel , qui pourra s'améliorer et progresser, plutôt de quelqu'un de " bon " mais qui n'a aucun potentiel et qui ne progressera pas. Et c'est comme ça que je te conseil de te " vendre ".
  45. 1 point
    Et oui, il y a la vitrine réalisée par les médias et les stratégies de communication mises en place par l'armée elle même (qui vend parfois du rêve, en effet) et l'arrière boutique d'une réalité parfois très différente. Rien n'empêche, sur votre temps libre, d'aller soulever de la fonte, si c'est l'activité qui vous plait et vous convient. Ce qu'il faut que vous reteniez, c'est que les classes sont faites pour que chacun apprenne le B.A.ba du métier sur toutes ses facettes. Orde serré, Transmissions, mines explo, règlement, armement, NBC, etc etc... et le sport. Sport qui ne sera pas la dominante des classes, mais une première approche de qu'il est nécessaire de faire pour que chacun réponde aux exigences sportives du métier (en particulier la notation annuelle sportive qui concerne tout le monde). Ensuite ce sera en régiment, en corps de troupe, et selon la spécialité de chacun que la mise en place d'activités sportives plus précises se fera. Des entrainements plus poussés, des activités plus variées selon les activités programmées par le commandement. Stage commando, travail d'endurance, découverte d'autres sports parfois. Pour ma part mes premières découvertes, du ski, de l'escalade, du rafting, du kayak se sont faites à l'armée. Mais bien évidemment, rien ne vous empêchera jamais d'aller pratiquer un autre sport sur votre temps libre pour votre plaisir et votre épanouissement personnel. D'autant que j'ai vu dans un de vos posts précédents que vous vous orientez vers un emploi de technicien SIC (informatique) et que ce n'est pas dans ce type d'emploi que l'on pratique beaucoup d'activités sportives.
  46. 1 point
    Bonjour, Félicitation pour ta motivation et ta transformation !
  47. 1 point
    Le groupe aéronaval largue les amarres pour la mission Foch. Le porte-avions Charles De Gaulle et ses escortes prendront part à la Coalition Internationale dans la lutte contre Daech dans la Méditerranée orientale. Photo: Etat-Major des Armées
  48. 1 point
    Grande figure de la Résistance, Genevievre Le Berre nous a quittée le 31 décembre 2019 à six jours de son 99eme anniversaire. Convoyeuse du réseau d'évasion Bourgogne durant la Seconde Guerre mondiale, Jacqueline (son pseudo dans le réseau) permit à de très nombreux aviateurs alliés de rejoindre l'Espagne. Pour tous ses actes Geneviève était décorée de la Croix d'Officier dans l'Ordre national de la Légion d'honneur, médaille militaire, croix de guerre 1939-1945 avec palme, médaille de la Résistance française, croix du combattant volontaire, croix du combattant volontaire de la Résistance, croix du combattant, médaille des évadés. Le Royaume-Uni et les États-Unis d'Amérique avaient également distingué notre amie Geneviève, the medal of courage (UK) et the medal of freedom (USA) lui avaient été décernées. ( Source : UNADIF-FNDIR de l'Oise )
  49. 1 point
    Bonjour, Jean Morel s'est éteint, il faisait parti des 177 Commandos Marines lors du débarquement du 6 Juin 44. source ... https://lemamouth.blogspot.com/2019/11/jean-morel-est-mort.html
  50. 1 point
    Bonjour à tous Je souhaiterai savoir le quotidien d'un fusiller marin après ses formations, donc ses journées types (ce qu'il fait du matin jusqu'au soir) si possible j'aimerai avoir le temoignage d'un fusillier marin ou ancien fus, car j'entend beaucoup parler de ce metier les sites de recrutement nous parle d'un metier remplit d'action et sur des forums nous fait comprendre que au contraire il n'y aura pas grand chose a faire... :/ Merci de vos reponses.
  • Newsletter

    Want to keep up to date with all our latest news and information?
    Sign Up
×
×
  • Create New...