Jump to content
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt
  • advertisement_alt

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 01/07/2022 in all areas

  1. Après l’annexion de la Crimée par la Russie, en 2014, l’Otan élabora un plan d’action « réactivité » [RAP], comprenant notamment un renforcemement significatif de la force de réaction de l’Otan [Nato Response Force – NRF], ses effectifs susceptibles d’être mobilisés étant passés de 13’000 à 40’000 militaires, ainsi que la création d’une force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation [Very High Readiness Joint Task Force, VJTF], composée d’une brigade multinationale de 5’000 hommes pouvant être déployée, si nécessaire, dans un délai de deux à trois jours. Le commandement de cette VJTF, encore appelée « fer de lance » de l’Otan, est assurée par rotation entre sept pays, dont l’Allemagne, la Pologne, le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne, la Turquie, laquelle va passer le relai à la France à partir du 1er janvier 2022. « Je remercie la France de diriger la force de réaction rapide de l’Otan en 2022 », a en effet déclaré Jens Stoltenberg, le secrétaire général de l’Organisation, dans un communiqué publié le 29 décembre. « La Force opérationnelle interarmées à très haut niveau de préparation contribue de manière substantielle à notre défense collective, et le leadership qu’assure la France est une démonstration forte de son engagement et de ses capacités », a-t-il ajouté. En outre, a encore fait valoir M. Stoltenberg, « dans une période où les défis de sécurité sont sans précédent, il ne saurait y avoir aucun malentendu sur la détermination de l’Otan : nous sommes unis pour défendre et protéger l’ensemble des Alliés ». La France va donc assurer le commandement de la VJTF alors que les tensions entre la Russie et l’Ukraine demeurent élevées, en raison du déploiement apparemment massif des forces russes aux abords du territoire ukrainien… Et que les relations entre Moscou et l’Otan sont actuellement difficiles. Dans le détail, le 1er Régiment d’Infanterie et le 3e Régiment de Hussards, qui relèvent de la Brigade franco-allemande [BFA], constitueront le « noyau dur » de la VJTF en 2022, laquelle sera placée sous l’autorité du Commandement allié de forces interarmées de Brunssum, aux Pays-Bas. « Dirigée par le Corps de réaction rapide – France, basé à Lille, la Brigade franco-allemande est une unité binationale, qui témoigne du lien solide unissant les deux membres de l’Alliance que sont l’Allemagne et la France », a souligné l’Otan. D’autres pays membres, dont l’Espagne, le Portugal et la Pologne, fourniront aussi des troupes. À noter que le 2e Régiment de Dragons [RD] commandera la composante NRBC [Nucléaire, radiologique, biologique, chimique] de cette force de réaction rapide. Par ailleurs, la présidence française du Conseil de l’Union européenne permettra sans doute de faire avancer le projet visant à créer une force de réaction rapide européenne [dictincte de celle de l’Otan], 14 États membres ayant fait savoir qu’ils sont prêts à y participer. (Source : Opex 360)
    1 point
×
×
  • Create New...