Jump to content

About This Club

J'ouvre ce club afin que nous partagions nos envies et nos expériences de voyages, en France, outre mer ou à l'étranger, seul, entre amis, en famille organisés ou à "l'arrache" sac au dos... Par définition les militaires sont amenés à voyager pour leur boulot, mais souvent ces expériences sont prolongées par des voyages privés. A nous de donner et de conforter l'envie du voyage et de la découverte aux membres du club. Mais au delà des voyages, les joies simples peuvent être aussi un concert, un film, un spectacle, une pratique sportive, etc etc...
  1. What's new in this club
  2. Merci Berogeitabi pour ce partage, un beau voyage, de belles photos. Le sud avec son linge aux fenêtres ou aux bacons.
  3. Bonjour, Je continue mes voyages dans les îles. Cette fois je suis parti en Sicile, la plus grande île de Méditerranée. Avec je l'avoue quelques idées préconçues, liées à la réputation des Siciliens. Or je n'ai rencontré que des gens extrêmement accueillants, prêts à aider et à rendre service. Aucune agressivité, y compris de la part des vendeurs d'excursions, de boutiques à touristes ou des rabatteurs de restaurant. Un "Non gracie" et un sourire suffit à nous laisser tranquilles. Par contre, l'habitat, notamment urbain, est extrêmement délabré. Entre les nombreux balcons qui tombent en ruine, laissant apparaitre le fer à béton (ça m'a rappelé La Havane) , les rues défoncées, les murs qui s'écroulent, c'est la misère. De plus de très très nombreux déchets, sacs poubelles pleins, jonchent les rues et les aires de repos sur les routes. Ce sont quasiment des décharges sauvages à ciel ouvert. Bref c'est sale et pauvre, pas entretenu. Et c'est bien dommage, car il ya des endroits de nature absolument superbes. Maintenant il faut aussi parler de la circulation. J'ai fait quasiment 2300 kilomètres en 20 jours avec ma voiture de location, et je vous avoue que j'étais heureux de rendre les clefs. La conduite nécessite une attention et une concentration extrême, surtout en ville. Même si curieusement, là aussi, il n'y a aucune (je dis bien aucune) agressivité, pas de coup de Klaxon et toujours le sourire. Etonnant. Mais le respect du code de la route est le suivant: Un Stop? pas vu et puis ça ne sert à rien! Alors autant passer sans ralentir, à peine un coup d'oeil vite fait. Une ligne continue? Ah oui, ça doit vouloir dire qu'on peut dépasser le véhicule qui précède. Le marquage au sol? Disparu. Priorité? Ah ça existe? mais à qui? A droite ou à gauche? Se garer en faisant un créneau? pourquoi, puisqu'on peut se garer en épi, le capot sur le trottoir, le coffre sur la route. S'arrêter? oui. N'importe où, même sur la voie de droite de l'autoroute. De même sur l'autoroute, on peut rouler à 50 comme à 130. Ce n'est pas souci. Et avec un petit scooter il suffit de rester sur la bande d'arrêt d'urgence. En moto? En scooter? le casque est optionnel. Bref c'est sportif et folklorique. Avec tout cela, j'ai fait un tour complet en partant de Catane et retour à Catane. La côte, l'intérieur, le printemps fleuri, les réserves naturelles, les odeurs des orangers en fleurs, les temples grecs et romains, et Palerme la capitale que j'ai trouvé superbe et beaucoup plus intéressante que Catane. Et puis les îles éoliennes, Vulcano et bien sûr l'Etna, deux volcans en activité (Stromboli est le troisième). Place aux photos. Tout d'abord l'Etna. Puis Vulcano. En haut du volcan, les émanations de souffre. Palerme délabrée. Palerme entretenue et touristique. La réserve naturelle du Zingaro. Les salines de Marsala et le spot de kite surf juste à côté. J'en ai compté plus d'une centaine en même temps. Les villages perchés. Les temples. Dans l'ordre Ségeste, Sélinonte et la vallée des temples avec le temple de Zeus. Catane vue d'en haut. Et enfin la bière locale Messina, propriété de..... Heineken! Et enfin un panoramique fait à Enna, le nombril de la Sicile avec une vue vers Caliscibetta, après la pluie.
  4. Bonjour. Moins de covid (quoique...), plus de possibilités de voyages, je vous invite à partager ici vos découvertes, vos coups de coeurs pour 2022, au rythme de voyages en France ou à l'étranger. Je démarre avec l'île de Lanzarote. Ile espagnole de l'archipel des Canaries, surtout connue pour ses volcans (éteints) et son célèbre artiste qui a fait la renommé de l'île, César Manrique. Voici quelques photos prises au cours de mon séjour début mars. Avec entre autres la carte de l'île, le jardin des cactus, le parc des volcans à Timanfaya, L'île de la Graciosa, La culture de la vigne en creux protégée du vent par des murets de pierre, la plage de Papagayo, randonnée au bord d'un volcan et la vallée des 1000 palmiers.
  5. Bonsoir. Dans le cadre de la base sous marine de Bordeaux, construite pendant la seconde guerre mondiale pour abriter une flottille de sous marins italiens, puis par la suite des sous marins allemands, se déroule actuellement l'exposition "bassins de lumières". L'an passé sur ce même lieu une Expo sur Gustave Klimt était proposée au public. Cette année, il s'agit de présenter des oeuvres d'impressionnistes à base de son et lumière. "Monet, Renoir, Chagall en Méditerranée" nous sont offerts en grand spectacle se reflétant sur l'eau des alvéoles ayant servies autrefois à accueillir les Uboot de retour de mission. Ce lieu de violence et de guerre est devenu lieu de culture et je trouve cela particulièrement appréciable. Si vous passez dans la ville, l'expo se tient jusqu'en janvier 2022. Le lien vers le site dédié: Bassins de lumière Place à quelques photos.
  6. Très belles photos. J’apprécie tout particulièrement les carrelets. On trouve la même chose dans l’estuaire de la Gironde puis plus bas en bordure de Garonne.
  7. De retour d'un petit séjour en bord de mer, à Pornic, je partage quelques photos. Egalement ce beau Dolmen de la Joselière. Le joli petit port. son chateau. Sa minoterie au toits blanchie par la farine. Sa ville haute. Couché de soleil : et divers vues
  8. Bonjour. le club s'appelle "voyages et joies simples". Nous voici donc dans la catégorie voyages. En France car je n'ai pas voulu m'embêter avec des soucis de test PCR et autres quarantaines éventuels lors d'un voyage à l'étranger. Je me suis donc rabattu sur le TMB, le tour du Mont Blanc en randonnée. Ce tour se réalise en 9 à 10 jours de marche. Certains le passent en 7 jours avec des transferts en voiture, d'autres le font en 11 jours avec des étapes plus courtes. Il s'agit d'un circuit proposé selon le topoguide afférent, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Je l'ai fait la semaine passé en 9 jours dans le sens horaire au sein d'un groupe de 11 personnes et un guide de moyenne montagne. On peut bien évidemment choisir de le faire en autonomie totale, seul avec son sac, sa nourriture, son duvet etc etc... et ce circuit passe par la Suisse et l'Italie. Pour ma part , avec un guide, les nuits en gite ou refuge étaient réservés et nous n'avions que notre sac à la journée (environ 7 kgs) les affaires de rechange étant dans un autre sac qui suivait en voiture. Le circuit prévu fait, selon les variantes choisies ou imposées par le trop de neige par exemple, entre 150 et 170 kms pour environ 10000m de D+ et 8000 de D-. Rendez vous est donné à Chamonix, où je fait connaissance du groupe et pour un départ immédiat en prenant le téléférique de la Flégère. La plus jeune a 36 ans, le plus vieux 76ans. Des professions variées, du toubib au directeur commercial, du gardien de prison au policier... et bien sûr au retraité. En partant de Chamonix vers le Nord nous avons fait étape à (voir le plan en relief) à Argentière, puis Trient, Champex, La Fouly, le refuge Bonatti, Courmayeur, Les Chapieux, Les Contamines, Les Houches fin du circuit d'où nous redescendons vers Chamonix par le téléférique de Bellevue. Place aux Données fournies par un des participants hyperconnecté! Notre groupe a réalisé un total de 160,8 kms soit 17,9 kms/jour, pour 7433 D+ soit 825,9D+/jour et 8222 D-, soit 913,6D-/jour. La plus grosse journée de D+ nous a fait faire 1152D+. La plus grosse journée de D- nous a fait faire 1300D-. La plus dure D+ à "avaler" fût 600D+ sur 1,8 kms de distance à vol d'oiseau. Et là ça grimpe dur pour aller des chalets de Miage au col du tricot. Surtout sous le soleil. Voila le plan du circuit. Et quelques photos pour vous donner l'envie, car ce circuit est abordable par pratiquement tous ceux qui sont en bonne santé et un tant soit peu sportif. Il est très prisé des Américains, Coréens et Japonais qui viennent habituellement en nombre chaque année. Ce qui ajouté aux européens implique qu'il ya énormément de randonneurs en juillet/août qui se cotoient sur ce GR. Il est donc mieux d'y aller la deuxième quinzaine de juin avec moins de monde et des jours plus longs qui donnent plus de latitude pour arriver plus tard aux gites ou refuges. La contrepartie étant qu'il nous a fallu une fois changer notre itinéraire en raison d'un col encore trop enneigé, et traverser également de nombreux névés ou la prudence est forcément de mise. Voilà j'ai assez écrit, place à quelques photos. En premier lieu, l'aiguille du midi que je suis allé visiter la veille du départ (67 euros le téléférique !!!!) Et maintenant, en route, chaussez vos chaussures de marche, prenez vos bâtons et suivez moi dans cette très belle balade en commençant par les vues panoramiques. Puis un panel des plus beaux coins découverts lors de ce périple.
  9. Bonjour. une très belle découverte aujourd’hui avec le lac bleu de Guizengeard dans les Charentes. Il s’agit d’anciennes carrières d’extraction de kaolin. Attention l’eau du lac est acide et son ph égal à celui du vinaigre. place au photos ! je vous assure que nous ne sommes pas à Porquerolles et encore moins dans le Pacifique Sud. Bref c’est très étonnant.
  10. Premier footing de l’année au soleil dans les Landes au bord du lac de Léon. Avec le petit bonheur du jour de voir deux grues cendrées prendre leur envol vers le lac à quelques mètres à peine de moi. Vu les pluies et la tempête Bella récemment passée par ici, le lac a un peu débordé.
  11. Dans la série joie simple, j'ai retrouvé une photo faite il y a maintenant plus d'une trentaine d'années, en décembre à la dune du Pila. Je ne résiste pas au plaisir de vous la présenter, car le Pyla désert, c'est plutôt rare. Je l'ai scanné et la voilà. On est loin du numérique d'aujourd'hui! Mais ça a un certain charme.
  12. Peu de voyages en 2020, mais surtout des annulations. les voyages étant remplacés par de brefs séjours ici ou là. Du coup je suis allé à Artouste, petite station pyrénéenne. Dans le haut de la station, le lac d'Artouste formé par un barrage, accessible à pied en 3 heures ou en petit train en 50' en passant par le tunnel de l'ours (pyrénéen bien sûr... mais en fait remplacé par des ours slovènes qui ont été réintroduits dans les Pyrénées). la voie de chemin de fer du petit train est celle ayant servi à acheminer le matériel pour la construction du barrage. Cette voie a été conservée et en fait aujourd'hui le train touristique le plus haut d'Europe. Le lac d'Artouste. Le petit train Le pic d'Ossau Dans la vallée, la petite station d'Artouste. Mais qu'est ce donc que ces plaques rouges cramoisies? Des myrtillers. La saison est passée, dommage...! Chouette paysage montagnard.
  13. Surtout que les Nazi n'étaient pas très attiré par la culture ( Himmler disait : " lorsque j'entends le mot culture, je sors mon pistolet" ) cependant l'élite de ce régime à contrario aimaient l'Art ( pas tout ) au point d'en dépouiller leurs propriétaires et de piller les musées.
  14. Joie simple, car à 13,50€ l’entrée pour une expo comme celle- ci, cela reste raisonnable. Il s’ agit de l’ expo « bassins de lumière » dans l’ancienne base sous marine allemande de Bordeaux. Consacré aux peintres Gustave Klimt et Paul Klee. Les jeux de lumière se reflètent sur l’eau, la musique est en adéquation avec les lumières, et ce lien, ce paradoxe fait entre une activité pacifique (peinture, exposition, jeux de lumière...) et un lieu construit pour la guerre m’a paru très intéressant. en parallèle, une courte présentation de la base et de son activité était proposée. ainsi qu’en préambule des jeux de lumière une entrée virtuelle d’un sous marin dans une des alvéoles de la base. très fait et plutôt impressionnant.
  15. Footing post confinement. Personne. Les touristes vont arriver ce soir mais en attendant, peinard, heureux, tout seul, le lac et la forêt sont à moi, surtout le matin de bonne heure.
  16. De l'intérêt d'avoir toujours son smartphone avec soi lors des footings. On peut prendre deux secondes pour capter de bien belles photos. Ici sur la côte atlantique dans le sud ouest sous le beau soleil de janvier. un petit 18° au thermomètre de la voiture à l'abri du vent, cet après midi.
  17. De retour d'un petit tour au Maroc, Marrakech et la villa Majorelle,(photos 1 et 2), les souks (photo 3) et Essaouira (photos 4 et 5). En passant par la vallée de l'Ourika (photo 6).
  18. Saigon (la cathédrale, la poste et l’opera, tous construits par les Français) et le delta du Mekong.
  19. Merci AureAsia Un petit tour dans la baie d’Halong? Dommage le temps était brumeux.
  20. Suite des photos avec un petit tour dans les montagnes du nord à Sapa et près de la frontière chinoise. Ici c’est le pays de la rando, des rizières en terrasse, et des ethnies qui essayent tant bien que mal de préserver coutumes et tenues vestimentaires traditionnelles.
  21.  



×
×
  • Create New...