Bienvenue sur le Forum Militaire

Inscrivez-vous pour avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités du forum. Une fois enregistré et connecté, vous serez en mesure de contribuer en publiant vos propres questions ou en répondant à un sujet existant. Vous serez en mesure de personnaliser votre profil, recevoir des points de réputation, et bien plus encore !

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement   

  1. Hier
  2. Bonjour, À part défendre les fonds, quel pouvoir à le ministre de la Défense sur les armées ?
  3. Bonsoir à tous, Est ce que quelqu'un sait si on a des lunettes mais qu'on porte que de temps en temps (astygmate d'un oeil) peut on intégrer le BMPM quand même ?
  4. Bon here's the news: le sort semble s'acharner contre moi ... ceci étant dit maintenant je suis certain à 100% qu'une personne me mets des bâtons dans les roues... j'ai appeler hier et bien que le colonel veut m'avoir, et bien son chef un autre colonel me mets des bâtons dans le roues.... j'ai donc pris la décision d'aller rencontrer ce Colonel afin de voir en quoi ma tête ne lui plait pas.... Rendez-vous la semaine prochaine... Je suis motivé et déterminé à savoir ce qui se passe, mon dossier est impeccable, alors à part ma tête qui ne peut pas plaire à tous le monde je vois pas d'autres raisons...je compte bien lui faire part de ma motivation et je n'ai nullement l'intention de m'appitoyer devant lui du genre "s'il vous plait prenez moi"...ce qui sera très intéressant c'est que face à face le candidat ne peut que rarement trompé son recruteur mais aussi que le recruteur ne peut pas non plus tromper le candidat.... c'est incroyable quand même qu'en 2017 on mette encore des bâton dans les roues sur une base autre que sur les qualités du candidat, et surtout que l'armée ait encore le droit de ne pas communiquer la raison.... Comme j'arrive au bout de ma quête étant donné qu'après mon rendez-vous de la semaine prochaine il n'y aura pas d'autre personne hiérarchiquement supérieure à rencontrer (en effet je rencontre le big boss Médecin Chef qui dirige d'autres médecins d'autres casernes), j'ai envoyé un mail à l'armée Canadienne, le 23 mai à 16h47 et j'ai reçu une réponse ce jours, rien à voir avec la France, non seulement l'armée répond mais vous resté toujours en contact avec le sergent en charge de votre dossier, franchement chapeau! à titre d'info voici ce qu'on m'a répondu ci-dessous. Au final, concernant la France si l'issue de mon entretien s'avérait négative, je serait fier d'être aller jusqu'au bout, et triste de voir que mon pays en est encore aux stigmates coloniaux plutôt qu'à juger du patriotisme et de la compétence et motivation de ses candidats: HealthSvcsRecruiting-RecrutementSvcsdesante@forces.gc.ca Aujourd’hui, 14:36 Good Day, Thank you for your interest in the Canadian Armed Forces (CAF). Basic entry requirements into the Canadian Armed Forces are as follows: 1. Age - Be 17 years of age, with parental consent, or older, except: a. Regular Officer Training Plan - Junior applications must be 16 or older; b. Reserve Force - Applicants may be 16 years of age if they are also enrolled as a full-time high school student. 2. Citizenship - Must be a Canadian citizen a. If you are not a Canadian Citizen you do not meet the minimum standards for joining the Canadian Armed Forces. Please note that if you are not a Canadian Citizen that we cannot assist you in obtaining your Canadian Citizenship – for more information please visit the Government of Canada Immigration and Citizenship website at http://www.cic.gc.ca/. 3. Education - Have completed at least Grade 10 or Secondaire IV (in Quebec) a. Certain entry programs and occupations require higher levels of education. As long as you meet the entrance requirements you can apply to the CAF. In regards to having foreign immediate relative, owing foreign property or spending time outside of Canada – that is information that impacts the security clearance and requires that individuals will have to go through a pre-security screening process. This does not mean that an individual would not be selected for the CAF, it simply means that their would be a longer time period to account for the pre-security screening process before an individual would know whether they would be able to be granted a security clearance and be offered employment with the CAF. Please let us know if you require further information, L.H Sergeant | Sergent
  5. Salut, Tout d' abord bravo. Pour te dire ce que tu feras, il faudrait connaitre ton emploi ( indiqué sur l' ESR ) et éventuellement le style d' unité. Des SEGER, il y en a partout !
  6. Effectivement à méditer. Le soucis est que contrairement à l' après guerre nos entreprises ne demandent qu' à partir ( les entreprises de base de matière première, les mines, la sidérurgie... ont quand à elle fermée non par manque de ressources mais par non rentabilité ). J' aime bien l' exemple de la SNCF mais aujourd'hui taxer des trains qui ne tourneraient pas, ne serait il pas le risque de les voir réformer les dits trains afin d' en réduire le nombre au détriment de l' usagé ( des petites lignes ou des lignes dites non rentable ) ??? Difficile !!! Pour en revenir à la Ministre de la Défense, Le 23 mai 2017, le général d’armée Pierre de Villiers a accueilli la ministre des Armées Sylvie Goulard au CPCO, le centre de planification et de conduite des opérations. Situé au cœur de Balard, le CPCO, à la fois état-major d’aide à la décision et centre de commandement, est connecté 7 jours sur 7 et 24h sur 24 avec l’ensemble des théâtres d’opérations. Il permet au CEMA d’assurer le commandement des opérations militaires, de conseiller le gouvernement dans le champ des opérations et de proposer des options stratégiques au Président de la République, chef des armées. ( Source : CEMA )
  7. Salut ! Je donne de mes nouvelles, donc ça y'est j'ai été accepté dans la réserve, enfin ! Donc jvais bosser à Brest cet été en spécialité SEGER. Vous pouvez me dire en quoi consistera mes missions en travaillant dans le service général ? Merci
  8. C'est possible. Il suffit que certaines spé aient terminé leurs tests de recrutements fin avril. Pour les FUS je sais que les tests ne sont pas encore finis Merci de l'info Voilà une nouvelle qui fait plaisir ! Merci de l'info !
  9. Moi au CIRFA ils m'ont dit pour l'incorpo de septembre, les dossiers sont acceptés jusqu'a fin mai donc tu seras peut etre sur la promo d'octobre ?
  10. Wow, j'ai toujours pas passé mes tests au CSO...
  11. Apparament des resultats sont deja tombés pour maistrance en septembre.....
  12. Bonjour, Très intéressant comme hypothèse. Mais on ne peut taxer un non-niveau de service. Toutes les entreprises touristiques, restaurants, etc. ne peuvent être taxées pour ce qu'elles ne font pas. De plus, avec le développement de la sous-traitance notamment à l'étranger, faudrait-il taxer le sous-traitant pour ce qu'il ne sous-traite pas où l'employeur parce qu'il ne fait pas sous-traiter ? Doit-on taxer un coiffeur (par exemple) au nombre d'heure pendant lesquelles un sèche-cheveux ne fonctionne pas ? Cela me paraît très compliqué, d'autant que 80% des Français travaillent en tertiaire...
  13. en général avant l'été, on aime locher les dossiers. Donc a priori avant le 14 juillet, espérons !
  14. opex

    ce système me fait penser à l'avance sur solde en devise faite aux marins. Et il y a quand même des zones d'opex où il y a des distributeurs.
  15. Merci NexuGal. Mais ce fut et c'est toujours ma passion avec l'appui de 45 années de travail. Par contre, j'ai omis un point important que je réalise en relisant mon mémoire. Aujourd'hui, nous taxons le travail, ce qui est une erreur fondamentale. D’où ce mémoire portant sur ce sujet partiellement développé dans mon post précédent. En fait il faudrait taxer le non travail et l'inertie. Je m'explique, Tout est partie de ce point. En 1945, la France avait été tellement bombardé que les transports (entre autre et la SNCF en particulier) avait son réseau ferroviaire dans un état pitoyable. Comme les alliés avaient besoin de ce type de transport, les cheminots et le génie américain s’évertuaient aux réparations et les USA fournissaient même des locomotives (contre payement par la suite). Mais la reprise économique ne pouvait pas repartir sans chemins de fer ! Et il n'y avait rien à transporter ! C'est alors, que le Directeur adjoint de la SNCF, (qui sera directeur par la suite) Mr Louis Armand, un homme exceptionnel, ingénieur de polytechnique et des mines, résistant (arrêté par la Gestapo) dans le cadre de la "résistance fer", décoré, qui fit une carrière remarquable, académicien et rédacteur du rapport avec Mr Rueff sur le futur marché commun, eut une idée des plus inusuel et que je qualifie même de génial.. https://fr.wikipedia.org/wiki/Louis_Armand_(ingénieur) Il décida de taxer toute locomotive, tout wagon de fret (et tout wagon de voyageurs) qui ne roulaient pas et restaient immobilisés. La taxe avait été calculé pour être d'un montant plus élevé qu'un convoi (locomotive + wagons) se déplaçant à vide. L'effet fut immédiat. Les trains circulaient de nouveau. Et, progressivement, les marchandises reprirent un tonnage de plus en plus élevé. Je suis parti de cet événement pour développer le mémoire en question. Cordialement à vous. Janmary
  16. Bonjour cela serait intéressant d'epingler ce sujet car il le mérite largement vu la qualité d'écriture de ce post ( ou ces post avec de l'Afghanistan et de la guerre) Et pour que plus de monde puissent le voir.
  17. Impressionnant ! Je vais aller lire tes posts sur l'Afghanistan.
  18. Ce mémoire, tapé a la machine a écrire, était relatif aux réformes é effectuer sur le plan économique et financier dans notre pays pour relancer l'économie et diminuer le chômage. Il y avait une assez longue introduction sur les divers systèmes de monnaies utilisés dans l'histoire (dont la partie affichée sur le post précédent par le système nazi). L'étude ou j'avais passé beaucoup de temps à élaborer, puis vérifier avec les "Tableaux de l'économie Française 1979" édité par l'INSEE" les calculs afférant aux propositions. En gros, un employeur paye un salaire à ses employeurs (qu'il soit d'une entreprise privé ou d'une entreprise d’État). Il paye ainsi de 80% à 100% de complément en charges sociales suivant les salaires de ses employés. En fait, c'est un double salaire pour l'employeur Les charges salariales pour un employeur peut représenter - suivant les entreprises - jusqu'à 80% des bénéfices de l'entreprise ce le cas dans mon groupe américain en France).. Le mémoire proposait de supprimer ces charges sociales et les "distribuer" non plus sur les entreprises, mais sur la communauté marchante et des échanges économique du pays, c'est à dire sur la TVA d'une part, et d'autre part, sur la CSG. Le calcul (pas si long que cela en définitive) a confirmé la véracité et la possibilité de cette soutenance de mémoire. Ce qui me valut d'être reçu. A ma grande surprise, plus tard, le Président Sarkozy avait projeté l'application de cette possibilité dans le cadre d'une Loi. Sur qui prouve que lorsque l'on réfléchit sur un problème, la solution s'impose et visiblement je ne fus pas le seul a soutenir cette proposition. Les avantages pour l'entreprise sont une trésorerie retrouvée et des déclarations administratives simplifiées. Depuis, j'ai développé - dans un cadre associatif économique - une amélioration de ce système en retournant sur cette partie sociale a faire honorer par la TVA et la CSG, une partie sous forme d’augmentation de salaires compensant le retour de 35 a 40 heures théoriques., car c'est aux employeurs de définir les heures travaillées dans leurs firmes, comme cela existe dans plusieurs pays Européen ou il n'y a pas de durée hebdomadaire fixé par la Loi. Une autre proposition émanant de Michel Rocard consiste a baisser les heures de travail jusqu'à 32 heures (une plage de 32 à 64 h maximum) en baissant les taux de cotisations; Ce qui permettrait d'employer de façon rentable des personnes qui aujourd'hui sont en recherche d'emplois ou plus simplement au chômage. Contrairement à ce qu'a affirmé un Président de la République, "Nous avons tout fait contre le chômage", ce qui est faux puisque bien des pays Européens ont des taux bas. Mais nous sommes un pays des plus conservateurs ou l'administration est une force d'inertie considérable. Voici de défini l'objet de ce mémoire. c'était mes réflexions sur des années de travail dans une grande firme de télécommunication (Alcatel), des déplacements internationaux (4 ans en Polynésie Française) et au sein d'un groupe américain de la défense (Litton) avec de nombreux déplacements en Allemagne et aux USA en qualité d'ingénieur (électronicien) des affaires. J'ai passé un Master (un DESS Compétence partagée) d'informatique en 1999-2000 à l'Université de Tours, puis une licence d’économie politique, le tout par passion. Pour information, c'est suite au confit en Algérie (1954-1962) ou j'ai servi que je me suis passionné pour la guérilla et que j'ai beaucoup écrit sur des forums tel que le notre actuellement (vous trouverez dans la rubrique Histoire " Politique internationale " deux grands sujets sur "De l'Afghanistan et de la guerre" et "De l’Afghanistan et de la guérilla", tentative d'explication à nos jeunes gens qui nous rejoignent) J'écris beaucoup en histoire car né en pleine guerre en 1942, ce fut une de mes premières passions dès l'age de 14 ans, et lors de mes déplacements (aux USA entre autre) j'ai toujours cherché des informations. Bref, je me suis régalé. Aujourd’hui je possède plus de 400 livres achetés en France et lors de mes déplacements à, l'étranger. Janmary ( Modifié par Bouchon-Gras 49, le 24 mai 2017 à 19h48 )
  19. salut Don Lockwood Et bien Paris!! je pensais que le RICM recruté dans le secteur mais à part amant non! c'est toi qui l'as choisi ou tu n'as pas ut le choie?
  20. La dernière semaine
  21. Bonjour Barbatos J'ai fini mes tests FUS il y a deux mois et j'attends les résultats pour la session septembre. Combien de temps à l'avance avons nous les résultats ? Apparemment il reste des tests fin Juin donc ça pousse assez loin la date... Merci de ta réponse !
  22. Je vous remercie pour vos réponses
  23. Peut on lire ton mémoire en entier ?
  24. La forte odeur d’ammoniaque prouve pour les artificiers qu'il s'agit d'explosif du type TATP. Très difficile à fabriquer et délicat à transporter car des plus volatil. Ce qui prouve que DAESH est capable de fabriquer - et de transporter - ce genre d'explosif qui est parfois introduit dans en lieu et place des piles d'ordinateurs voyageant pas avion. D’où l'interdiction des batteries pour ordinateurs en avion après plusieurs réussites des services de sécurité d'aéroports concernant des tentatives d'attentats qui furent donc déjoués.. selon toute vraisemblance, le terroriste de 22 ans au nom connus, a reçu cet explosif - fabriqué par un artificier - d'un réseau ou de provenance plus lointaine. Déjà deux arrestations ont eu lieu de la part de la Police Britannique; Il nous attendre pour connaitre encore plus de détails.. ============================ Si on rase les puits, les terroristes devront quitter la ville non ? Il suffit donc de détruire les infrastructures pétrolières et d'attendre pour les récupérer. Ce qui devrait limiter l'immigration terroriste et les couper de pas mal d'approvisionnement (qu'ils utilisent pour acheter des armes). Malheureusement non, Archerlite. Cela va être une perte de devises pour eux, certes. Mais si l'argent commence effectivement à leur manquer du fait, d'une part des bombardements des convois pétrolier et d'autre part, des dispositifs internationaux mis en place pour éradiquer leurs revenus et qui font que nombre de ces terroristes ne sont plus payés, cela n’enlève rien à leurs combativité et militairement le problème reste entier. Cordialement; Janmary
  25. opex

    bonjour pourtant le regiment de mon fils le reclame toujours ses collegues l'ont eu mais la poste ou nous habitons nous dit que non et que maintenant c une carte avec une puce
  26. Côté carnet de santé il faut surtout pouvoir justifier de l'état de tes vaccinations (il faut être à jour sur les vaccinations obligatoires en France). Sinon ils voudront voir tous les résultats d'examens médicaux récents, y compris les radios. Enfin, en ce qui me concerne ils m'ont demandé de venir en ayant déjà rempli le "questionnaire médico-biographique initial". questionnaire_medico_bio.pdf
  27. C'est un extrait du mémoire que j'avais soutenu pour ma formation d'économie politique et déjà cité ici même il y assez longtemps maintenant. Les problèmes économiques ont souvent une importance cruciale dans les guerres. La seconde guerre mondiale n’y à pas échappée. I° - A la fin de la 2° guerre mondiale, il y eu le procès de Nuremberg en 1946 par les alliés Américains, Britanniques, Français et Soviétiques, pour connaitre et juger tous les agissements et responsables du régime nazi de l’Allemagne de 1933 à 1945 au titre de crimes de guerres et de crimes contre l’humanité qui sont imprescriptible. Les attendus du tribunal ont été édités en 26 gros volumes. Très peu d’auteurs ont jugés bon d’écrire un ouvrage sur la question. Deux livres, à ma connaissance, ont été édités en langue Française. § Les secrets de la guerre dévoilés par Nuremberg Par Raymond Cartier (qui à suivi une partie des débats) et qui écrivit de nombreux livres. Chez Fayard 1946 (donc écrit avant la fin du procès). § La conduite de la guerre de 1789 à nos jours Pr J.F.C Fuller Editions Payot 1963 (Livre réédité en 1990). L’auteur - J.F.C Fuller - est le seul qui évoque et parle de la guerre économique de ce conflit ! Général (1878-1966), il est classé parmi les grands stratèges et critique militaire. Il fut l’un des rares, avec Liddell Hart, en Grande-Bretagne, à élaborer et soutenir le concept de formations blindées autonomes agissant de concert avec les unités d’infanterie motorisées et l’aviation sous formes de percées et d’enveloppement des unités ennemies. II° - Ces conceptions furent bien mis en évidence par le général Guderian – encore un descendant de Huguenot Français - promoteur de l’arme blindée en Allemagne et qui démontra en France (le coup de faux dans les Ardennes élaboré par le général von Manstein) et par ses manœuvres stratégiques en Union Soviétique (ses divisions « Panzers » combattirent même en contresens / contre courant ou retour vers ses lignes à travers les forces ennemies ainsi encerclés – à front renversée donc- afin d’assister l’infanterie allemande qui ne suivait pas le rythme, du fait de ses rapidités pour les percées du front et l’enveloppement des grandes unités soviétiques) qui aurait pu emmener les forces nazies à Moscou si Hitler n’avait pas suspendu cette offensive en redonnant deux axes d’attaques, à savoir Leningrad et l’Ukraine, ce qui fut fatale- entre autre - pour les Allemands à l’Est. Ses ouvrages sont nombreux (et de lecture facile) et considérés comme source des plus fiables. Comme les 3 volumes suivant = § Les batailles décisives du monde occidental (Volume I, II, III) Collection Stratégie Berger-Levrault1981 Information sur J.F.C Fuller = http://en.wikipedia.org/wiki/J._F._C._Fuller III° - Le but de la guerre d’anéantissement de l’Allemagne nazi contre l’Union Soviétique fut la guerre économique justifiée par Hitler pour le blé d’Ukraine, les industries du bassin du Donetz et le pétrole du Caucase nécessaire à l’Allemagne. Ressources insuffisantes pour le régime nazi et l’Union Soviétique à l’en croire ce dernier. A ce titre, Hitler avait décidé et planifié l’anéantissement de plusieurs millions (30 millions pour être exacte !) de citoyens Soviétiques, des populations Slaves aux mêmes titres que juives et tziganes au fait de personnes inutiles à « entretenir » ! C'était donc la guerre totale en particulier pour «l’espace vital à l’est » ou « Lebensraum ». (Option citée lors du procès de Nuremberg relatant les propos d’Hitler du 16 aout 1941 lors d’une conférence d’État-major relative à la guerre à l’Est et des règles à appliquer aux populations). IV° - Nous savons maintenant avec l’ouverture d’archives officielles américaines et britanniques sur ces périodes, que les courriers échangés entre le Président Américain et Sir Winston Churchill qui fut Premier Lord de l’Amirauté Britannique, indiquaient que ces deux hommes politique avaient décidés de combattre le régime nazi pour deux raisons essentielles dès cette époque (et rapporté dans les ouvrages de J.F.C Fuller). > Le fait que Hitler avait imposé en 1933 les règles économiques suivantes (qui permirent de passer de 6 millions à 1 million de chômeurs dans le pays en 2 ans) = § De refuser les emprunts étrangers avec intérêts, § De fonder la valeur de la monnaie Allemande sur la production et non sur l’or, § D’obtenir des marchandises d’importation par l’échange direct – le troc – et de financer les exportations si nécessaire, § De mettre fin à ce que appelait « la liberté des changes », c’est dire de jouer sur les monnaies et de faire passer des fortunes privées d’un pays à l’autre en fonction de la situation politique, § De fabriquer de l’argent au lieu de s’endetter en faisant des emprunts, quand on disposait de la main d’œuvre et de matières premières, § De créer un «espace vital à l’est » ou « Lebensraum » avec extermination des populations dites « inutile ». . Comme le mécanisme de la finance internationale reposait sur les prêts avec intérêts consentis aux nations en détresse économique, les décisions d’Hitler la vouaient à la ruine. Si on laissait faire, d’autres nations suivraient probablement son exemple, et quand tous les gouvernements ne possédant pas d’or échangeraient directement leurs marchandise, non seulement les emprunts cesseraient mais l’or perdrait son pouvoir et sa raison d’être, et les préteurs d’argent devraient fermer boutiques. V° - Cette menace financière faisait courir un grand risque tant aux États-Unis qu’en Grande-Bretagne. La crainte des investissements et le sort des entreprises Anglo-américaines en Allemagne du fait de la politique économique de Hitler fut grande, bien que par la suite lesdites entreprises ne furent jamais bombardées par les alliés durant la guerre en Allemagne, certaines appartenaient au grand père de l’ex-président Bush et à IBM (ou International Business Machines) qui furent les premiers ordinateurs à cartes perforées grâces auxquelles le système nazi géra tous le système de déportation des camps entre autres. Nombre d’accords tacites existant entre les grandes entreprises américaines et les nazis. IBM et L’Holocauste Par Edwin Black Chez Robert Laffont 2001 De 1933 à 1936, Hitler avait réduit le nombre de chômeurs de 6 à 1 millions. Pour les américains, la parole vint de Samuel Untermeyer, un riche mandataire de New-York lança « la guerre sainte » au National-socialisme et demanda le « boycott des marchandises et des transports Allemand ». En 1934, Cordell Hull, secrétaire d’Etat Américain (équivalent de ministre des affaires étrangères) lors de la signature du traité commercial international, exigea que nulle entrave ne fût appliquée par le contrôle des changes, les monopoles gouvernementaux et le système de troc. Pour Sir Winston Churchill – Premier Ministre Britannique - qui s’est confié au général américain Robert E.Wood = « L’Allemagne devient trop forte, il nous faudrait l’écraser » Il est bon de rappeler que la politique étrangère Britannique à toujours jouée sur les États Nations pour assurer ses intérêts et sa suprématie en divisant ses principaux concurrents dans les domaines politique, économique et militaire. Puis vint 1937 avec une nouvelle crise économique avec l’approche de l’élection Présidentielle américaine et le discourt du Président Roosevelt sur la « quarantaine internationale des agresseurs » en parlant de l’Allemagne et du Japon. VI° - Ce ne fut donc pas le génocide juif en tant que tel, connu à cette époque, qui fut le but de l’intervention en guerre de l’Empire Britannique et de l’Amérique ou même le coté moral, mais c’était d’abattre le régime nazi pour le coté économique particulièrement dangereux qu’il représentait pour ces deux puissances, sans compter, bien sur, les germes que représentait le nazisme avec les premiers camps de concentration, la main mise sur l’État de la Tchécoslovaquie, de l’annexion de l’Autriche, et Hitler lui-même, avec son attitude belliqueuse rendant la guerre inévitable, en particulier après la Pologne, la France et la bataille d’Angleterre. Et comme le voulait ledit régime nazi quand à lui, c'était la guerre totale en particulier pour « son espace vital à l’est » ou « Lebensraum », tout était prêt pour un nouveau conflit mondial. ! Le Président Roosevelt qui avait fait promesse électorale de ne pas intervenir dans les futurs conflits, mais qui recherchait tous les prétextes pour intervenir (loi pré-bail, escorte des convois de cargos américains dans l’Atlantique, occupation de l’Islande, etc.) tant avec l’Allemagne qu’avec le Japon, fut exaucé, car ce fut l’Allemagne qui déclara la guerre (avec l’Italie) aux USA, puis le Japon le 6 décembre 1941 en attaquant Pearl Harbor (un dimanche) mettant en marche une puissance économique majeure. VII° -.Une guerre mondiale de 55 millions de morts (estimation) dont 21 millions (estimé) de morts en Union Soviétique (13,6 millions de civils et 7,7 millions de militaires), de 6,4 millions de Polonais essentiellement des civils et de 7 millions d’Allemands (3 ,8 millions de civils et 3,3 millions de militaires) ! Avec pour corolaire, une Europe coupée en deux, un nouvel État totalitaire et la ruine présente partout hors États-Unis. Reste bien entendu - outre les morts - les sacrifices, les dévouements et les « larmes et le sang » suivant l’expression de Sir Winston Churchill. Les champs de bataille de Normandie nous le rappelle en cet anniversaire des 70 ans du débarquement. Cordialement. Janmary
  1. Charger plus d’activité